Transition au Mali : Choguel, l’homme à abattre à tout prix

7

A l’annonce de l’organisation des Assises nationales de refondation du Mali, le PM malien, Dr Choguel Kokalla Maiga, se trouve dans le viseur des hommes politiques.

S’il y a un homme plus criblé de critiques par les hommes politiques au Mali, c’est sans aucun doute le Premier ministre de la transition, Dr Choguel Kokalla Maiga. Ceux-ci ne voient le salut du Mali que dans l’organisation des élections. Or le chef du gouvernement pense que la priorité pour mettre le Mali sur ses pieds est l’organisation des Assises nationales pour la refondation de la nation et la mise en place de l’organe unique de gestion des élections.

Pour Choguel, les discussions au cours des Assises détermineront la date des élections. Donc lors de ce rendez-vous, aux dires du Premier ministre, les Maliens sauront si la  durée de la transition doit être prorogée de « quelques semaines ou quelques mois ».

Choguel est l’homme à abattre à tout prix parce que les hommes politiques ne veulent pas entendre aucune prorogation de la transition. Elle est devenue la bête noire des politiciens. Selon beaucoup d’entre eux, les Assises nationales et l’organe unique de gestion des élections ne sont que des malices de Choguel pour prolonger la transition. Donc pour rester au pouvoir plus longtemps que prévu, estiment les politiciens.

Comme point d’appui pour se dresser contre cette volonté de Choguel, ils évoquent la Charte qui a fixé le délai de la transition à 18 mois. Certains arrivent à affirmer qu’il est impossible par ce gouvernement d’organiser les Assises et mettre en place un organe unique de gestion des élections avant la date butoir de la fin de la transition.

Choguel parle de refondation de la nation avec l’organisation des Assises et la mise en place de l’organe unique de gestion des élections, des hommes politiques, n’y voyant qu’un subterfuge, s’y opposent. Et à eux de se cramponner à l’organisation des élections même dans un contexte d’insécurité grandissante. Entre Choguel et la classe politique rebelle à l’AN et l’Ouge, qui aura raison ? Le temps le dira.

Dieu veille !

Bazoumana KANE

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Assimi et Choguel 12 mois de plus de transition, c’est ce que les maliens veulent !
    Le chien aboie,la caravane passe !

  2. VIVE CHOGUEl, Assimi et toute l’equipe de la transition.
    Aucun nostalgic des anciens regimes corrompus ne pourra nous divertir de cet effort de refondation de l etat malien entrepris par ces braves hommes et femmes de la transition malienne.
    Parler d’election dans cette condition c est insciter a la scission du pays pourvue que l etat n’a meme pas control du 2/3 du territoire.
    Essayons de reflechire en hommes et femmes responsables. Ceux qui nous harcelent pour cette question d ‘election ne sont que les ennemis de l etat malien. Ils ne sont pas au Mali pour nous aider a trouver d’issue favorable a la crise, mais plutot pour accentuer nos problemes afin d ‘avoir la chance de nous disqualifier et realizer leur objectifs. Combien de preuve avons nous eu contre ces occidentaux, mais cela n est toujours pas suffisant. Nous sommes la, entrain de detruire nos braves et meilleurs hommes / femmes tous les jours afin de safisfaire les colonisateurs.
    Toutes les interventions de choguel ont ete applaudies par tous les peuples de coleur du continent Americain, d’Afrique, de l Asie ,du moyen orient et de l’Oceanie.
    Choguel ne fait pas seulement la fierte des patriotes maliens, mais de tous les peuples de couleur. Tout le monde se retrouve dans ses discours; pour dire qu’il est au service des peuples meprises, exploites, violes de leur droits. C est a Dieu que revient sa protection et sa victoire su tous les fronts. Nul ne saura lui detruire.
    Depuis le depuis de ces discussions avec la France, combien de partenaires ont deja tendu la main au Mali. Mais ceci ne sert pas de signe a ceux qui ne pemsent qu’a leur agenda pesonel.
    Le peuple malien a besoin de solidarite, n’unisson, de support mutuel que jamais. Donc supportons cette equipe pour du moins un bon demarage.
    Merci

  3. Choguel fera tout pour garder le pouvoir. Ses déclarations chocs contre la France sont le signe de son rapprochement de longue date avec les russes. Et il est prêt à vendre le Mali aux Russes pour être protégé et garder un pouvoir de façade. Mais il n’est pas le seul a se compromettre avec les russes. Qui vont-ils choisir ?

    • Il ne faudra pas se perdre dans l’illusion. Le Mali ne fait pas seulement face a une guerre militaire, mais aussi une guerre diplomatique dans toutes ces annees ecoulees.
      L arme ou l’outile principal d’une guerre diplomatique n est rien d’autre que l’information.
      Il n’ya aucun chercheur, politologue, ou historien au Malien qui maitrise l’histoire, la demographie, la vie socio-politique du Nord Mali plus que Dr. Choguel.
      ll est temps pour nous de faire du serieux et d’arreter le nepotisme, la complesence et la haine. Entre nous maliens, reconnaissons le merite des uns et des autres, ( l’homme qu’il faut a la place qu’il faut). C est a ce seul prix que nous sortirons de cette crise vainqueur.

  4. Personne n’a besoin d’abattre Choggel ,il tombera seul .
    Le népotisme, la Kleptomanie ne peuvent pas être cachés par des mots et expressions si mobilisateurs soient ils!
    Il n ‘y’a que les naïfs ,ou des journalistes arrivistes pour faire échos aux inepties de Choggel et cie

  5. Il faut souvent qu’on rappelle les raisons des contestations contre IBK pour comprendre que CHOGUEL MAIGA,président d’un PARTI POLITIQUE,a dénaturé la transition par sa nomination à la PRIMATURE.
    Après les élections présidentielles de 2018,au constat du passage en force du président en exercice,les MALIENS ont compris qu’Ibk à la tête de l’Etat à la fin de son mandat,c’est soit lui qui va faire un troisième mandat,soit il va imposer un candidat.
    Les élections législatives de 2020 ont fini par convaincre ceux qui avaient des doutes quand on a imposé MOUSSA TIMBINÉ à la présidence de L’ASSEMBLÉE NATIONALE d’où la réussite des manifestations à partir du 5 juin 2020.
    ON A VOULU PROVOQUER LA DÉMISSION D’IBK AFIN DE RENDRE POSSIBLE UNE TRANSITION QUI VA PERMETTRE LES RÉFORMES SOUHAITÉES ET NÉCESSAIRES AFIN DE FAVORISER L’EXPRESSION RÉELLE DE LA POPULATION.
    Les militaires sont venus parachever le combat en cours obligeant IBK à démissionner.
    On aurait voulu que les militaires se mettent au dessus des contingences politiques en se bornant à faciliter la réalisation de L’ESPRIT DU M5-RFP.
    Le constat de s’accrocher au pouvoir a été fait par la mise à l’écart des hommes politiques.
    Neuf mois après BA NDAW et MOCTAR OUANE,constatant le blocage,ont fait appel aux hommes politiques pour former un gouvernement inclusif.
    C’est ce qui a été constaté dans le gouvernement qui n’a pas dépassé 24 heures.
    Entre temps CHOGUEL MAIGA à la tête du M5-RFP mettait pression,à juste raison,pour qu’on renouvelle le CNT car là aussi les militaires ont placé des obligés.
    LE PUCH CONTRE BA NDAW DEVRAIT PERMETTRE DE CORRIGER LE TIR.
    On devrait mettre en place un CNT REPRÉSENTATIF et un GOUVERNEMENT INCLUSIF.
    Ça aurait le mérite de permettre de diriger la transition de façon CONSENSUELLE évitant que les TENANTS DU POUVOIR manipulent pour IMPOSER un candidat comme on en a connu en 2013,qu’Ibk s’apprêtait à faire à la fin de son mandat.
    En nommant CHOGUEL MAIGA à la PRIMATURE,en laissant le CNT en l’état,en écartant une bonne partie de la CLASSE POLITIQUE du gouvernement et du CNT,on s’est installé dans la POSITION d’un président qui renouvelle son mandat.
    IL VA DE SOIT QU’ON NE RESPECTERA PAS LA SOUVERAINETÉ DU PEUPLE CAR ON FERA TOUT POUR NE PAS PERDRE LE POUVOIR.
    Dans la réalité on n’est plus dans la transition car CHOGUEL MAIGA s’est lié aux COLONELS contre une grande partie de la CLASSE POLITIQUE MALIENNE.
    On est revenu dans le classique OPPOSITION-MAJORITÉ sachant qu’en Afrique francophone,L’OPPOSITION ne gagne jamais.
    C’est pourquoi le reste de la CLASSE POLITIQUE,que CHOGUEL MAIGA appelle les éléments de l’ancien régime dont il était le porte parole,s’est positionné comme OPPOSITION à la transition.
    PERSONNE N’EST CONTRE CHOGUEL MAIGA,C’EST LUI QUI EST CONTRE LES AUTRES,MÊME CERTAINS AU SEIN DU M5-RFP.
    S’il veut,il peut faire cesser l’animosité contre sa personne en favorisant une transition impartiale.
    QU’EST CE QUI EMPÊCHE LE M5-RFP DE S’ALLIER AUX RESTES DE LA CLASSE POLITIQUE CONTRE LES COLONELS POUR ÉVITER QU’UNE DICTATURE SE METTE EN PLACE?
    Les COLONELS ont montré leur vrai visage en refusant de renouveler le CNT pour qu’il soit plus représentatif,en s’imposant dans les fonctions stratégiques du gouvernement.
    ILS NE VEULENT PAS LÂCHER LE POUVOIR.
    CHOGUEL MAIGA les aide.
    Le comité stratégique du M5-RFP est complice car on se dirige vers un autre blocage comme celui qui a obligé BA NDAW et MOCTAR OUANE a courtisé les hommes politiques qu’ils ne voulaient pas voir.
    IBK a fait son dialogue inclusif sans une partie de la CLASSE POLITIQUE MALIENNE,le résultat est connu de tout le monde du fait qu’il n’a pas terminé son mandat.
    Faire les ASSISES NATIONALES sans une partie de la CLASSE POLITIQUE MALIENNE,on aura jeté l’argent par la fenêtre.
    ASSIMI GOITA et CHOGUEL MAIGA vont assister à des mouvements sociaux inimaginables du fait de la précarité sociale aggravée par leurs incapacités à sécuriser une ville aussi importante que NIONO.
    La pression de la communauté internationale téléguidée par la France va finir par faire vivre aux COLONELS ce qu’Ibk a vécu c’est à dire une fissure dans leur camp.
    ASSIMI GOITA et ses CAMARADES ont été façonnés par le régime d’IBK.
    Ils sont le résultat de la pression sociale exercée sur le régime d’IBK.
    Quand on est assoiffé de pouvoir on finit comme IBK et ALPHA CONDÉ.
    CHOGUEL MAIGA l’est.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here