Un gouvernement d’union nationale avec SBM : Les raisons de la reconduction du PM Soumeylou Boubèye Maiga

7
Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga
Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga

Après plusieurs mois de contestations, l’heure semble être à la décrispation de la situation politique. Les choses se sont accélérées ces derniers jours  au point qu’on est très proche de la fumée blanche, celle qui annoncera la fin des hostilités entre protagonistes. Cette paix sera sans nul doute couronnée par la mise en place d’un gouvernement d’Union nationale pour non seulement juguler la crise, mais aussi pour amorcer les différentes réformes, aujourd’hui indispensables pour la bonne marche de notre démocratie. Pour ce nouveau gouvernement, trois raisons plaident en faveur de Soumeylou Boubèye Maiga pour être reconduit à la Primature.

La première raison, Les vastes chantiers ouverts 

Depuis sa nomination comme Premier ministre, SBM s’est engagé sur un certain nombre de chantiers parmi lesquels on peut citer entre autres, la mise en œuvre intégrale de l’Accord pour la paix et la réconciliation; les réformes institutionnelles dont la révision de la Constitution, pour laquelle d’ailleurs il a initié des concertations nationales avec les forces vives politiques, économiques et sociales. A ces réformes, il faudrait noter celles du secteur de la défense surtout les promesses faites pour la réalisation desquelles il s’est fortement engagé, qui se résument à trois projets d’envergures. Il s’agit du Programme d’infrastructures économiques et de transport, du programme de rénovation urbaine de la ville de Bamako et la construction de la Cité de la culture sur les berges du Fleuve Niger.  Le  Renforcement de l’autorité de l’Etat est également une de ses priorités. Donc, autant le maintenir à la tête du gouvernement pour son ambitieuse feuille de route.

Deuxième raison, le manque de réserves de cadres compétents au RPM 

Si l’une des exigences de la  démocratie est le respect du fait majoritaire, il n’en demeure pas moins que l’affirmation selon laquelle le  Mali est au-dessus de tout le monde devrait être aussi une réalité. En d’autres termes, le poste de PM revient de droit politique au Rassemblement pour le Mali, RPM, pour avoir obtenu le plus grand nombre de députés à l’Assemblée Nationale. Mais, puisqu’il y a moins sinon pas de cadres « premier-ministrables » au RPM, le président du parti qui aurait dû être cette bonne pièce de rechange, s’est fortement discrédité, parce que mêlé à beaucoup de rocambolesques affaires quand il était ministre (engrais frelatés, tracteurs surfacturés). Ainsi, le parti de SBM faisant partie de la Majorité et qui semble même être aujourd’hui la deuxième force politique parlementaire, après le RPM, il vaudrait mieux  maintenir  SBM comme PM pour plus de stabilité et afin qu’il puisse aller au bout des réformes en vue. En le remplaçant par quelqu’un d’autre, on risque de mettre le compteur à zéro au grand dam du Mali.

Troisième raison, ses réseaux sur le plan africain et international 

Parmi tous les potentiels candidats au poste de PM, SBM semble être celui qui a beaucoup  de réseaux. Il devrait être à mesure de mettre ses réseaux au service du Mali afin d’avoir beaucoup de partenaires et  des solutions à la crise multidimensionnelle qui secoue le pays depuis 2012. Ne dit-on pas de lui qu’il est l’homme, à la fois de la France et de l’Algérie ? Ces deux pays sont des partenaires incontournables dans la résolution de la crise sécuritaire au Mali. Aujourd’hui, nombreux sont  les observateurs qui pensent que le premier problème au Mali est d’ordre sécuritaire, donc en trouvant des solutions durables à ce « fléau », on amorcera ensuite le développement.

En somme, la mission du PM est tellement délicate que pour la réussir il faut qu’il mette en veilleuse son agenda politique, ensuite qu’il parvienne à rassembler toutes les forces politiques et sociales autour de lui.

   Youssouf Sissoko

[email protected]

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Le MALI souffre plus du problème de légitimité des autorités en place que de la qualité des hommes politiques qui composent le gouvernement en place.
    C’EST DE L’OPPORTUNISME PRIMAIRE QUE DE PARLER DE LA RECONDUCTION DE SBM.
    La situation du pays exige de s’exprimer plus de la politique en mettre en oeuvre que de la qualité des hommes car la qualité est nécessairement liée à la politique à mettre en œuvre.
    Il faut arracher au CLAN IBK des mesures à mettre en oeuvre avant de penser aux hommes qui doivent les appliquer.
    LA STABILITÉ DE NOTRE PAYS EST PLUS LIÉE À LA BONNE GOUVERNANCE.
    C’est pourquoi il faut insister sur les mesures de gouvernance.
    On parle trop souvent du consensus d’AMADOU TOUMANI TOURÉ comme si dans d’autres parties du monde le consensus politique ne fonctionne pas .
    ATT A BASÉ SON CONSENSUS SUR LA STABILITÉ POLITIQUE SANS INSISTÉ SUR LA MORALISATION DES ACTIVITÉS PUBLIQUES.
    Actuellement notre pays a besoin énormément de la stabilité politique nécessaire à la résolution de la situation insécuritaire.
    Cette stabilité politique ne peut s’établir que sur la bonne gouvernance au risque de dupliquer les mêmes conséquences qu’ a produit le consensus ATT.
    EST ON SÛR QUE L’APPLICATION DES MESURES NÉCESSAIRES DE GOUVERNANCE VONT AVOIR L’ACCORD D’UN POUVOIR DONT L’ ADN EST LA SATISFACTION FRAUDULEUSE DES INTÉRÊTS PERSONNELS DE SES FIDÈLES?
    SBM ne peut réussir dans cet environnement ,ni aucun autre chef de gouvernement quelques soient leurs intelligences,leurs compétences,leurs expériences.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

    • je suis d avis mais si remaniement il y aura il faudra confier la défense a un militaire honnête et intégré que IBk lui même peut trouver dans son environnement meme chose pour le chef d Etat majoor des armees et le directeur de la SE
      Meme chose ^pour le ministre des Affaire étrangères il faut un fin politique, un vieux routier même s il n est pas des affaires étrangères, encore qu il est préférable qu il soit un diplomate de carrière cela est ^plus que vital pour notre pays dans cette crise multidimensionnelle qu il traverse
      IL FAUT ATTENDRE QUE NOTRE PAYS SE STABILISE POUR CONFIER DES POSTES CLE A LA JEUNESSE
      pour les finances Boubou peut rester, le ministre de l Education doit partir

  2. Dans tous les cas puisque IBk ne sait pas ce qu il veut, il n a qu a l’enlever, il pourrait l apprendre a ses dépens et aux dépens malheureusement du Mali.
    Mais si malgré tout il devra se séparer de Boubeye; pour l amour de Dieu et du Mali qu’il nomme au moins quelqu’un de compétence avérée , un vrai patriote car avec la crise que traverse notre pays; le choix des hommes et des femmes chargés de conduire l action gouvernementale ( PM et ministres compris) est vraiment cruciale et déterminante: ALLA KA HAKILI NYAMA DI IBK MA HALI SA !!!
    il est grand temps qu ‘on ait pitié de ce pays et qu ‘on nomme les gens sur des critères de compétence et d’expérience avérées comme au lieu du clientélisme et de l ”amteurisme

    • L’actuel PM doit continuer a’ faire son travail. Ce serait une grande faute de le faire partir!
      President IBK, n’ecoutez pas les gens qui veulent la tete de SBM pour des raisons personnelles!.
      Tonton ATT n’a jamais appartenu a’ un parti politique. Pendant ses deux mandats, il avait un gouvernement d’union nationale. NOUS SAVONS LE RESULTAT. President IBK, vous etes libre de faire ce que vous voulez mais je dis ouvertement que si j’etais a’ votre place, l’oppisition aurait continue’ a’ jouer son role ……. d’opposant mais je ne l’aurais jamais integree dans le gouvernement.
      POURQUOI ALLEZ-VOUS INTEGRER DANS LE GOUVERNEMENT DES GENS QUI VONT L’AFFAIBLIR DE L’INTERIEUR ET CONTINUERONT A’ FAIRE TOUT POUR FAIRE PARTIR VOTRE REGIME?
      Tous les coups que nous voyons ici et la’ viennent probablement de l’opposition!
      LES RELIGIEUX DOIVENT CONTINUER A’ JOUER LEUR ROLE DE RELIGIEUX EN PRECHANT L’AMOUR , LA PAIX, LA JUSTICE ET L’UNITE’ ENTRE LES MALIENNES ET LES MALIENS. ILS DOIVENT S’ELOIGNER DE TOUS LES MESSAGES QUI NE FONT QUE CREER D’AVANTAGE DE HAINE CONTRE UNE PARTIE DE LA POPULATION MALIENNE (LES GAYS, LES LESBIANS ET LES BISEXUALS.)
      ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!

  3. Feu Djeliba Sissoko a passé plus de 35 ans à la radio mali a raconté dans son “Tarata chou baro” que des histoires !

    BaYoussou ,fais comme ton grand père !

    L’expert en sécurité,incriminé dans toutes les affaires salles ne doit se soucier que sa défense dans les prochains!
    Ces voyous,incapables , faux seront bientôt chasser!

    • Ma generation a grandi en ecoutant Djelibaba! Pendant toute la dure’e de TARATA SOU BARO ( une heure chaque lundi de 10 heures a’ 11 heures de la nuit), c’etait le silence total dans notre famille. Nous ecoutions religieusement les histoires raconte’es par Djelibaba! Le Mr etait un GRAND … ROMANCIER QUI N’A JAMAIS ECRIT DE ROMAN. SES ROMANS ETAIENT DANS SA TETE ET IL LES PARTAGEAIT AVEC TOUS SES AUDITEURS! Djelibaba etait un grand! Ses histoires faisaient rire, apprendre et vehiculer des messages tres importants! DJELIBABA SISSOKO FAISAIT L’ART AU SENS LE PLUS ELEVE’ DU TERME! J’espere de tout mon coeur que l’ORTM preserve les TARATA SOU BAROW DE DJELIBABA POUR LES GENERATIONS FUTURES!!!!
      ECOUTER DJELIBABA EST MEILLEUR QU’ECOUTER CES IDIOTS DROGUE’S QUI NE FONT QUE PRECHER LA HAINE ET LES MENSONGES SUR FACEBOOK!
      Ladji, SABALI!!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here