IBK dans le Sahel (Nara, Diéma et Nioro) : Fagaga n''est pas un rebelle, mais un Malien frustré et déçu par ATT""

0

Profitant de sa tournée dans le Sahel IBK a choisi Diéma, localité même où ATT s”est adressé à la nation malienne quand il a appris les événements du 23 mai pour donner sa vision sur les attaques de Kidal et de Ménaka. Elle est sans complaisance: "Je connais personnellement Fagaga, je sais qu”il n”est pas un rebelle, mais un Malien frustré et déçu" a laissé entendre IBK comme pour répondre au président ATT lors de son passage à Diéma.

Si j”étais président de la Rëpublique, il n”y aurait pas les événements du 23 mai dernier qui ont vu l”attaque des camps de Kidal et de Ménaka. Ce qui s”est passé dans le Nord de notre pays n”est pas une rébellion, mais simplement une manifestation des gens qui ne croient plus au régime du général Amadou Tournani Touré. Je connais personnellement Fagaga. Je sais qu”il n”est pas un rebelle, mais un Malien frustré et déçu. Déçu par le comportement du président ATT qui ne dit jamais la vérité et qui ne tient pas ses promesses. Un chef d”Etat doit être quelqu”un de véridique, de droit et d”honnête, mais pas un populiste et un irresponsable. Si un chef d”Etat a peur de tenir un langage de vérité à son peuple, il ouvre la voie aux désordres. C”est le cas de Amadou Toumani Touré. Je ne suis pas un va-t”en-guerre, loin s”en faut. En s”opposant à l”accord d”Alger, nous ne sommes pas au RPM contre le développement de Kidal. Maïs nous disons que celui-ci ne doit pas être fait par les armes par nos compatriotes du Nord.

Le gouvernement ATT a échoué dans sa politique de développement en général et singulièrement dans celle des régions du Nord par ses promesses non tenues. D”où les évènements du 23 mai. Il ne mérite pas que le peuple malien lui renouvelle sa confiance", a martelé IBK, le mercredi 18 avril à Diéma, la localité même où le président ATT a appris l”attaque de Kidal et de MénaKa. Aussi, IBK a laissé entendre qu”il ira à Kidal pour faire comprendre sa vision du nord à ses frères. «Ceux ci savent qui je suis, ce que je vaux et mon amour pour le développement de tout le pays. Ils croient en moi car ils savent que je fais ce que je dis. Je ne suis pas comme ATT qui promet et ne fait rien"

A Nara où le slogan était "voter IBK pour sauver la démocratie malienne; vive le RRM pour” le développement du cercle de Nara" les populations de cette localité ont estimé que IBK est l”espoir du peuple malien d”où leur adhésion à sa cause.

La famille du chérif de Nioro pour IBK

Arrivée à Nioro du Sahel dans l”après midi du mercredi 18 avril à bord d”un petit avion d”une vingtaine de places, IBK est part directement à la résidence de Mouhamoud Ould Cheick Hamaoula, l”unique fils encore vivant de Cheick Hamaoula. Fidèle parmi les fidèles de Dieu, le chérif de Niono du Sahel qui est présentement le guide des Hamalistes, a encore une fois de plus dit sa considération pour IBK. Selon lui, sa vie qui fut l”objet de rivalité, de méchanceté et de trahison ressemble à celle de Ibrahim Boubacar Keïta. C”est pourquoi, il lui a demandé de rester serein face à toutes choses. Après avoir été béni par le chérif, IBK a animé un meeting sur la place publique où il a abordé des sujets relatifs à la pauvreté, au laxisme de l”Etat dans la gestion d”es affaires publiques.

Envoyé spécial : Alassane DIARRA

Un député CNID avec IBK

Après la capitale du Kénédougou où il a été rassuré par les militants plus que jamais déterminés à laver l”affront du jeune député Housséini Guindo dit Poulo, IBK a été requinqué à bloc à Loulouni par la présence à ses côtés du député Tiémoko Dembélé du Congrès National d”Initiative Démocratique (CNID Faso Yiriwa Ton) de Me Mountaga Tall. De Loulouni à Kadiolo en passant par Zégoua, l”honorable député était là aux côtés d”IBK. Il paraît même qu”il a joué un grand rôle dans l”organisation du meeting à Loulouni. A notre question s”il allait appeler à voter IBK pour la présidentielle du 29 avril prochain, l”honorable a éludé la question et laissé entendre qu” IBK sait quel rapport les unit. C”est la première fois depuis qu”il a commencé sa campagne que le candidat IBK est accompagné par un élu de la nation qui n’est pas de son parti. Pour la circonstance le "prince de SébéniKoro", visiblement touché par l”acte n”a pas tari d”éloge pour le député Tiémoko Dembélé.

IBK et les Stades

Depuis qu”il a commencé la campagne pour la présidentielle du 29 avril prochain, le candidat Ibrahim Boubacar Kéîta et ses camarades ont choisi les stades pour tenir leurs meetings. Preuve de la capacité de mobilisation et de I”estime dont ils bénéficient auprès du peuple malien. C”est le cas à Ségou, Niono, Sikasso, Bougouni et même San où c”est la devanture du stade qui a été choisie comme lieu du meeting.

Peuple musulman du Mali, votez IBK

C”est l”appel de Mohamed Ali Thiam, un fervent musulman prêcheur bien connu au Mali. Aux côtés de IBK depuis le début de la campagne, Mohamed Ali Thiam n”a raté aucune occasion pour appeler le peuple des musulmans du Mali à voter IBK Selon lui, le candidat du RPM incarne les valeurs de l”islam. C”est pourquoi, dit-il, il a lui même renoncé à se présenter à l”élection présidentielle pour défendre les intérêts des musulmans "aujourd”hui bafoués par le régirne en place". Selon Mohamed Ali Thiam, "Ia chance du Mali se trouve avec IBK. Un homme droit, honnête, sincère, véridique qui jouit d”une très bonne réputation aux yeux de l”opinion internationale surtout auprès des pays arabes». Toutes choses qui, de son avis, doivent pousser les Maliens à voter pour un "MaIi meilleur que celui d”ATT caractérisé par le vol, la corruption, le trafic d”influence et la mauvaise gestion des affaires publiques".

OMRIB renforce les capacités des femmes face aux élections à Yélimané

L”ONG à but non lucratif ayant pour but l”amélioration des conditions de vie des populations, la lutte contre l”analphabétisme, l”accroissement de laproduction agricole et des revenus, l”Organisation Malienne pour la Réalisation et le Renforcement des Initiatives à la Base (OMRIB) a organisé hier jeudi 19 avril, une conférence débat sur le thème "femme et élections". Animée par Mme Dembélé Macoumba Diarra, du centre d”animation pédagogique (CAP) de Yélimané, cette conférence vise a renforcer les capacités des femmes de Yélimané et des villages environnants sans considération politique aucune pour les élections générales de 2007. C”est ainsi qu”au cours de cette conférence elles ont abordé des sujets comme pourquoi le vote, comment voter, comment se porter candidat et enfin comment participer de façon générale au processus électoral.

Rassemblés par Alassane DIARRA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER