Procès contre des journalistes : Nouvelle défaite de Karim Keita !

0

Le tribunal correctionnel de la Commune 3 a rendu son verdict, hier,  mercredi 17 juillet 2019  du procès Karim Kéita, contre Mamadou Diadié Sacko dit Saxe, directeur de la radio RFM et Adama Dramé, directeur du journal le Sphinx. Karim vient une nouvelle fois de mordre la poussière dans sa tentative de faire condamner un journaliste.

En effet, le tribunal  a suivi les exceptions soulevées par la défense et a décidé purement et simplement d’annuler la procédure intentée par le fils du chef de l’Etat. Karim Keita reprochait aux deux journalistes  de l’avoir cité dans l’affaire de la disparition depuis janvier  2016 de notre confrère Birama Touré.

Le tribunal conforment aux exceptions soulevées par les avocats de nos confrères a rendu son jugement : l’annulation de la citation servie à Saxe.

C’est la  deuxième fois que  Karim Keita sort perdant dans des procès contre des journalistes.  En  2017 déjà, il avait  perdu un premier procès intenté contre un autre journaliste. En effet, le tribunal  de grande instance de la commune III avait   débouté Karim Keïta,  suite à sa plainte contre Adama Dramé, directeur de publication du, journal d’investigation, le Sphinx.  A l’époque, la cour avait  accepté  les exceptions soulevées par la défense et décidé d’annuler la procédure intentée par le fils du chef de l’Etat. Celui-ci avait attaqué, Adama Dramé, pour  la publication d’un article paru sous le titre : « Les Hirondelles, rebaptisé hôtel Sefeto, vient d’être acheté par le nouveau nabab de Bamako, Karim Kéïta, à 4 milliards de F CFA ».

Karim Keïta réclamait la bagatelle de 4 milliards de F CFA, comme dommages  et intérêts. Une demande de réparation qui n’avait pas manqué de sidérer les défenseurs de la liberté de la presse. En effet, ceux-ci voyaient derrière cette prétention une manière voilée de faire disparaître le journal du paysage médiatique malien.

Karim Kéïta, a été plusieurs fois cité par des journaux maliens et un journal français (l’Express) dans l’affaire de la disparition mystérieuse, du journaliste Birama Touré. En effet, ce journaliste, a été déclaré disparu par sa famille depuis le vendredi 29 janvier 2016. A l’annonce de sa disparition les associations de presse, les journalistes, se sont mobilisés pour le retrouver. En vain !

 Ces  deux verdicts (en faveur de Drame et Saxe) sont un ouf de soulagement pour la presse malienne. Il va sans dire qu’au-delà  de nos confrères, c’est l’ensemble des médias maliens qui doivent  être rassurés par rapport à ces  décisions de justice.  .

Mémé Sanogo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here