CHU Gabriel Touré : des ambulances « Katakatani » qui ne passent pas

5

« Offrir à une femme rasée de quoi teinter ses cheveux est un acte sensé mais inutile ». L’Affaire des ambulances tricycles offertes à un hôpital de troisième référence dans la capitale, en ce 21e siècle, rappelle bien cet adage du conteur Amadou Sangaré dit Barry.

Maliweb.net – « A ce rythme, ce sont les ânes qui serviront qui feront l’ambulance dans les Centres de Santé communautaire », dénonce un internaute. Il s’agit d’un commentaire parmi tant d’autres. Tous émanant de citoyens indignés par le don de deux ambulances tricycles au CHU Gabriel Touré de Bamako. Des ambulances tricycles offertes par le ministère de l’Economie et des Finances. Des « dons » qui seraient payés sur le fonds covid-19, alimenté par les contributions des Maliens.

« Du folklore (Yèlèbougou) ! », s’emporte à son tour Djimé Kanté, responsable syndical au CHU Gabriel Touré. Pendant que l’hôpital manque du strict minimum pour soulager les usagers, explique le syndicaliste, ils viennent remplir nos magasins d’inutilités probablement facturées à coup de dizaines de millions. En plus des tricycles, le don était composé de plusieurs dispositifs de lavage des mains et des armoires métalliques. Aux dires de Kanté, le personnel ignore la provenance du matériel et l’a simplement vu à la télé.

« Si l’avis du travailleur comptait, on allait demander au donateur d’investir cet argent dans l’assainissement de l’hôpital, ou dans la réhabilitation de certaines salles d’hospitalisation qui puent, ou encore à nous doter du simple papier pour les photocopies ou des ordonnanciers et fiche d’examens », a indiqué le syndicaliste dans son post sur les réseaux sociaux.

« Le vrai mal du Mali, c’est que nous n’attaquons pas les problèmes, mais on ne fait que les caresser », affirme un autre internaute en réaction au post de Djimé Kanté. « Puisqu’elles sont financées sur le fonds Covid, ces motos devront-elles transporter des malades Covid ? », interroge l’internaute. Qui propose au syndicat du CHU Gabriel Touré de renvoyer les motos au donateur. « Ce sera une belle leçon pour les prochains dons », assure-t-il.

Une affaire qui rappelle étrangement celle du don « déconcertant » de chameaux de l’Union européenne à la Mauritanie, l’un des pays au monde avec une plus grande population de chameaux. Pour l’instant, ni le ministère de l’Economie et des Finances, ni le ministère de la Santé n’ont apporté des précisions sur le montant prélevé sur le fonds Covid-19 pour l’achat de ce matériel.

Mamadou TOGOLA / Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Tout don est le bien venu, on donne par qu’il en manque puisque nos société d’état sont en faillite pour mauvaise gestion (cf rapport du vérificateur). Celui qui ne veut pas faire prospérer son affaire, doit se contenter des poubelles des autres. La question est de savoir est-ce que l’hôpital dispose en nombre, pour refuser ce don ?. Ce n’est pas à l’état de financer à 100% les hôpitaux,dans ce cas pourquoi ne pas rendre les soins gratuits ?

  2. There is no justification for how we have allowed Islam to destroy our perception of humane action due by those who govern. Like colonialist We only perceive humane due when we or those we favor are been seek humane treatment. Islam is poison that was acquired by our ancestors being conquered by Arabs plus Negroid traitors among them.That poison is so deeply ingrained in our culture plus that religion that when we in authority we practice fulfillment of our selfish desires far above what is in community best interest. It is obvious for sake of gaining corruption dollars purchasers bought tricycle ambulances when it is clear durable ambulances having four wheels are only ambulances fitting total circumstance. Four wheel ambulances were not purchase being there was more money to be stolen as leftover from ambulances budget if three wheel tricycle ambulances were purchased. Needs were disregarded pertaining to fulfilling life or death suitable transportation. This is evil practice that is commonly found in Negroid Islam Africa. It is clearest of evidence that those perpetrating act have adopted colonialist mentality of Negroids are worthless, should be treated as having little worth plus should be happy with anything given them even if it is not correct item when correct item was available plus purchase was with their money.
    Are government officials selfishly invoking kind of corruption worthy of immunity or execution by firing squad?
    No developing nation especially in Africa today may upgrade anywhere near as much needed with thoughtless corruption shown in purchase of tricycle ambulances. In single word purchase total circumstance action is despicable.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here