CVD-Mali : les anciens employés attendent leur certificat de travail une année après leur licenciement

1

« La direction générale du Centre pour le développement des vaccins (CVD-Mali) refuse de nous délivrer des certificats de travail ». C’est l’accusation portée par les employés licenciés par la structure. Ce que réfute la direction générale qui parle de mensonge.

Plus d’une année après avoir licencié une centaine d’employés, la direction générale du Centre pour le développement des vaccins (CVD-Mali) ne leur a jusqu’ici pas délivré leur certificat de travail, comme le prévoit du reste la loi au Mali.

Une situation préjudiciable pour beaucoup d’entre eux qui ont depuis retrouvé un emploi. Ceux-ci sont aujourd’hui dans une situation précaire et dans un désarroi total puisqu’ils attendent toujours ledit document pour régulariser non seulement leur situation administrative mais aussi pouvoir bénéficier de prestations de la sécurité sociale.

Ce qui ne peut se faire sans certificat de travail que la direction générale du CVD-Mali refuse, selon eux, de leur délivrer malgré de multiples tentatives qui se sont toutes révélées infructueuses. « Après notre licenciement, nous avons réclamé notre certificat de travail à la direction des ressources humaines de CDV-Mali qui a opposé une fin de non-recevoir au motif que nous sommes en procès », rapportent plusieurs employés licenciés de CVD-Mali. Il faut dire que la quasi-totalité des personnes ont cotisé à la sécurité sociale depuis de nombreuse années, plus d’une dizaine d’années pour certains.

La délivrance par la direction générale du CVD-Mali des certificats de travail leur permettra de continuer avec le même numéro INPS et de pouvoir suivre l’évolution de leur cotisation. Aussi, le certificat de travail va leur permettre de justifier leur nombre d’années d’expérience. Un critère très souvent demandé lors des recrutements.

Une accusation rejetée par la direction générale

Approchée par Le Wagadu, la direction du CVD-Mali réfute cette version des faits et parle de mensonge. L’assistant du directeur général a affirmé que les employés n’ont jamais demandé de certificat de travail auprès de la direction générale à fortiori que celle-ci refuse de le leur délivrer.

« La direction générale du CVD-Mali n’a jamais refusé de délivrer leur certificat de travail qui est un droit en République du Mali pour toute personne ayant travaillé dans une structure », a insisté Cheick Oumar Bagayoko.

Selon l’assistant du directeur général, l’avocat des personnes licenciées a saisi, par écrit, il y a quelques jours, la direction générale du CVD-Mali afin que celle-ci délivre le certificat de travail de ses clients. « Nous avons fait une réunion le vendredi autour du sujet. La direction générale va établir les documents et les envoyer par courrier à leur conseil qui se chargera de leur distribuer », a précisé Cheick Oumar Bagayoko, qui n’a toutefois pas donné une date précise à laquelle les anciens employés peuvent rentrer en possession de leur document.

Les explications de l’assistant du directeur général ne convainquent pas les anciens employés qui maintiennent leur accusation. Lesquels posent ces interrogations : « Si ce n’est pas un refus, pourquoi la direction générale n’a-t-elle pas fait accompagner les lettres de licenciement du document demandé ? Pourquoi attendre une année pour délivrer ledit document ? ».

Cette affaire de certificat de travail intervient dans un contexte tendu entre les deux parties. À titre de rappel, le CVD-Mali a licencié 118 personnes en 2021 pour motif économique. Ce qu’a contesté à l’époque les personnes licenciées qui ont saisi la justice, qui n’a pas encore vidé le contentieux.

Abdrahamane SISSOKO

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. It appear Mali desperately need a kick ass agency that promptly investigate claims against government organization incomoetence. Proper plus diligent management would have made certificates available to every former employee day they became former employee then this mess would not exist. Mali is slipping back into mediocrity plus backwardness of Islam in Negroid Africa at time we are least able to afford it. We need kick ass agency that government officials hate to see investigating then due to that agency find incompetence plus laziness that cause serious problems that should not exist. Thereafter kick ass agency eliminate that incompetence with carefully drawn plan that must be timely fulfilled to utmost.
    This is kind of bullshit that proof person in charge is not duly acting individual we need in charge plus likely is in charge due to nepotism where thinking was person was being placed at job anyone could do well but on these occasions person did not.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here