Ebola au Mali : Un nouveau cas suspect testé négatif ce samedi

6
Ebola : le FMI met en garde contre une stigmatisation de l'Afrique
LeMonde.fr – « Nous devons faire preuve d’une extrême prudence pour ne pas terroriser la planète vis-a-vis de l’Afrique dans son ensemble », a déclaré Mme Lagarde à Washington

Au lendemain du décès du premier cas positif de la maladie à virus Ebola, un nouveau cas suspect a été testé au laboratoire ce samedi 25 octobre 2014 à Bamako.

Ce samedi 25 octobre, le Mali a enregistré son premier cas suspect après un premier décès causé le vendredi 24 octobre par l’épidémie au virus Ebola dans la ville de Kayes.

Ce samedi dans la journée, les services de santé ont été alertés par les populations au sujet d’un garçon de 7 ans dans le quartier de Badabougou. L’enfant, selon des informations, était dans un état inquiétant, présentant des signes suspicieux lorsque les services de santé sont venus à son secours.

Evacué pour un prélèvement sanguin et une prise en charge diligente, le garçon de 7 ans aurait d’abord  fait l’objet d’un diagnostic poussé incluant plusieurs tests dont celui au virus Ebola. Quelques heures plus tard, c’est ce fut un soulagement total à Bamako et dans le reste du pays : le jeune garçon ne souffre pas d’Ebola mais plutôt d’un paludisme grave pour lequel il est présentement pris en charge à l’hôpital Gabriel Touré. Un résultat qui met fin à une demi-journée de rumeurs qui faisaient croire à un deuxième cas avéré de la maladie à virus Ebola au Mali.

 

Pour l’heure, le Mali  qui a enregistré son cas décès d’Ebola depuis le mercredi 22 octobre 2014 continue de prendre toutes les précautions pour éviter la propagation du virus dans le pays.

 

Au total, une cinquantaine de personnes sont sous observation pour des contacts avec le seul cas avéré dans le pays.

 

Dans un communiqué, le département de la Santé et de l’Hygiène Publique rappelle à la population que les mesures d’hygiènes édictées demeurent les moyens efficaces de prévention de la maladie à virus Ebola.

Source : MSHP 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Pour éviter la propagation de la fièvre à virus Ebola ; nos autorités doivent :
    1 Limiter les voyages non essentiel de nos ressortissants vers la Guinée,
    2 L’identification de tous les passagers entrant sur le territoire national avec contact téléphonique et adresse de leurs familles d’accueil. Ces contacts sont à vérifier sur le champ;
    3 Créer les conditions pour atténuer l’afflux des commerçants guinéens vers Bamako et les capitales régionales en incitant nos commerçants à leur vendre les produits maliens aux postes frontaliers
    4 Aux postes de contrôle faire des relevés de températures 3 fois et cela sur une durée d’au moins 3 heures parce que certains passagers absorbent des produits pour abaisser la température.
    5 limiter le nombre de passagers par bus ou autre taxi brousse
    6 informer les voyageurs sur la nécessité absolue de se laver les mains fréquemment avec des produits désinfectants

  2. Ce journaleux a très mal titré son journal. Le paludisme n'est pas forcement un "Nouveau cas de Virus à Ebola" Réfléchissez avant de nous balancer des idioties aigres.

  3. Bonjour mon frère,
    Il ne faut pas oublier la GROSSE PLAIE QU’EST L’OPPOSITION dont tu fais partir.
    Sinon, je prie toujours pour que Ebola ne se propage pas au Mali et voire qu’elle disparaisse du monde entier.

  4. Bonjour mon frère,
    Il ne faut pas oublier la GROSSE PLAIE QU’EST L’OPPOSITION dont tu fais partir.
    Sinon, je suis prie pour que Ebola ne se propage pas au Mali et voire qu’elle disparaisse du monde entier.

  5. Il n’yaura pas d’epidemie d’ebola au Mali.
    Notre pays a deja trop de plaies.
    La plaie IBK
    La Plaie Mara
    La plaie des reculs tactic
    la plaie de la whabisation de l’administration
    la plaie de l’arrogance des petits touaregs
    LA PALIE DU MUJAO
    LA PLAIE DU GROUPE TERRORISTE ANCARDINE
    LA PLAIE DES AUTRES GRUPES DERIVES
    LA PLAIE DE L’OCCUPATION FRANCAISE
    LA PLAIE DE LA HONTE NATIONALE.
    N’est ce pas la trop de maux pour une seule nation?
    Ebola ne s’y ajoutera pas.

Comments are closed.