Journée mondiale du pied bot au Mali : « 1/800 des enfants naissent avec un pied bot chaque année »

0

Action de Solidarité aux Enfants Atteints de Malformation du Pied au Mali (ASEMP) a commémoré la journée mondiale du pied bot samedi dernier à Ségou. L’objectif était de donner d’amples informations sur le pied bot et le traitement proposé par ASEMP. C’est aussi un moment propice pour souligner l’importance de la détection précoce, de l’orientation et du traitement en temps opportun.

La Journée mondiale du pied bot est une maladie qui touche des millions de personnes dans le monde. « Le Pied bot est l’une des malformations congénitales les plus courantes et une cause majeure d’incapacité physique dans le monde », a déclaré Cheick Salah président de l’ASEMP Mali. Action de Solidarité aux Enfants Atteints de Malformation du Pied au Mali (ASEMP) est une association à but non lucrative qui aide les enfants nés avec le pied bot à retrouver une marche stable et sans douleur, à travers son Programme Pied Bot. Elle bénéficie de l’appui technique et financier de Miraclefeet, une ONG américaine. « ASEMP et son partenaire MiracleFeet sont responsables de la collaboration avec les prestataires de soins de santé locaux au Mali et plus particulièrement à Ségou pour fournir des soins de pied bot de haute qualité et sans frais », a relaté Mohamed Traoré Conseiller du Gouverneur de Ségou.

Il y a 9,8 millions de personnes en vie aujourd’hui qui sont nées avec un pied bot, et parmi celles-ci, 7,8 millions vivent avec un handicap en raison du manque d’accès à un traitement approprié. Chaque année, environ 200 000 enfants (soit 1 naissance sur 700) sur la planète naissent avec un pied bot. Avec un, plus de 95% peuvent atteindre une correction et une mobilité complètes. Sans traitement, les enfants vivent avec une déficience grave et endurent toute leur vie des conséquences sanitaires, sociales et économiques négatives. ASEMP déclare qu’au Mali, 1/800 des enfants naissent avec un pied bot chaque année. La majorité des cas sont diagnostiqués à la naissance et surviennent chez des bébés par ailleurs en bonne santé. « Le pied bot est facilement identifiable par la façon dont les pieds sont tournés vers l’intérieur et vers le haut. Non traité, ce handicap rend la marche extrêmement difficile et douloureuse » a soutenu Cheick Salah Traoré.

« Le pied bot est corrigeable avec le Méthode Ponseti–une intervention médicale très efficace et innovante qui se traduit par une correction complète du pied bot et une fonctionnalité complète dans presque tous les cas », a affirmé Dr Hamadi Arama Coordinateur du Programme Pied Bot ASEMP-Mali. L’objectif de l’ASEMP par le biais de son programme est de donner aux professionnels locaux de la santé la formation et les ressources nécessaires pour fournir un traitement du pied bot au Mali.

Aminata Yattara

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!