Le ministre de la sante aux autorités de CHU-GT : “Il faut que l’hôpital Gabriel Touré réponde à nos attentes”

0

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Marie Madeleine Togo, poursuit sa visite de prise de contact avec les structures relevant de son département. Elle était à l’hôpital Gabriel Touré la semaine dernière. Après une visite des locaux, la délégation ministérielle a tenu une rencontre avec le personnel. Mme le ministre a invité les travailleurs à œuvrer pour que cet hôpital réponde aux attentes de la population.

 

En terrain connu pour avoir dirigé hôpital Gabriel Touré pendant 5 ans, Dr. Marie Madeleine Togo a visité tous les coins et recoins de l’établissement avant de tenir une rencontre avec le personnel.

Sans détour, elle dira qu’aux termes de sa visite, elle a fait des constats qui sont d’ordre environnemental : “Les linges sont étalés un peu partout. La cuisine se fait un peu partout et pourtant il y a des espaces aménagés pour ça”, a-t-elle déploré. Elle a aussi évoqué les conditions difficiles de travail du personnel et également celles d’hébergement et de restauration des malades.

Sur ce dernier point, elle dira que cela n’est pas surprenant compte tenu de l’engorgement de cette structure sanitaire dû à plusieurs facteurs. “C’est un hôpital qui est très engorgé parce qu’il est central et historique. Non seulement il fait partie des premiers établissements de santé au Mali mais aussi c’est un hôpital de troisième génération dans notre système de santé, et son nombre de spécialistes fait aussi qu’il est très sollicité”, expliquera-t-elle. Avant de poursuivre que l’hôpital compte plus de plus de 600 agents avec plus de 400 lits, tous occupés sans compter les accompagnateurs des patients.

Après avoir écouté les uns et les autres qui ont exprimé des difficultés, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique conclura, en bon disciple du philosophe chinois Confucius, “qu’au lieu de maudire l’obscurité, qu’il serait mieux de chercher à allumer la lumière”, avant d’inviter tout le personnel à plus d’abnégation et de courage pour redorer l’image de cette structure historique.

Oumar B. Sidibé

PARTAGER