Le résultat des traitements contre le VIH se montre encourageant : L’ONUSIDA appelle à un renforcement des mesures antérieures contre le VIH

0
Sida: Record de cas en Europe de l'Est en 2017

Les résultats  des essais cliniques d’une agence de lutte contre le VIH sida déroulés depuis 2013 à 2018 sur 21 communautés urbaines de Zambie et du sud Afrique sont satisfaisants. Le directeur exécutif de l’ONU sida, Michel Sidibé, s’est réjoui de la  baisse de près  de 30% le nombre des nouvelles infections et  appelle à plus d’engagements contre cette maladie.

L’organisation  onusienne de la lutte contre le VIH sida  dans le monde (ONUSIDA), a annoncé  mercredi,  le résultat satisfaisant donné par la plus grande étude de ce type ayant duré  cinq ans et couvert  une population de près  d’un  million d’habitants. Menée  sur 21 communautés  urbaines  en  Zambie et  en Afrique du Sud, des   localités  de l’Afrique  reconnues  comme ayant le plus grand nombre de personnes vivant avec le VIH sida. Cette étude a montré une baisse considérable  de près de 30 % des nouvelles  infections  du VIH.  Le directeur exécutif  de l’ONU sida, Michel,  dit que les résultats de cette étude renforcent l’appel déjà lancé par  l’agence : «  A l’augmentation du nombre d’agents de santé communautaire en Afrique ». À ses dires, cela va confirmer également le même appel pour  « la nécessité d’investir davantage dans la prévention et le traitement  du VIH, y compris de nouveaux outils et systèmes plus performants ». Cette étude  menée sur trois groupes d’individu (ABC) aussi bien que des CD4 (cellules du système immunitaire, a permis d’obtenir des résultats encourageants dits de 90-90-90, selon l’ONU sida, c’est-à-dire 90% des personnes vivant avec le VIH  connaissant leur statut, 90% des personnes connaissant leur statut séropositif ayant accès  au traitement, et 90% des personnes sous traitement ayant une charge virale supprimée.  Malgré cette  performance  continue dans les  traitements, l’ONU sida rappelle qu’il n’existe toujours pas de méthodes de prévention du VIH totalement protectrice contre ce virus, d’où l’importance de la combinaison d’options de prévention qui sont : offrir à toutes les personnes vivant avec le VIH un accès immédiat à une thérapie antirétrovirale, encourager l’utilisation correcte et systématique de préservatifs masculins ou  féminins, encourager  des relations sexuelles  commençant à un âge plus avancé, encourager les gens à  avoir moins de partenaires,  encourager la circoncision médicale masculine volontaire  et l’utilisation de la prophylaxie ( précaution propre à se préserver d’une maladie)  pré-exposition pour les personnes à risque d’infection par le VIH.

ISSA DJIGUIBA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here