Lutte contre la Covid-19 : La vaccination pour l’atteinte de l’immunité collectivité visant 70% de la population d’ici fin décembre lancée !

0

Le terrain de football de Quinzambougou en commune II du district de Bamako a abrité le vendredi dernier la campagne de lancement du 2ème passage de vaccination contre la Covid-19 pour l’accélération de l’atteinte de l’immunité collective visant à 70% de la population d’ici fin décembre 2022.

La cérémonie a été présidée par le ministre délégué auprès du ministre de la Santé et du Développement Social, chargé de l’Action Humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés, Oumarou Diarra. Pour lui, cette cérémonie traduit l’engagement des plus hautes autorités du pays à soutenir les efforts de lutte contre la Covid-19 et aussi les partenaires  techniques et financiers le reflet de la recherche constante d’un état complet de bien-être physique, mental et social au profit des couches les plus vulnérables. ‘’ Face à cette situation, une initiative mondiale de prévention par la vaccination a  été adoptée par les partenaires de l’initiative Covax pour faciliter l’accès au vaccin contre la maladie à coronavirus. Le Mali a souscrit à cette initiative et a élaboré et mis à jour son plan national de vaccination contre la Covid-19 avec comme objectif de vacciner 70% des personnes âgées de 12 ans et plus sur toute l’étendue du territoire national soit 9.477.250 personnes à travers 09 campagnes de masse d’ici le 31 décembre 2022’’, a-t-il informé et ajoute que pour atteindre cet objectif d’immunité collective, 5.214.040  doses de vaccins covid-19 ont été déjà mobilisés par l’initiative Covax à travers les Etats Unis d’Amérique, l’Allemagne, le Portugal et par la coopération bilatérale à travers la République populaire de Chine, l’Algérie et la Turquie. Le ministre Diarra a estimé que cette campagne et celles annoncées pour le futur auront pour but d’accélérer la couverture vaccinale contre la Covid-19 en vue d’atteindre l’immunité collective (70%) d’ici fin décembre 2022. ‘’ Pour ce faire, j’exhorte l’ensemble des acteurs y présents en dehors des stratégies classiques de couverture des cibles, à promouvoir la culture des innovations à travers l’utilisation des vaccinodromes au niveau des lieux de regroupements ( marché, gare routière, espace universitaire, camps de déplacés interne), les dialogues communautaires suivies de vaccination, les stratégies d’opportunité au niveau des lieux culturels, le plaidoyer à l’endroit des groupes cibles ‘’, a-t-il souhaité et poursuit que la vaccination contre la Covid-19 constitue actuellement un moyen sûr et efficace et mérite d’être soutenue par une bonne communication parce que la population a besoin d’être rassurée, c’est pour quoi, toutes les dispositions ont été prises par le département en charge de la santé  et ses partenaires en vue d’un bon déroulement des futures campagnes.

Selon le représentant par intérim de l’Organisation Mondiale de la Santé au Mali qui a pris la parole au nom de tous les partenaires, signale que la vaccination contre la Covid-19 reste un grand défi dans la région africaine. ‘’ Avec un objectif de 70% de couverture vaccinale contre la Covid-19 d’ici la fin de l’année, de nombreux pays ont encore des couvertures très basses dans la région africaine dont le Mali avec le taux de couverture vaccinale contre la Covid-19  de 7% sur l’ensemble de la population totale’’, a-t-il affirmé et continue qu’au nom des partenaires techniques et financiers qu’il invite les autorités de Bamako et les autorités régionales, locales, les leaders religieux, les chefs traditionnels, les enseignants à ne ménager aucun effort pour une plus grande mobilisation à Bamako, dans les régions et districts du pays afin que toutes les cibles reçoivent leur première dose ou achève leur vaccination contre la covid-19.

Diakaridia Sanogo       

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here