Ministère de la santé et de l’action sociale : Aucun cas de COVID-19 enregistré

4

Pour maintenir les mesures de prévention contre le Coronavirus (Covid-19) et faire le point régulier de la situation, le ministère de la Santé et des Affaires sociales a tenu hier une conférence de presse dans ses locaux. A ce jour, pas de cas déclaré dans notre pays.

“A ce stade, il est important de signaler qu’a ce jour, notre pays n’a enregistré aucun cas, cependant  nous avons enregistré 5 cas d’alerte au total, nos laboratoire ont analysé 12 échantillons qui  se sont tous révélés négatifs. Ainsi au niveau mondial il y a eu plus de 95 270 cas dont 3 280 décès dans 88 pays. Au niveau africain, nous enregistrons 26 cas dont 0 décès qui sont entre autres : le Sénégal avec 4 cas ; le Nigéria 5 cas ; l’Algérie 12 cas ; la Tunisie 1cas avec le Maroc ;  l’Egypte avec 2 cas et enfin l’Afrique du sud avec 1 cas”, souligne Mama Koumaré Ségal du ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Cette épidémie peut affecter la vie sociale et économique du pays en plus  d’impact sanitaire, d’où l’intérêt d’élaborer un plan de prévention  afin de prévenir autant que possible l’apparition d’un cas de Covid-19 dans notre pays.

A cet effet, sur le plan sous-régional, un contact régulier avec l’OOAS a été instauré dans les ministères en charge de  la Santé et des responsables des institutions nationales de gestion de la maladie. Par ailleurs, dans un souci d’harmonisation des approches, des contacts réguliers sont en cours avec nos compatriotes vivant dans le pays touchés, une communication est instaurée sur le plan national avec la diffusion des messages préventifs dans les différentes stations de télévisions et radios.

La surveillance a été une priorité dans les points aériens notamment dans les aéroports de Bamako-Sénou, Kayes  et Mopti en mettant en place des équipes de contrôle au nombre de 31agents. Sur les points terrestres, 15 cordons  considérés comme prioritaires ont été réactivés aux frontières de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, de la  Guinée, le Sénégal ainsi la Mauritanie et la situation de fonctionnement de ces cordons sanitaires est transmise tous les jours au niveau régional et national

 

Des centres de prises en charge.

Cette prise en charge exige des conditions de soins intensifs avec des respirateurs, une source d’oxygénation des masques. Pour ce faire, 22 salles ont été identifiées aux CHU du point G, Gabriel Touré, à l’Hôpital du Mali, de Kati ainsi que dans les CSREF de Bamako, pour la prise en charge  d’éventuels cas. Et 4 laboratoires ont la capacité de faire le diagnostic de la maladie et les différents stocks sont bien établis.

Pour la prévention, il faut préconiser “l’hygiène individuelle et collective par le lavage des mains au savon et l’application  des gels hydro alcoolique, assainir le cadre de vie ; cuire suffisamment les viandes, poissons et œufs avant consommation, surseoir aux regroupements et voyages non nécessaires surtout dans les localités des pays touchées”, soutient M. Koumaré.

Le ministère rassure la population que tous les diagnostics sont pris pour qu’on puisse éviter cette maladie.

Aïchatou Konaré

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Machallah excellente nouvelle. Il faut que le peuple soit soude et unis en ces temps. On a deja prouve par le passe qu’on savait le faire. Force a nous maliba

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here