Santé communautaire : Aliou Diallo offre un CSCOM à Kayes N’DI

0

La première pierre d’un nouveauCentre de santé communautaire (Cscom) a été posée, mardi dernier au quatier Kayes N’DI de la cité du Kasso. L’événement a eu lieu, en présence des représentants de la société civile, des autorités politiques et administratives, les notabilités religieuses et coutumières ainsi qu’un nombre important dudit quartier de Kayes. La construction est entièrement financée par Aliou Boubacar Diallo à travers la fondation Maliba.

«C’est une demande assez lointaine des populations. Une expression des habitants pour les soins de santé de proximité», a déclaré le représentant du donateur. Au micro de Kayes TV, Oumar Niane a annoncé la construction prochaine d’un CSCOM à Légal Ségou, un des quartiers de Kayes ville. Outre le centre de santé, la fondation Maliba a procédé au pavage de certaines rues dans la ville de Kayes. Faut-il rappeler qu’Aliou Boubacar Diallo est le  PDG de Wassoul’Or et président du parti ADP-Maliba.

Solidarité concitoyenne !

C’est en 2012, alors que la moitié nord du Mali est occupée par des groupes armés affiliés à Al Qaida et qu’une offensive menace Bamako, Aliou Boubacar Diallo lance la Fondation Maliba (le Grand Mali, en bambara) pour venir en aide aux populations des zones occupées par les djihadistes. Aliou Boubacar Diallo définit la fondation Maliba comme un « cordon ombilical » pour démontrer la solidarité concitoyenne aux populations des zones affectées par la guerre.

La Fondation Maliba a notamment organisé des convois humanitaires à destination de Tombouctou, alors occupée par les groupes djihadistes, et effectué des dons en médicaments et matériel médical pour les soldats maliens blessés lors d’affrontements dans le nord du Mali (survivants de la bataille d’Aguel’hoc).

A titre de rappel, le 17 mai 2012, Aliou Diallo s’est adressé aux groupes armés du Nord, notamment aux Ansar Dine et MNLA, aux membres du gouvernement malien de transition ainsi qu’aux représentants du CNRDRE, à travers les réseaux sociaux et médias maliens, en lançant un appel pour la paix au Mali. Dans l’actuel contexte de crise, Aliou Diallo propose des solutions économiques notamment un partage équitable des parts des exploitations minières sur l’ensemble des régions du Mali et invite les protagonistes à se réunir à Genève. Cette initiative est appuyée par la population malienne et la diaspora grâce à la signature d’une pétition de soutien en ligne.

À l’occasion des cinquante ans d’indépendance du Mali, le 22 septembre 2012, Aliou Diallo a conçu la pièce d’or commémorative de 24 carats Mansa Moussa.

Biographie

Aliou Boubacar Diallo, né le 18 novembre 1959 à Kayes, est un homme d’affaires et homme politique malien. Il est le président-directeur général de Wassoul’or, première tentative d’exploration et d’exploitation d’une mine d’or industrielle au Mali à capitaux essentiellement nationaux1 et de « Petroma Inc Canada », société canadienne spécialisée dans la recherche du pétrole et du gaz au Mali.

Fils de cheminot, Aliou Diallo bénéficie après l’obtention de son baccalauréat passé au lycée technique de Bamako, d’une bourse qui lui permet d’étudier à la Faculté des sciences économiques, juridiques et politiques de Tunis (D.E.U.G Option économie, 1979 à 1981) puis à l’Université de Picardie en France et d’obtenir une licence et une maitrise en économie et gestion financière (1982-1983).

L’intéressé est par ailleurs un fervent pratiquant de la religion musulmane.

Mody Gandega

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here