Santé publique : La Banque Atlantique au front du diabète

0

Dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le diabète, le vendredi 10 novembre 2017, la Banque Atlantique a signé une convention avec l’association malienne de lutte contre le diabète. C’était en présence du médecin chef du centre de lutte contre le diabète, le général Ibrahim Niantao, de la secrétaire générale de l’association malienne de lutte contre le diabète et des membres du directoire de la représentation de Banque atlantique au Mali. Ladite convention a été successivement paraphée par M. Dotian Bamba, Dg et représentant de la banque atlantique, et l’association malienne de la lutte contre le diabète représentée par son président, Adama Moussa Diallo.

Financé à cout de douze (12) millions de FCFA, elle va permettre de lancer une campagne de dépistage gratuite dans la ville de Bamako et traduit ainsi l’engagement de l’institution financière de lutter contre le diabète, a laissé entre le Dg Dorian Bamba. Cette campagne pour dépister 2000 personnes s’inscrit dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le diabète, a-t-il indiqué en insistant par ailleurs sur les dégâts causés par cette maladie. Et, pour justifier la présence de la Banque atlantique au premier rang du combat et des initiatives de lutte, il s’est appuyés sur les éloquentes statistiques de l’Organisation mondiale de santé qui interpellent : plus de 400 millions de personnes sont diabétiques à travers le monde avec 70 000 nouveaux cas enregistrés chaque année

Il a en profité également pour s’étendre sur la présence du groupe Banque centrale populaire sur les quatre continents notamment l’Afrique, l’Europe, l’Amérique et l’Asie avec des valeurs de solidarité et mutualiste. Une conception solidaire de la finance, a-t-il laissé entendre, que traduit également la présence du groupe aux cotés des pays africains pour le financement des grands projets d’infrastructures et le développement de l’inclusion sociale et financier. En atteste par ailleurs le renforcement des liens entre la diaspora africaine à travers le monde et les pays d’origine.

Quoi qu’il en soit, cette convention arrive à point nommé aux yeux du président de l’Association malienne de la lutte contre le diabète, Adama Moussa Diallo. En qualifiant l’acte de la Banque atlantique de bonheur pour les personnes atteintes de cette maladie, il a souligné qu’il s’agit d’un chronique qui tue silencieusement. Et d’insister sur ses corrélations avec la pauvreté et le moral des familles une fois installée. Tout en espérant une continuité de son accompagnement, M. Diallo a souhaité beaucoup de succès et un chemin d’or à la Banque Atlantique et les autres partenaires de l’initiative comme le ministère de la Santé et de l’hygiène publique pour tout son soutien et le travail abattu pour l’amélioration de la prise en charge du diabète au Mali.

Il faut rappeler que le groupe’ Banque centrale populaire’ BCP est composé de neuf (9) banques régionales (BPR) de même vocation. Sous la forme de société anonyme cotée en bourse, il dispose également de filiales spécialisées et des fondations.

Amidou Keita

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER