Vaccin anti COVID-19 : Le doute persiste

0

Le lancement de la campagne de vaccination contre la Covid-19 a eu lieu le 31 mars au CHU du point G par la ministre de la Santé et du Développement social, Dr Fanta Siby. Dans les rues, les passants donnent leurs opinions.

 Seydou Touléma (enseignant:

« Je suis pour la vaccination. Lorsque les modalités d’acquisition sont sans ambiguïté. Dans un monde de mondialisation où l’intérêt prime sur le sentiment il est important de bien analyser avant d’accepter une quelconque aide. Rien n’est gratuit dans ce monde ce qui précède est sous un angle de guerre d’intérêt et sous l’angle sanitaire les effets secondaires causés par le vaccin dans d’autres pays ayant attribués le vaccin doivent servir de prétexte de suspension de la vaccination jusqu’à l’identification ou l’amélioration du vaccin avant de l’administrer. En somme je suis contre après analyse systématique. »

Cheick Amadou T Sidibé (juriste) :

« Je sais que je ne serai pas vacciné. Cette maladie n’est pas notre réalité sinon au jour d’aujourd’hui nous ne serions plus de ce monde vu le nombre de cas qui monte et descend par jour. Et malgré le non-respect des mesures barrières, la population tient. Donc l’Etat fait comme en France car il est obligé de le faire ».

Oumar Bassy Sanogo (Directeur commercial) :

« La question qui relève de la santé publique mérite une attention particulière, et la Covid-19 a fait de nombreuses victimes de par le monde et les laboratoires pharmaceutiques ont mis beaucoup de temps à développer des vaccins pouvant la prévenir. Notre cas est assez délicat avec une sous-évaluation des cas existants, et un non-respect des mesures barrières pour prévenir la maladie. Dans le contexte ou la transmission de la maladie est autant facile, nous nous devons de prendre au sérieux cette campagne de vaccination qui commence. »

Fatoumata Sangaré (ménagère) :

« De savoir que le ton de la vaccination a été donné est un ouf de soulagement, car cette maladie a fait beaucoup de morts. L’action est salutaire en espérant que le vaccin sera accessible à tous sans aucune distinction de rang social. N’oublions pas les mesures barrières malgré les vaccins. »

 

Aïchatou Konaré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here