Accusé d’assassinat présumé de son épouse : Aboubacar Fall, un prisonnier de luxe ?

4

Les circonstances de l’instruction du dossier du présumé assassin, Aboubacar Fall, restent encore floues et suscitent plusieurs interrogations.

Le dossier de crime passionnel d’un homme qui tire à bout portant sur sa femme fait la une des médias depuis quelques jours. Des sources concordantes contactées par nos soins renseignent que le sieur Aboubacar Fall était dans de très bonnes grâces pendant son séjour au Commissariat du 14ème arrondissement. Il bénéficiait d’un certain nombre de privilèges qui faisaient de lui un homme presque libre.  En effet, après son arrestation,  Aboubacar Fall, sans menottes, sera conduit au 14ème arrondissement à bord d’un véhicule 4X4. Comme si cela ne suffisait pas, il a bénéficié de certaines prérogatives au niveau de la police. Au lieu d’être placé en garde à vue comme tous les autres présumés coupables d’assassinat, le cousin de Dioncounda Traoré attendait tranquillement sur les bancs du Commissariat du 14ème arrondissement.   Au regard de ce traitement de faveur dont bénéficiait le sieur Aboubacar Fall, on peut donc émettre l’hypothèse plus que plausible selon laquelle cette affaire est orchestrée de main de maître par quelqu’un de haut placé. D’autant plus qu’aux dires des sources bien informées, le «prisonnier de luxe» bénéficiera certainement des mêmes privilèges aussi bien à l’instruction que le jour du procès.

D’abord sans menottes, il sera conduit à bord d’un véhicule 4X4. Au lieu d’être placé en garde à vue, le présumé assassin est resté sur les bancs du commissariat comme s’il avait commis une infraction de premier degré (larcin, une contravention).

En tout cas, Aboubacar Fall est un justiciable comme tous les autres et doit être traité comme le prévoit les textes en la matière.

Par ailleurs, les associations de femmes sont déterminées à défendre la cause de la défunte Maïmouna Sissoko et faire de telle sorte que le présumé assassin, Aboubacar Fall soit jugé dans les règles de l’art.

Affaire à suivre…

Ibrahim M.GUEYE

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. C'est Mme Fall au lieu de Mme Sissoko et Kamissa au lieu de Maïmouna ha les gens sont préssés de raconter l'histoire à leur manière jusqu'à ce que ils font des erreurs sur le nom et prénom de la defunte que Dieu nous en garde et nous guide sur le droit chemin amen

  2. Paix à l’âme de la pauvre.

    Mes condoléances les plus attristées à sa famille.

  3. EST-CE QUE FALL A ETE’ EXAMINER PAR UN DOCTEUR POUR CONFIRMER OU INFIRMER LE CAS MENTAL?
    IL FAUT ABSOLUMENT PUNIR LES VIOLENCES D’OU’ QU’ELLES VIENNENT MAIS QUAND NOUS AVONS UNE SITUATION MENTALE ENTRE NOS MAIN, IL FAUT AIDER LE MALADE ET NON LE PUNIR!!!!!! JE NE DIS POINT QUE FALL EST MENTALEMENT MALADE MAIS JE DIS TOUT SIMPLEMENT DE VERIFIER TOUTES LES HYPOTHESES AVANT DE PARLER DE PROCES/PUNITION!!!!

    NB.
    DES FOIS, IL EST PLUS FACILE D’AVOIR TOUTES LES INFORMATIONS DONT NOUS AVONS BESOIN EN FAISANT DU SUPECT “L’AMI”!!!!!

Comments are closed.