Pour la validation de l’annuaire du secteur agroalimentaire au Mali : Le FENATRA a réuni l’ensemble des acteurs

0

En  août 2015, une nouvelle édition revue et corrigée de l’annuaire a été réalisée par le Centre pour le Développement du Secteur Agroalimentaire (CDA). Mais pour qu’il puisse être validé par l’ensemble des acteurs afin que ceux-ci lui accorde toute la crédibilité nécessaire, le FENATRA  leur a réuni en atelier,  les 26 et 27 janvier au CICB. Lequel a consisté  d’organiser une mise à jour de la base de données des opérateurs du secteur agroalimentaire malien.

La cérémonie qui a brassé du monde, notait la présence de  Yaya Mallé, le président de la Fédération Nationale des Transformateurs des Produits Agroalimentaires du Mali (FENATRA) et des représentants des Chambres consulaires d’Agriculture, des ONG et institutions étatiques. Elle était  présidée par Dr Oumou Traoré Cissé, Secrétaire  Exécutif du Comité National de la Recherche Agricole (CNRA), Coordinateur National du PPAAO / WAAPP.  Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO / WAAPP) a contribué à sa réalisation. Car, il est un programme sous régional dont la coordination est assurée par le CORAF- WECARD sous l’égide de la CEDEAO. Il a été conçu avec pour objectif majeur, l’amélioration de la productivité agricole tout en favorisant l’intégration régionale comme instruments de promotion d’une croissance partagée et de réduction de la pauvreté en Afrique de l’Ouest. Aussi, l’approche adoptée pour le projet repose d’une part, sur l’intégration et l’harmonisation des politiques agricoles nationales et d’autre part, sur l’établissement de liens étroits entre la recherche, la vulgarisation, les producteurs et les opérateurs privés.

Ce faisant, le PPAAO / WAAPP travaille à établir la collaboration, qui manque souvent, entre les chercheurs, les services d’appui conseils et les universités afin de leur permettre de travailler en partenariat avec les producteurs agricoles, le secteur privé et la société civile pour mieux répondre de façon globale aux besoins et aux opportunités pour l’innovation dans le secteur. Cette démarche qui implique tous les acteurs sans exclusive de la recherche et développement constitue l’une des originalités du WAAPP.

C’est ainsi que la 2ème phase du WAAPP MALI, prévoit un programme destiné à accompagner les acteurs de la transformation agroalimentaire afin de lever certaines contraintes critiques au développement du secteur. La Fédération Nationale des Transformateurs des Produits Agroalimentaires du Mali (FENATRA) est une association créée par l’assemblée générale constitutive des 8 et 9 juin 2005. Elle est reconnue officiellement sous le récépissé n° 0475/G-DB du 9 Septembre 2005. Actuellement, les membres de la FENATRA sont organisés et regroupés au sein d’Unités de transformations ayant des statuts d’associations, de coopératives, de GIE, de SARL et d’Entreprises Individuelles.

C’est pourquoi, en vue de permettre une meilleure identification des acteurs de la transformation agroalimentaire, le Centre de Coopération Technique Agricole et Rurale, basé à Wageningen aux Pays Bas (CTA), en partenariat avec la FENATRA, a réalisé en Novembre 2006, la première édition de l’annuaire du secteur agroalimentaire du Mali. Ainsi, 500 exemplaires de l’annuaire avaient  été produits et distribués entre les différents acteurs de la transformation, les structures d’appui, les partenaires au développement, les organismes de recherche   et de formation, les organisations socio professionnelles …etc. Cet annuaire a suscité assez  d’intérêt, que le CTA a financé l’année suivante, sa réimpression en 300 exemplaires.

Depuis cette date, une mise à jour du répertoire s’imposait au fur et à mesure que : de nouvelles entreprises ou institutions sont  créées tout comme  d’autres disparaissent ;   certaines entreprises ou institutions aient pu  changer  de coordonnées et d’autres élargir  leur rayon d’activités.

Dr Oumou Traoré Cissé, Secrétaire  Exécutif du CNARA, Coordinateur National du PPAAO / WAAPP  a vivement rappeler que son programme  est sous-régional et coordonné par la CEEDEAO. Mais aussi que sa mise en œuvre est assurée par le CNARA à travers la génération et la diffusion des innovations technologiques ainsi que  la  mise en place d’instruments valorisant l’intégration régionale. Ce, afin de promouvoir une croissance partagée et une réduction de la pauvreté dans l’espace CEDEAO.

Gaoussou Madani Traoré

PARTAGER