Après avoir été décoré à titre posthume Chevalier de l’Ordre National : La nouvelle salle de réunion de la DNAPES baptisée feu Kola Sofara

1

Le ministre de la Justice, des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mme Sanogo Aminata Mallé a présidé, le mercredi 9 décembre 2015, la cérémonie de baptême de la salle de réunion de la Direction Nationale de l’Administration Pénitentiaire et de l’Education Surveillée (DNAPES) au nom de feu Kola Sofara, tué le 16 juin 2014 lors d’une évasion de prisonniers à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako.

En effet, après sa décoration à titre posthume le 10 mars dernier comme Chevalier de l’Ordre National, feu Adjudant-Chef Kola Sofara, tué le 16 juin 2014 lors d’une évasion massive de prisonniers à la Maison Centrale D’arrêt de Bamako, vient d’être honoré à nouveau devant ses parents par les autorités du pays avec le baptême de la nouvelle salle de conférence de la DNAPES en son nom.

La cérémonie a eu lieu en présence du Directeur National de l’Administration Pénitentiaire et de l’Education Surveillée, Yaya Koné, d’Aguibou Sofara, député élu à Mopti, du Secrétaire Général des surveillants de prisons, Abdoulaye Fofana, des membres de la famille de feu Kola Sofara dont sa veuve, ses 4 enfants et son frère Sidi Sofara.

D’entrée de jeu, Yaya Koné dira que cette cérémonie de baptême est modeste mais pleine d’émotion et de signification car c’est une occasion d’adresser un vibrant hommage à un grand soldat tombé sur le champ d’honneur. Selon Yaya Koné, Kola Sofara était un homme intègre et dévoué pour la cause républicaine et tombé sans défense sous les balles d’un dangereux terroriste sans foi. Pour lui, à travers cet acte, Kola a préféré la mort que la honte en se défendant. Il a promis de suivre son œuvre pour honorer sa mémoire.

A sa suite, Abdoulaye Fofana s’est réjoui de cette décision des autorités judicaires de donner le nom de feu Kola Sofara à la salle de conférence de la DNAPES. Pour lui, ce baptême permettra de rappeler à chaque malien que la patrie est reconnaissante des efforts pour sa cause. Il a souligné que ce baptême coïncide avec l’adoption d’un statut pour le personnel des surveillants de prison.

Pour sa part, le ministre expliquera que le baptême d’un édifice ou d’une salle est un moment important et fort car il distingue le lieu choisi des lieux communs.

« L’édifice ainsi honoré devient un vecteur de transmission des valeurs défendues et promues par l’illustre disparu. A travers cette modeste cérémonie, la hiérarchie de Kola Sofara, ses collègues et l’ensemble du peuple malien veulent lui exprimer leur reconnaissance éternelle. », a laissé entendre la Garde des Sceaux. Avant de rappeler le parcours professionnel de l’illustre disparu.

La famille de feu Kola Sofara, présente à la cérémonie a également manifesté toute sa reconnaissance à l’endroit des autorités pour cette initiative.

Modibo Dolo

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.