Bamako : Abdoul Fouad Do dénonce l’insécurité

0
Le reggae au service de la paix
Abdoul Fouad Do

Depuis à peu près un mois, pendant la nuit entre 21 heures et 22 heures des individus faufilent devant la maison de l’artiste Abdoul Fouad Do et surveillent ses mouvements. «Soi-disant que je suis un ami à eux, ils viennent alors qu’en réalité je ne les connais pas. Dans la cour, j’ai entendu un parmi eux qui disait “an ka saraka bina ale de kan », ce qui signifie en Bambara : « Il a été choisi comme l’objet de notre sacrifice».

Même si l’insécurité menace tout le monde, Abdoul Fouad avoue avoir peur pour sa vie après avoir entendu de tels propos. Comme sa maison est toujours fermée, sauf si la famille est sur le point de sortir, il est certain que ceux qu’il a observé n’ont pas accès facilement au lieu. «J’étais obligé de renforcer les lumières de chez moi », a-t-il dit.

Ensuite il a activé les cameras de surveillance qui lui permettent de surveiller tout ce qui se passe dehors. « Ce que je veux que ces cafards comprennent, c’est que je ne serais jamais sacrifice de quelqu’un. Je suis issu d’une famille musulmane qui croit seulement à Allah le tout puissant », a fait savoir l’artiste reggae man.

L’album qu’il vient de faire vise à rappeler les liens historiques des Africains, des américains et les Jamaïcains. «Je n’ai jamais insulté quelqu’un. Il ne faut pas que ce soit un prétexte pour m’attaquer pour ça. Lorsque le Mali était dans la crise profonde à cause des Djihadistes et consorts, j’étais sur le terrain. J’ai fais plusieurs dons lors des téléthons au Mali », a-t-il poursuivi.

Abdoul Fouad a commencé la musique ailleurs à un âge très jeune en 1974 au Ghana et a fait plusieurs pays en Amérique, en Europe et en Afrique. Son premier passage à la télé au Sénégal c’était avec Royal Band, le premier animateur qui a fait passer ma musique au Sénégal, c’était grâce à un animateur, Ambroise Gomis, et d’autres célébrités comme Michael Souma à la radio.

Au Burkina, il a été lancé par Somé Michel, un réalisateur qui a fait 8 clips pour la télé du Burkinabé. « Ce sont ces clips qui ont été passés par feu Papus Daff sur la RTM(Radio télévision du Mali) à l’émission Samedi loisir. Ensuite, ils ont été repris par Tierno Ahmed Thiam dans l’émission télévisée Jouvence », a-t-il dit. « Ensuite j’ai fait Soweto au Mali, un single diffusé partout dans le monde. En Côte d’Ivoire, mes albums ont été diffusés par Emi Pathé Maconi ».

Soumaila T. Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here