Candidature à la présidentielle : Monsieur le vice-président, clarifiez votre position !

9

Depuis quelques semaines, Issa Kaou Djim sonne la mobilisation autour de la candidature à l’élection présidentielle du vice-président, Assimi Koïta. Président d’une association pour la réussite de la Transition et non moins membre influent du CNT, il  en parle partout où il passe. Même sur les réseaux sociaux !  Haut et fort et sans détour ! Il pousse même l’outrecuidance jusqu’à envisager une modification de la Charte de la transition pour donner quitus au vice-président pour la présidentielle. Malgré cet amalgame qui n’arrête pas d’intriguer ses concitoyens habitués il est vrai à son silence,  le vice-président ne dit mot, encore moins ses communicants.

Pour édifier l’opinion tant nationale qu’internationale qui suivant de près ce qui se passe au Mali, le vice-président doit s’exprimer sur la question: confirmer ou démentir et demander à son ‘’Balla Fasséké’’ d’arrêter. A moins qu’il n’y ait une complicité entre les deux hommes qui ne dit pas son nom.

A l’évidence, les déclarations de Kaou Djim ne laissent personne indifférent. La   candidature d’Assimi aura du mal à être acceptée par ses compatriotes, estiment plusieurs observateurs. Une quelconque démission d’un militaire aussi bien formé pour faire la politique est une lourde perte pour le Mali selon un homme politique. Allez savoir ce qui est normal dans ce pays !

D. Togola

 

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Ceux qui s’impatientent de la réponse de SEM le vice-président aux provocations de Kaou Djim et son association de le voir candidat à la présidentielle 2022, attendront encore longtemps car il est dans son un dilemme duquel il sortira vaincu sauf s’il choisit de rester à son poste honorifique durant toute la transition.

    Dans mon dossier de candidat au poste de président ou premier ministre de la transition, j’avais proposé de créer ce poste de vice-président pour que les militaires ne soient pas exclus mais en se portant candidat, SEM le vice-président, s’auto-exclura et en plus ne gagnera pas la présidentielle 2022 à cause des mécontentements cristallisés contre lui-même et les militaires.

    Kaou Djim appelle SEM GOITA a violé ou faire violer la charte de la transition, donc, à se faire piéger.

    De la part de quelqu’un siégeant au CNT, c’est inqualifiable.

    Une telle attitude faisant agir Kaou Djim dans les médias et dans des rencontres publiques hors de son travail devait amener le Président du CNT à lui infliger un avertissement : ça fait désordre, comme ce qu’avait fait Bien le Cerveau. Pourquoi ce dernier a eu droit à un recadrage et pas Kaou Djim ?

    Respectons les règles de la charte de la transition et de la transition.

    Il fallait mettre un article dans la charte de la transition empêchant de la violer.

    Mon conseil à SEM le vice-Président : garder votre honneur, votre dignité, respecter votre serment, votre engagement en restant à votre poste tout en respectant vos honorables responsabilités.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

    • QFAAR, L ISLAM EST L ENEMI PRIMAIRE DE L AFRICAIN NOIR ET DES TERRES DES NOIRS AFRICAINS!

      Cher Frere Anaser,
      le comportement Kaou Djim est purement et simplement abrahamique, le nord et le centre du Mali rengorge d individus comme lui et voila le vrai probleme du Mali, L a fraternite et l humanisme du sud fade s evanouient au fur que tu t enfonce au nord, les calculs egoistes plutot inhumains augmentent et atteignent le paroxisme avec l esclavage des uns par d autres, la deshumanisation complete du semblable desormais animal…VOILA LE VRAI PROBLEME!

      LE COLONIALISME FRANCAIS EST L ENEMI SECONDAIRE DES NOIRS AFRICAINS ET DES TERRES AFRICAINES!

      LE NOIR AFRICAIN PROPRIETAIRE DES TERRES AFRICAINES, SE TROUVE DESORMAIS ATTAQUE PAR LES ARABO-MUSULMANS ET LES JUDEO-CHRETIENS-PROXYS, LES DEUX COLLABORENT, POUR DEPOSSEDER LES NEGRES ET SEMI_NEGRES DES TERRES, EN MOBILISANTS CERTAINS NEGRES ET SEMI-NEGRES CONTRE LES POPULATIONS AUTOCHTONES AUTHENTIQUEMENT QAAFRS, DESCENDENTS DES PHARAONS DE KEMTH!

      🙂 ASSIMI NE REPONDRA PAS AU BLA’ N’ KORO KAOU DJIM! 🙂

  2. FAAROHW, LAISSEZ ASSIMI, IL NE VEUT PAS SE PRESENTER, IL N EN A PAS BESOIN! CONTINUER LA MASTURBATION AVEC VOS CIVILS-POLITICIENS!

    Soldat!
    Tu raisonne ainsi comme un malien tres ordinaire qui ne pense qu a son interet personel egoiste, …
    JE NE PENSE PAS QUE QUELQU UN D AUTRE SUIVRA MOUSSA SINKO COULIBALY QUI S EST GRILLE ET DANS LE CIVIL ET DANS L ARMEE, ‘A KOH DJEIN LA KA A NYEH DJENIN’!

    🙂 LAISSEZ ASSIMI EN PAIX! LES JEUNES SOLDATS DOIVENT RESTER SOLDATS POUR CASSER LA GUEULE AUX CIVILS IDIOTISES ISLAMISES FRANCISES EGOISTES LARBINS VOLEURS ! 🙂

    🙂 LAISSEZ ASSIMI, IL NE VEUT PAS SE PRESENTER, IL N EN A PAS BESOIN! CONTINUER LA MASTURBATION AVEC VOS CIVILS-POLITICIENS! 🙂

  3. Quelle position? La charte qu’il a lui même instruite lui interdit toute idée de candidature aux prochaines élections.
    Votre article n’a donc pas lieu d’être écrit car vous ignorez les engagements des acteurs de la transition.
    S’il pense à quoique ce soit, il trouvera les maliens devant lui.
    Ce mec Assimi est con, au lieu de se retirer pour préparer les élections et se présenter pour être élu comme ATT, il s’est attaché tout seul les deux pieds à cause de l’appât du gain.

  4. Keletigui vous avez ouvert le débat ! Faites une proposition en terme de mandats pour ce visionnaire parceque il lui faut du temps et l’ aval constitutionnel , votre idée est intéressante et salutaire ! Il suffit que la majorité adopte ce principe qui a plusieurs étapes !

  5. Les FAMA étaient fortes depuis le temps du Président Modibo Keita et le général Moussa Traoré, depuis l’instalation démocratique corrompue dans notre pays en 1991 cette catastrophe est dans tous les domaines, 2022 notre pays a besoin d’un état fort pour la sécurité l’économie et la guerre contre la corruption sans merci .

  6. ” … Une quelconque démission d’un militaire aussi bien formé pour faire la politique est une lourde perte pour le Mali selon un homme politique… ” …///…

    :
    Des Militaires Maliens aussi bien formés comme lui…, il y en a pleins. Ils prendront ” la relève “. De toute façon, s’il est élu Président de la République… Les Maliens n’auront pas perdu leur valeureux guerrier, puisque en tant que Président de la République, il sera aussi Chef suprême des AMRMÉES Maliennes…, leur COMMANDANT en chef. Il saura bien traiter des questions en rapport à la Défense. On va pas se priver de ses compétences au sommet de l’ÉTAT par ce que c’est un militaire bien formé… On a besoin de quelqu’un de compétent CIVIL ou MILITAIRE, pour redresser le pays menacé de péril de partition.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  7. De quelle formation, quelle expérience, quel parcourt et surtout quelle légitimité peut se prévaloir ce jeune militaire pour exercer la fonction de chef d’Etat du Mali ???
    Aw Té Sabali !!!
    Vous pensez que le Mali est un ( mauvais ) camp militaire pour être dirigé par un jeune soldat , quand bien même formé dans les meilleurs écoles, et sans autre particularité que sa tenue militaire avec cagoule en pleine chaleur certainement pour faire peur aux enfants ?
    Nous avons besoin d’un visionnaire, d’une expérience, d’une volonté, d’une ambition et d’un courage pour mettre ce pays sur la voie.

    Une fois pour toute, les réligieux, les militaires, les ” vociferateurs “, les comédiens, les agitateurs débiles du bulbe, les politiciens sans envergures et sans vision, les obscurantistes illuminés, les incultes profonds et les ” bana-bana ” n’ont pas vocation à diriger ce pays.
    L’image du Mali est déjà catastrophique, nous sommes à terre, on ne peut se permettre de tomber plus bas.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here