Cheick Oumar Bagayoko, directeur de l’école Tora-Djalanikoro : « Ici, les élèves fuient les classes pour l’orpaillage »

0

Lors de l’inauguration d’un forage à Tora-Djalanikoro, plusieurs doléances ont été présentées au ministre de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Déplacées et des Réfugiés, Imam Oumarou Diarra. Parmi les doléances, il y avait les questions d’éducation où le directeur d’école, le seul enseignant Cheick Oumar Bagayoko a lancé son cri de cœur.

Aux dires du directeur Cheick Oumar Bagayoko, l’école de Tora-Djalanikoro compte 6 classes et souffre d’un grand manque d’enseignants. A ses dires, l’école a 127 élèves en tout comme effectif entre les 6 classes. Il n’y a que 3 enseignants dont deux communautaires. A l’en croire, il est le seul enseignant des collectivités. Le village n’arrive pas souvent à payer les enseignants communautaires. « Je voudrais un enseignant pour chaque classe », a auguré le directeur Bagayogo.

En plus de ce problème d’enseignant, il y a l’orpaillage. « Avec les problèmes de l’orpaillage, les élèves fuient les classes, dit-il. Ils estiment qu’ils gagnent de l’argent dans l’orpaillage et préfèrent y aller que rester en classes. C’est un problème très fréquent dans la zone. Partout les élèves quittent les classes pour l’orpaillage.

Le gouvernement et les ONG doivent s’investir pour sensibiliser et pousser les élèves à rester en classe. C’est la seule solution, préconise, M. Bagayoko, directeur de l’école de Tora-Djalinikoro.

 

Koureichy Cissé

(envoyé spécial à Bougouni)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here