Cnpm : l’éventuelle issue de la procédure ce vendredi

1

Le tribunal de la commune IV du District de Bamako a renvoyé lundi 19 octobre la procédure portant contestation-rétractation de l’ordonnance gracieuse au vendredi 23 octobre, pour observations-répliques de Diadié dit Amadou Sankaré aux observations de Mamadou Sinsy Coulibaly.

Le Conseil national du patronat du Mali traverse une crise suite au renouvellement de son bureau sortant, dirigé par Mamadou Sinsy Coulibaly. Ce dernier avait convoqué une assemblée générale élective le 26 septembre pour l’élection du nouveau bureau. Deux listes, la sienne et celle de Diadié dit Amadou Sangaré étaient en lice. Mais après vérification des deux listes, le secrétaire général du Cnpm a constaté des doublons de part et d’autre.

Entant qu’administrateur, il a informé les deux présidents qu’il ne peut pas organiser les élections dans ces conditions. Les choses sont restées comme telles jusqu’à deux jours avant l’assemblée générale, prévue le 26 septembre, sans qu’une solution soit trouvée au problème de doublons.

Dans le souci d’une élection transparente et crédible, le président sortant, Mamadou Sinsy Coulibaly, a décidé, à travers un communiqué, de la reporter au 8 octobre dernier. Toute chose que Diadié dit Amadou Sankaré et ses colistiers n’ont pas acceptée. Ils ont tenu leur assemblée générale le 26 septembre dans la rue devant le siège du CNPM, au cours de laquelle Diadié dit Amadou Sankaré a été élu.

Le 8 octobre dernier, il y a eu également une autre assemblée générale dans la salle de conférence du CNPM, où Mamadou Sinsy Coulibaly a été réélu. Le 12 octobre, le nouveau président devrait prendre fonction.

Les deux camps se sont retrouvés au CNPM pour occuper les locaux. Le camp de Mamadou Sinsy Coulibaly a été surpris de la présence des forces de l’ordre, qui ont bouclé les locaux du CNPM. Par la suite, le camp de Diadié dit Amadou Sankaré a pris fonction, car une ordonnance gracieuse lui avait été délivrée par le tribunal de la commune IV.

C’est ainsi que les avocats de Mamadou Sinsy Coulibaly ont déposé un recours de contestation contre cette ordonnance gracieuse, dont le jugement devrait être connu hier lundi. Mais le tribunal a renvoyé la procédure portant contestation-rétractation de l’ordonnance gracieuse au vendredi 23 octobre, pour observations-répliques de la partie de Diadié dit Amadou Sankaré, aux observations de Mamadou Sinsy Coulibaly.

Bourama Kéïta

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Au Mali, c’est toujours la meme epidemie qui continue, des gens qui ne travaillent pas, n’ayant aucune initiative innovante, ne posant aucun acte pour vivifier leur mandate veulent toujours s’eterniser sur leur siege comme si c’etait un heritage, il est temps que Mamadou Sinsi decroche et laisse lui-meme la place a d’autres qu’on doit aussi juger a l’oeuvre.
    S’il etait un vrai travailleur au Patronnat il n’aurait meme eu d’opposant.
    La roue de l’histoire continuera de tourner advienne que pourra !!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here