Confrérie des chasseurs du Mali : Les Donsos aspirent à pleinement jouer leur rôle dans la stabilisation du Mali

2

L’Association nationale des chasseurs du Mali (ANACMA) avait donné rendez-vous à ses membres pour une conférence-débat sur la place et le rôle de cette confrérie traditionnelle dans la société malienne en mutation. C’était ce mardi 21 septembre 2021, au Radisson Blu, en présence du ministre des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, Dr Mahamadou Koné.

«Le rôle et la place des Donso dans la stabilisation du Mali, la promotion de la cohésion sociale et l’unicité des confréries Donso» ! Tel était le thème de la rencontre organisée le 21 septembre 2021 par L’Association nationale des chasseurs du Mali (ANACMA). Une thématique jugée pertinente par le ministre des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, Dr Mahamadou Koné.

«C’est une démarche qui est de nature à favoriser le rapprochement qui posera les bases d’un mécanisme endogène d’apaisement du climat social au Mali», a assuré le ministre Koné. Il a profité de son intervention pour saluer les efforts que de l’ANACMA déploie pour fédérer l’ensemble des regroupements se réclamant de cette confrérie dont les fondations sont plus anciennes que le Mali médiéval lui-même.

«En travaillant à la cohésion interne, l’ANACMA sera mieux armée pour œuvrer  davantage à la cohésion sociale et au renforcement du vivre ensemble dans notre pays», a indiqué le Dr Mahamadou Koné, en assurant la confrérie des chasseurs du soutien et de l’accompagnement des plus hautes autorités de la Transition à travers son département et sa modeste personne.

En retour, et au nom de ses condisciples, le Secrétaire général de ladite Association, M. Diawoye Traoré, a exprimé les vifs remerciements des Donso (chasseurs) à l’endroit du ministre. «Votre présence parmi nous, ce matin, est un signe de respect et de considération à notre égard», a-t-il salué. Et d’ajouter, «nous ne ménagerons aucun effort pour honorer notre serment de fidélité envers notre confrérie et notre patrie, le Mali». A noter que le thème de la rencontre est aussi la devise de la confrérie des chasseurs du Mali.

Naby

Avec : CCOM/MARCC

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. C’est toi et les donsos des hôtels qui êtes faux, pas l’histoire des donsos. Il n’y a pas non plus que Toloba dans les bois, il y a bien d’autres endroits du pays que les donsos interdisent au djihadistes. Un de leurs camps a été récemment détruit quelque part au Mali, je ne vous dirais pas où exactement, par les donsos.

  2. Des donsos des bureaux et des hôtels, rien de plus. Il est à clarifier que ces donsos n’ont rien à avoir avec les vrais donsos qui luttent contre les terroristes chez les dogons. Toloba dit que du début du terrorisme et de cette maudite guerre qu’on lui a imposée chez lui vers 2016 à maintenant, pas un seul de ces vauriens de Bamako n’est parti au pays dogon pour lui signifier leur sympathie ou même leur demander ce dont ils ont réellement besoin, eux les Dannas qui sont sur le terrain. PAS UN SEUL.
    Après cette guerre, on ne veut pas entendre le bruit de vos culs puant parler de la valeur des donsos dans ce pays. Vous nous faites honte et on voit que l’histoire de bravoure des donsos est majoritairement fausse. Foutez-nous la paix.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here