Détournement d’argent, chantage, menaces et intimidations : L’Association Benkadi dénonce les pratiques mafieuses d’Ousmane Ag Rissa, ambassadeur du Mali en Côte-d’Ivoire

1

A travers un point de presse tenu à la Maison de la presse hier, lundi 17 juin 2019, le coordinateur international de l’association Benkadi résidant à Abidjan, Alou Badra Diallo, a dénoncé les comportements peu orthodoxes de l’ambassadeur du Mali en Côte-d’Ivoire, Ousmane Ag Rissa. L’occasion pour lui, d’inviter le chef de la diplomatie malienne, Tiebilé Dramé, à s’impliquer pour mettre fin aux calvaires des Maliens de la Côte-d’Ivoire.

Le torchon brûle entre l’ambassadeur du Mali en Côte-d’Ivoire et les membres de l’association Benkadi. Environ de 2 millions de Maliens, membres de l’association dirigée par Alou Badra Diallo fustigent la gouvernance « chaotique » de M. Ousmane Ag Rissa. Mépris, détournements de l’argent des Maliens pour leur appartenance politique, menace de répression et de prison, …voilà ce dont sont victimes les Maliens de la Côte-d’Ivoire, selon le président de l’association Benkadi.

L’histoire du « Top étoiles 2017 »

Selon le président de Benkadi, les mésententes entre son association et l’ambassadeur de la Côte-d’Ivoire ont commencé depuis l’histoire du « Top étoile Abidjan 2017 ». En effet, l’association Benkadi a, selon son président, eu l’initiative d’organiser un « Top étoiles » en Côte-d’Ivoire, précisément à Abidjan en 2017. Pour ce faire, elle a adressé des demandes d’aide aux institutions et organisations de son pays d’accueil, la Côte-d’Ivoire. Venu vers eux comme un soutien, l’ambassadeur du Mali en Côte-d’Ivoire, M. Ousmane Ag Rissa a, selon M. Diallo, sollicité les membres de Benkadi pour lui remettre les décharges des demandes. «L’ambassadeur nous a demandé de lui donner toutes les décharges des demandes que nous avons eu à déposer. Chose que nous avons faite, parce qu’il avait promis de démarcher ces institutions et organisations pour que nous gagnions plus que nous avions même souhaité », précise le conférencier avant d’ajouter :« Nous lui avons remis une cinquantaine de décharges, des demandes que nous avons déposées à Abidjan, Khorogo, Bouaké… ».

Appel à candidature d’IBK ou pas de « Top étoiles », condition imposée par l’ambassadeur Ousmane Ag Rissa à l’association Benkadi

Le puissant Ousmane Ag Rissa, en demandant de lui remettre toutes les décharges des demandes déposées, avait sa stratégie machiavélique en tête. Selon  le conférencier, il a posé une condition à l’association Benkadi pour la tenue de la cérémonie. L’Appel à candidature d’IBK pour sa propre réélection a été  la condition sine qua non qu’il a posée  à l’association. « Il nous a demandé de faire une déclaration en invitant le président IBK à être candidat à sa propre réélection en 2018.Quand nous avons refusé cela, il nous a clairement dit que notre « Top étoiles » n’aura pas lieu. Il a bloqué tous nos dossiers »,  affirme Alou Badra Diallo. A entendre l’orateur, l’ambassadeur voulait transformer son association en un instrument de campagne pour le président IBK.  « Il a voulu nous instrumentaliser. Et quand son coup a échoué, il a empêché  la tenue de notre fête », précise le président de Benkadi.

L’ambassadeur Ousmane Ag Rissa Bloque dix millions de francs CFA offerts à l’association par un général de l’armée malienne ainsi  que tout l’argent de la quête

Le chef de la diplomatie malienne, n’ayant pas su digérer le refus de sa proposition par l’association, a décidé de la sanctionner. En effet, Benkadi a reçu des mains d’un général de l’armée, 10 millions de Francs CFA. Cette somme a été bloquée par l’ambassadeur, selon le conférencier. « Le général  Diarra nous a donné 10 millions. Je les ai envoyés à l’ambassadeur suite à sa sollicitation. Nous n’avons plus trouvé cette somme avec lui. Il a tout bloqué », explique-t-il. Ce n’est pas tout, l’ambassadeur a, à entendre le président de l’association Benkadi, ouvert des quêtes à une cinquantaine d’institutions et d’organisations ivoiriennes, auxquelles l’association avait déjà demandé de l’aide. « L’ambassadeur a ramassé l’argent partout où nous avons déposé des demandes. Il  a bloqué tout ce qu’il a eu. Nous n’avons pas eu même 1 franc avec lui », révèle-t-il. En tout, selon le conférencier, M.Ag Rissa a bloqué environ 60 millions de l’association Benkadi.

Les recommandations de l’association

Les deux millions de Maliens, membres de Benkadi, ne sont pas prêts à abandonner leurs sous avec l’ambassadeur du Mali en Côte-d’Ivoire. Ils invitent d’abord, le chef de la diplomatie malienne à s’impliquer pour trouver une solution administrative. Aussi, comptent-ils intenter des actions juridiques contre le représentant diplomatique du Mali en Cote –d’ivoire.

Menace de répression et de prison

Aux dires du président de l’association Benkadi, à chaque fois que lui et ses militants décident de revendiquer leur argent, l’ambassadeur menace de les réprimer ou de les arrêter.

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Un vrai montage pour calomnier une personne très sage, une personne hors du commun, vrai un patriote un homme honnête et intègre. Ça se comprend, un adversaire politique qui pense que l’occasion et l’opportunité de la nomination de son nouveau ministre aux Affaires étrangères lui permettra de se venger sur son adversaire politique. Ça se comprend aussi avec un journaliste opposant alimentaire. Nous maliens vrais-vrais comme on dit ici RISSA ne doit même pas répondre.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here