Élection présidentielle de 2022 au Mali : Issa Kaou Djim porte-étendard d’Assimi Goita pour Koulouba

1

Chassé comme un mal propre de la tête de la CMAS de l’Imam Mahmoud Dicko, Issa Kaou Djim semble trouver un autre point de chute politique lui permettant de défendre les militaires de la transition en général et Assimi Goita en particulier, pour qui il souhaite un destin présidentiel. L’Appel Citoyen pour la Réussite de la Transition, ACRT, est le nouveau cadre d’expression et de combat politique de Kaou Djim. Faisant feu de tout bois et sans discernement, Issa Kaou Djim s’attaque à tous les leaders du Mouvement Démocratique. Par ses élucubrations, ses invectives et ses inepties à l’encontre de la classe politique, il  pense ouvrir un grand boulevard lui permettant de neutraliser toutes les voix discordantes afin de porter le Colonel Assimi Goita sur la plus haute marche de la République en 2022. Celui qui est considéré aujourd’hui comme le vanupied de la politique malienne n’est-il pas plus un obstacle pour la réussite de la transition ? Ne contribue-t-il pas à baisser la côte de popularité des colonels au pouvoir ? Les militaires de la transition ne pourraient-ils pas mettre fin, comme la CMAS, aux sorties inopportunes de ce saisonnier en politique, à savoir Kaou Djim, qui leur cause plus de mal que de bien ?

Sous la transition dirigée par les colonels, le Mali est taxé de République bananière, à cause de la mauvaise qualité des dirigeants qui la conduisent. Pour rappel, la composition du Conseil National de la Transition, CNT et celle  du Gouvernement sont la parfaite illustration du manque de vision, de l’amateurisme et de l’inexpérience des putschistes qui ont pris le pouvoir le 18 Août 2020. En effet, c’est dans une totale opacité que ces deux organes indispensables pour la réussite de la transition ont été mis en place. Aujourd’hui le Mali est dans l’impasse et se dirige tout droit dans le mur. Comment ceux qui sont supposés être l’élite de l’armée, tant sur le plan militaire qu’intellectuel pourraient tomber bas au point de se faire entourer par des cancres. Issa Kaou Djim fait partie de ce cercle de cadres incompétents et sans parcours politique, ni intellectuel, mais  pourtant qui ont voix au chapitre au sein de la transition. Ces incompétents, à l’image de Kaou Djim, sont les plus audibles et les plus actifs. Issa Kaou Djim,  le désormais porte étendard de la candidature du colonel Assimi Goita, vice-président de la transition, ne manque pas d’occasion et d’espace médiatique pour tacler sans retenue les hommes politiques de 1991. Ses invectives font le Buzz sur les réseaux sociaux, sur la scène politique malienne et semblent être appréciées par les autorités de la transition. Les sorties de Kaou Djim sont un ballon d’essai pour sonder et préparer déjà l’opinion à l’éventualité de la candidature du colonel Assimi Goita pour la présidentielle de 2022.

Mauvais casting du colonel et inexpérience notoire, sinon comment comprendre que  celui qui est abhorré par une écrasante majorité des maliens, pourrait convaincre Assimi Goita à se porter candidat ? Comment celui qui tire à boulet rouge et  sans discernement pourrait persuader Assimi Goita à se porter candidat ? Le cerveau du coup d’Etat du 18 Août 2020 semble perdre le nord en acceptant qu’Issa Kaou Djim soit le porte-drapeau de sa candidature. Le gendre de l’Imam Dicko, a été déclaré persona non grata à la CMAS et c’est à l’ACRT qu’il a débarqué, et même là, beaucoup de militants et cadres de ce mouvement sont en train de lui tourner le dos. Fort de ce constat, le Colonel Assimi Goita ne pourrait-il  pas faire lui interdire la parole au nom de la transition ? La présence de Issa Kaou Djim, tout comme celle de beaucoup de conseillers au CNT sont un obstacle pour la réussite de la transition. Si d’aventure le Colonel Assimi Goita a une quelconque ambition pour la présidentielle de 2022, il court désormais le risque d’être humilié à cause de ce cinglé d’Issa Kaou Djim, qui lui a non seulement rendu la tâche difficile, mais aussi et surtout a fait baisser sa côte de popularité. Donc qu’il renonce à toute ambition présidentielle et se consacrer uniquement à la bonne organisation des élections.

En somme, Issa Kaou Djim, en s’attaquant à toutes les sommités de la scène politique malienne, à commencer par le Président Alpha Oumar Konaré, aura contribué à affaiblir le régime transitoire. Ejecter Issa Kaou Djim de cet organe aussi important comme le CNT serait un acte salutaire et sanitaire pour la transition.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Issa Kaou Djim est plus patriote que Youssouf Sissoko et ses prétendus sommités de la politique malienne ! Alpha oumar konare et autres méritent la pendaison : des délinquants financiers à col blanc qui ont détruit le Mali !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here