FANA : A quoi jouent le sous-préfet Benena Mounkoro et le juge ?

0

Illégalement envoyé en prison depuis plus de 2 ans, Mamadou Kanouté ne sait plus à quel saint se vouer. N’est-ce pas grave et inquiétant ce qui se passe au Mali ? Est-ce vraiment possible de continuer à fermer les yeux sur autant de violation des droits de l’homme dans notre pays ? En tout cas, le rôle qui nous incombe est d’informer qui de droit et nous le ferons sans aucune crainte.

De nos jours à Fana, l’oligarchie politico-administrative du Sous-Préfet et du Juge doit faire peur.

En procédant à une analyse objective de ce qui se serait passé entre M. Mamadou Kanouté et le sous-préfet Benena Mounkoro, il y a lieu de dire qu’il y a anguille sous roche. Il nous a été dit, que le sous-préfet Benena a envoyé son émissaire proposer une parcelle à usage d’habitation à M. Kanouté pour achat. Au dire de notre informateur, l’envoyé du sous-préfet disait que la vente de cette parcelle devrait permettre à Benena de soigner sa mère malade.

C’est pour avoir été sensible à la maladie de la maman de Benena Mounkoro, que M. Kanouté serait allé vers lui. Pourtant, on apprend que le sous-préfet aurait dit à M. Kanouté qu’il devrait plutôt faire un important sacrifice et que c’est la raison qui le pousse à procéder à la vente de sa parcelle. Enfin, peu importe qu’il s’agisse de la prise en charge de sa maman ou du sacrifice important qu’il devrait faire. La vente a tout de même été conclue.

Justement 20 jours après avoir acheté la parcelle de M. Mounkoro, M. Kanouté se retrouvera coincé par la gendarmerie avant d’être envoyé en prison où il réside depuis plus de 2 ans. Pourtant, sur les documents de vente de la parcelle du sous-préfet Benena, il est écrit noir sur blanc, qu’il sera repris s’il n’est pas mis en valeur 3 ans après l’achat. N’y a-t-il pas lieu de se poser la question à savoir si M. Kanouté n’est pas illégalement maintenu en prison en attendant que les 3 ans s’épuisent pour que Benena récupère sans effort sa parcelle ? Nous ne saurions le confirmer, mais il s’agit tout de même d’une piste à explorer.

Il y a de cela quelques semaines, le puissant sous-préfet a pris part à une rencontre à la mairie de Fana. Ce jour-là, il disait avec insistance qu’il n’est pas possible d’envoyer quelqu’un en prison sur la base d’un simple soupçon. Nous disposons des preuves de cette déclaration publique de Benena Mounkoro. Pourtant, tout Fana est au courant que M. Kanouté a été envoyé en prison sur la base d’un simple soupçon. Ou mieux, juste à cause de la volonté des individus connus et qui agissent pour des raisons connues.

Sans quoi, pourquoi envoyer et maintenir en prison un homme contre lequel ne pèse aucune charge. D’ailleurs, la maman et les autres membres de la famille de la petite albinos Djeneba n’ont jamais pu confirmer que M. Kanouté était l’assassin de leur enfant. Or, les gendarmes ont tout mis en œuvre pour que la famille de feu Djeneba puisse être en contact avec M. Kanouté. Mieux, pendant que M. Kanouté était d’ores et déjà en prison, plus de dix personnes ont été égorgées à Fana. Comme pour dire que le juge et le sous-préfet agisse dans le même sens et peut-être pour le même but. Quand le juge de Fana qui a illégalement enfermé M. Kanouté a été muté à Dioila par le ministre Malick Coulibaly, il s’est arrangé pour transférer M. Kanouté à Dioila. Nous ignorons vraiment pourquoi.

En tout cas, face à cette grave violation des droits de l’homme, des enquêtes pointues méritent d’être menées. Le ministre de la justice garde des sceaux M. Malick Coulibaly est plus que jamais interpelé. Surtout que le très puissant Benena Mounkoro ne jouit pas d’une bonne presse. D’ailleurs, nous apprenons qu’il a également envoyé en prison le jeune qui l’avait sérieusement frappé chez eux à cause d’une affaire louche…

Nous y reviendrons encore.

La rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here