Gestion des conflits et lutte contre l’extrémisme violent : Think Peace forme les conseillers à la sécurité et à la protection civile et des acteurs communautaires au mécanisme d’alerte précoce

0

Hier, mercredi 3 août 2022, le secrétaire général du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Adama Sissouma, a ouvert au CICB, les travaux de l’atelier de formation des conseillers à la sécurité et à la protection civile des acteurs clés communautaires sur le mécanisme d’alerte précoce du centre national de coordination du mécanisme d’alerte précoce et de réponse aux risques du Mali. Organisés par l’ONG Think Peace sur financement du Fonds d’appui aux moteurs du changement (FAMOC) de l’ambassade du royaume de Danemark et du programme de consolidation de la paix (PCP) de l’USAID, ont pris part à ces travaux, le coordinateur national de l’ONG Think Peace, Abdoul Kassim Fomba ; Caboré Fredéric, chef de l’équipe du FAMOC au Mali ; Karl Jean Louis, représentant du projet PCP ; et le colonel Major Oumar Niguizié Coulibaly, Directeur général du Centre national pour la coordination du mécanisme d’alerte précoce et de réponse aux risques (CNAP).

En effet, l’objectif général dudit atelier pour Think Peace est de contribuer à la formation et au renforcement des capacités des conseillers à la sécurité et à la protection civile et des acteurs clés sur les missions, les mécanismes et l’outil d’alerte précoce du CNAP. Spécifiquement, il s’agit d’informer et de sensibiliser les conseillers à la sécurité et à la protection civile et les acteurs clés de sécurité sur les missions du CNAP; renforcer les conseillers à la sécurité et à la protection civile et acteurs clés sur les mécanismes d’alerte précoce; partager les expériences de collecte et de traitement d’information sécuritaire de l’ONG Think Peace et du Programme de consolidation de la paix (PCP/Mali). Participent à cette rencontre capitale, les conseillers à la sécurité et à la protection civile des différentes régions, les maires des communes de Gao, Menaka, Tombouctou, Douentza, Bandiagara, Ségou ; des représentants des Comités d’engagement communautaire (CEC) et des points focaux du programme PCP/Mali ; des agents du département de l’administration territoriale et de la décentralisation ; le staff de Think Peace (PCP/FAMOC) ; la cellule de traitement des informations financières (Centif).

Le secrétaire général, Adama Sissouma, après avoir remercié les uns et les autres de leur mobilisation pour la réussite de l’activité, a insisté sur la complémentarité, la disponibilité et l’engagement de l’ensemble des acteurs sur le terrain pour relever le défi de l’extrémise violent imposé au Mali. Aussi, il n’a pas manqué de rappeler les raisons qui ont amené l’Etat malien a créer le CNAP et la mise en place de conseillers à la sécurité et à la protection civile de sécurité au niveau des différentes régions du Mali afin de jouer pleinement un rôle central dans l’effort de sécurisation des communautés. Selon Adama Sissouma, la formation et le renforcement des capacités des conseillers à la sécurité et à la protection civile et acteurs clés aura pour avantage d’améliorer le cadre d’élaboration, d’évaluer au mieux les menaces, d’identifier et apprécier les risques y afférents en faisant ressortir les possibilités de surveillance, les niveaux d’impacts. Les conseillers à la sécurité et à la protection civile, ajoute le secrétaire général Adama Sissouma, permettront aussi de proposer des recommandations et des options de réponses dynamiques pour atténuer , voire annihiler les risques.

Frédéric Caboré, chef de l’équipe du FAMOC, a révélé que ledit thème colle bien avec la vision du FAMOC, car la prise en charge, la gestion des conflits et la lutte contre l’extrémise violent font partie des priorités du FAMOC. Au sortir de cet atelier, a espéré Caboré, on aura une équipe outillée pour prévenir rapidement les problèmes de conflit. «FAMOC salue Think Peace et l’encourage dans son combat pour prévenir les conflits et lutter contre l’extrémise violent. Il ne ménagera aucun effort pour apporter son soutien à Think Peace pour relever le défi», a rassuré Caboré Frédéric, avant d’annoncer leur appui pour le processus électoral qui est en train de s’engager au Mali.

Le Directeur général du CNAP a dévoilé la vision de sa structure et les projets en cours par sa structure. Il a aussi remercié les bailleurs qui nous aident à assister le gouvernement pour faire face aux menaces liées à la sécurité humaine et faire des recommandations au gouvernement en vue de réponses idoines à la situation.

Avant, le coordinateur national de Think Peace, s’est réjoui du fait d’avoir mis en relation les acteurs différents sur l’alerte précoce pour la remontée des données. Cela, dit-il, sera utile pour le gouvernement malien.

Il est attendu des travaux de deux jours, les résultats suivants : les conseillers a la sécurité et à la protection civile de sécurité et les acteurs clés sont bien informés et sensibilisés sur les missions du CNAP; les conseillers à la sécurité et à la protection civile et acteurs clés sont formés sur les mécanismes et les outils d’alerte précoce du CNAP; les conseillers à la sécurité et à la protection civile et les acteurs clés ont bénéficié de l’expérience de collecte et de traitement sécuritaire de l’ONG Think Peace.

Hadama B. FOFANA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here