Il faut le dire… Ras Bath, « Le masque tombe, l’homme reste et le héros s’évanouit »

12

Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath s’est rendu célèbre par son activisme il y a un peu plus d’un an. Par sa verve, il a pu acquérir une popularité certaine auprès de milliers de maliens.

Pour la jeunesse citadine des laissés pour compte, il était un messie. Les principaux animateurs de la vie politique et même les notabilités religieuses n’ont rien compris de ce phénomène Ras Bath et ont adopté plutôt un profil bas face aux dénonciations de leurs présumés comportements. A chacune de ses émissions radiophoniques, comme disent les chasseurs, « il faisait mouche ». Ses émissions étaient d’autant populaires que Ras Bath dévoilait avec des preuves à l’appui certaines malversations de personnalités.

En tout cas, personne ne se permettait de le contredire de peur d’être sous les feux des critiques, des invectives de l’enfant terrible de la société civile. Son interpellation par la justice et le succès du grand mouvement mobilisateur « Antè a bana » ont été des facteurs déterminants à lui donner une aura, à faire de lui un héros pour de milliers de jeunes.

La création d’une structure, le Collectif pour la Défense de la République (CDR), avec pour objectif principal, l’alternance 2018, avait donné plus de crédibilité à son mouvement.

L’opposition politique ne pouvait évidemment pas ignorer les leaders de ce mouvement de jeunes dont la capacité de mobilisation a été patente. C’est donc tout naturellement qu’elle leur fera des yeux doux. Et comme un gros crocodile qui fait le mort en attendant sa proie, elle qui était traitée  de tous les noms de diables, a attendu le bon moment pour bondir sur la proie CDR et surtout sur son leader charismatique Ras Bath, au grand dam de la plupart de ses admirateurs.

Que lui a-t-on proposé ou donné pour qu’il trouve que les hommes qu’il vilipendait et qui ; selon ses dires, avait contribué autant que les tenants du pouvoir à détruire le Mali, soient devenus tout d’un coup des hommes intègres et compétents ; sur lesquels on peut compter pour redresser le Mali ?

Pour la plupart de ses ex-admirateurs, c’est la déception. Ils se sentent instrumentalisés. Ils pensaient qu’ils se battaient pour la défense de la république et non pour une formation politique quelconque, encore moins pour un individu. Certains se sont laissés au découragement et au dégoût de la chose politique ; d’autres ont dénoncé et créé un CDR bis, excluant leur ex-idole.

Du côté de l’opposition, on jubile  sous cape ; le piège a fonctionné. Et quid du côté des tenants du pouvoir ? Là, on revient à la sérénité : celui qui troublait leurs nuits n’a plus de mordants.

Comme le président Barack  Obama, ” Nous pensons que si la société civile est forte, l’on a un gouvernement qui est plus responsable, et qui bénéficie des idées et des vues de plusieurs types de citoyens”. Cela ne s’est-il pas  vérifié même au Mali sous le président ATT en 2009 et sous IBK, l’année dernière ? Devant la grande mobilisation de la société civile, tous deux ont été contraints de surseoir à leur projet.

Quelques soient les arguments qu’il avancera, on pourrait désormais utiliser cette citation du chanteur français de variétés, Serge Gainsbourg, pour qualifier l’activiste Ras Bath: « Le masque tombe, l’homme reste, et le héros s’évanouit ».

…sans rancune

Wamseru A. Asama

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Le sucées des gents indignes, douteux et pédalé comme ce Rat (ras bath) dans un pays signifie le laxisme du service secret d’état et le maximum ignorance du peuple. L’ignorance est l’element violent de la société. La liberté ne construit pas un pays, ces des ordres des lois et des techniciens qui construisent. Le folklore éloigne des homes de ce qui est important et laisser installer désordre . ce Rat (rat bath) a créé ceci il finira dans des fosses. Fuck you you Rat!

  2. On ne veut IBK car c’est un traitre. Nous les militaires nous allons voté Soumaïla ou celui qui peut faire partir IBK car il ne mérite pas d’être président. Il n’ a rien fait pour le Mali ni pour les militaires. Nous ne voulons pas de lui.

  3. RAST BATH: IBK dead buries better than a Soumaïla Cissé alive.Thanks Rastafari . RAST BATH : IBK mort enterre' vaut mieux qu’un Soumaïla Cissé vivant.Merci Rastafari

    ENSEMBLE POUR LE MALI
    ENSEMBLE POUR ELIRE BOUA IBK AU PREMIER TOUR
    ENSEMBLE POUR ACHEVER LES GRANDS TRAVAUX DE BOUA IBK

  4. Une erreur monumentale de ce RAS Bath a été dans un premier temps de faire l’éloge de IGOR Diarra puis de s’allier avec le parti de Soumaîla Cissé.
    Ces deux personnages sont des leviers de la corruption généralisée qui gangrène notre économie et compromet tout plan de développement.
    Ils sont aussi nuisibles que les voleurs du régime actuel.

    Je pensais que ce RAS Bath était un peu plus au courant des faits, j’ai été très surpris de constater qu’il méconnait parfaitement la fortune accumulée par IGOR et SOUMAÏLA Cissé.
    Tous les deux sont de la race de ces fonctionnaires milliardaires qui ridiculisent nos pays aux yeux des autres.
    RAS BATH aurait dû se renseigner un peu au lieu de s’allier, tête baissée, à ces deux personnages.
    C’est normal qu’il finisse par commettre cette Erreur. Il a voulu se saisir de tous les sujets et surtout donner son avis sur tout.
    Quand on parle sans cesse, on fini par dire des sottises.

  5. Ras Bath savait ce qu’il voulait, et il l’a eu, tant pis pour ceux qui l’ont cru aveuglement. Si on se rappelle, il y a eu des gens comme ça avant ras bath, soit des hommes politiques avec leur critiques virulentes qui ont viré du côté du pouvoir, soit même des hommes de médias dont certains ont été embauchés à l’ORTM (Fousseini Diarra radio Kayira) et bien d’autres. Ces exemples devaient éclairer les maliens. J’ose croire qu’après ce phénomène ras Bath, qu’enfin les maliens comprendront ceux qui les manipulent pour leurs intérêts sordides.

    • M Barou, il faudrait avoir une mémoire de poisson pour ne pas s´apercevoir que M Ras Bath:

      1- N´est pas né pauvre, ceux qui l´ont été le sont tjrs devenus tels que Madou Ka Journal et tous ces petits minables gratouilleurs de cabarets dits artistes et autres chiottes de griottes…!!!

      2- Si vous vous rendez moins dingo, alors vous saurez que M Ras Bath pouvait moneyer ne serait- ce que son silence envers le régime à des millions de Fcfa, un petit éloge allait même doubler la mise…!!!!

      3- Il avait tt de même plus à gagner de M IBK et de ses nbrses ministres que de soi-disants débris ramassés aux côtés de l´opposition…La logique veut quand même que l´on s´en va s´approvisionner là où il y en a..!!!

  6. – M’enfin, dans une logique de cohérence dotée d’un peu sens de déontologie, ne serait ce que son silence vis à vis de M IBK et de son régime, M Ras Bath obtiendrait de manière plus considérable ce que vous insinuez comme proposition ou reçu de ceux dont il vilipendait…et qui auraient aussi contribué à détruire le Mali…et seraient devenus tout d’un coup des hommes intègres et compétents ; sur lesquels on peut compter…

    – En un mot, un marché RPM & CDR est plus fructueux plus que d’aller chez l’opposition qui ne gère rien du budget de l’Etat…

  7. Plutôt que d’apporter son appui à l’opposition pourquoi le cdr n’a-t-il pas mué en parti politique hors de la mêlé majorité-opposition? Dès lors il est aisé de comprendre la lutte qu’a été la sienne tout ce temps. Oui R.B. est en fin de mission et ce que ces commanditaires ne pouvaient pas dire haut c’est lui qui en avait la charge entraînant en cela de jeunes deboussolés en quète de notoriété.
    C’est là où l’on perçoit sa “malhonnêtemété intellectuelle” et c’est bien dommage. Du coup voilà le chroniqueur “imbécile” mué en auto fossoyeur. Et c’est triste quand programme soi-même sa fin.

  8. L ISLAM ARABE ET LE FRANCAIS DETRUISENT LE MALI! LES IMAMS ET PRECHEURS SONT DES GRIOTS DES ARABES LES PSEUDO INTELLOS DES GRIOTS AUX FRANCAIS!

    👤VOILA L HOMME MALIEN TYPIQUE ISLAMISE ET FRANCISE!..INTERETS./👤

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here