Imam Dicko à la cérémonie de bénédictions aux martyrs : « Personne ne fera ce qu’il veut de façon anarchique dans ce pays, c’est fini »

0

Le vendredi dernier, suite à l’appel de l’imam Mahmoud Dicko, des milliers de fidèles musulmans se sont retrouvés au Palais de la culture Hamadou Ba. Objectif : faire des bénédictions à l’endroit des martyrs des événements des 10, 11 et 12 juillet passés.

Après la séance de lecture du  Coran,  dans la mosquée de l’Imam Dicko, les fidèles, composés  en majorité des membres de la CMAS et  du M5-RFP, se sont dirigés surle lieu retenu pour la circonstance.

Imam Mahmoud Dicko, avant de faire des bénédictions, a d’abord remercié tous ceux qui ont partagé ces moments avec lui. Il a profité de l’occasion pour remercier particulièrement le chérif de Nioro et le Cheick soufi Lassana Kané.

Après ces remerciements, l’Imam de la mosquée wahabite de Badalabou, a passé un message clair. «  Désormais personne ne donnera un chèque en blanc aux jeunes. Personne ne fera ce qu’il veut de façon anarchique dans ce pays, c’est fini » a-t-il lancé.

Quant aux jeunes soldats du CNSP, l’autorité morale du M5-RFP leur a demandé de ne pas commettre les mêmes erreurs que les anciens. « Qu’ils s’asseyent avec le M5 ainsi qu’avec toutes les forces vives du pays pour parler dans la dignité et dans l’entente. Qu’ils arrêtent de se la jouer solitaire dans leur coin ! Ils sont enfermés là bas dans leur coin, les gens y font des va-et-vient » a renchéri Dicko.

Le sage respecté Dicko, a aussi demandé aux responsables du CNSP de contribuer à faciliter  la situation et  d’alléger la souffrance des maliens. Ils sont censés être la solution, pas être des problèmes en plus. «  Ils ont du respect pour moi, mais cela ne m’empêche pas de leur dire la vérité. Qu’ils veillent à ce qu’on continue dans la dignité » a-t-il fait comprendre.

« Je suis retourné dans la mosquée, mais n’oublions pas que la mosquée est au Mali. Je suis retourné dans la mosquée mais je reste dans le Mali. Je demande à Dieu de nous faire ramener Soumaila Cissé d’ici le vendredi prochain » a prévenu l’autorité morale du M5-RFP,  faisant comprendre, qu’il  restera vigilant à toute dérive.

Avant l’intervention tant entendue, à savoir, celle de Dicko,  la cérémonie a été introduite par d’autres intervenants. Il s’agit du coordinateur national de la CMAS, Issa Kao N’Djim, du représentant de la famille fondatrice de Bamako, Dramane Niaré, de Oumar Barou Diallo, au nom de la jeunesse de la CMAS, le représentant des victimes desdits événements etc.

Tous dans leurs interventions, ont reconnu le combat noble et digne, du sage, l’éclairé, le très respectueux et le recours du peuple, l’Imam Mahmoud Dicko. Ce combat diront pratiquement tous, est celui des jeunes. Ils ont de façon unanime reconnu, l’attachement, la détermination et surtout le patriotisme intact de l’Imam pour ce pays.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here