Vente des noirs en Libye : N’est-ce pas un argument pour faire haïr la Libye par les Africains engagés à la soutenir ?

1

À mon avis, cette question d’esclave en Libye est orchestrée par l’Occident pour détourner la prise de conscience Africaine en herbe pour soutenir la Libye dans la crise qui la secoue après l’assassinat lâche et barbare de Mahamar Kadhafi.

Nos frères y souffrent avec la complicité d’autres frères de la Libye. Mais si nous tombons dans la haine anti Libye, c’est que nous n’avons encore rien compris. Nous devons redoubler d’efforts avec le même combat contre l’interventionnisme militaire de l’Occidental. C’est de cela qu’il s’agit.

Cependant, le combat doit avoir comme cible, nos diplomates complexés suite à la gouvernance des élites très encore aliénées. L’Occident n’arrivait plus à digérer la mobilisation commencée partout en Afrique pour soutenir le fils de Kadhafi pouvant sortir le pays dans cette impasse.

Il fallait coûte que coûte trouver un argument pour que les peuples d’Afrique puissent haïr la Libye. Cela ne peut point passer par des élites aliénées à la tête de nos États. Ces élites déjà tenues n’en peuvent rien contre l’engagement de leur peuple respectif en soutien à la Libye.

Pour aider ces dirigeants à procuration coloniale d’Afrique, il faut enseigner un esprit anti Libye dans la conscience populaire Africaine. Il y a quatre mois, des mobilisations étaient en cours surtout au Mali pour soutenir la Libye à se retrouver.

La formule trouvée est de réduire les peaux noires à l’esclavage et d’autres traitements inhumains. Cher compatriotes Africains, ouvrons les yeux afin de revoir le chemin qui mène à la libération, et qui n’est rien d’autre qu’une prise de conscience politique. Notre salut ne viendra pas du ciel non plus de ceux-là qui nous ont mis dans ce calvaire politique.

Daouda Z KANE

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Imbécile, rend toi en Libye pour enquêter au lieu d’écrire des idioties.

Comments are closed.