Affaire avion présidentiel et équipements militaires : L’ex- Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga et l’ex- ministre, Bouaré Fily Sissoko placés sous mandat de dépôt

10

Hier, jeudi 26 août 2021, l’ancien Premier ministre du Mali, Soumeylou Boubèye Maïga, et l’ancienne ministre de l’économie et des finances, Mme Bouaré Fily Sissoko, ont été placés sous mandat de dépôt par la Cour Suprême du Mali. Leurs noms sont cités dans l’affaire relative à l’achat de l’avion présidentiel et des équipements militaires. Contacté, hier, dans l’après midi, Me Kassoum Tapo, ancien ministre et ancien bâtonnier, a confirmé que son client, Soumeylou Boubèye Maïga, a été effectivement placé sous mandat de dépôt. Cependant, Me Tapo n’a pas souhaité faire de commentaire par rapport au mobile de l’arrestation de son client.

L’affaire relative à l’obtention d’un nouvel aéronef (avion présidentiel) et à la fourniture aux Forces Armées Maliennes d’un lot important de matériels d’Habillement, de Couchage, de Campement et d’Alimentation (HCCA), ainsi que des véhicules et pièces de rechange s’accélère vite, très vite même. Pour preuve, dans la journée d’hier, jeudi 26 août 2021, l’ancien Premier ministre du Mali, Soumeylou Boubèye Maïga, et l’ancienne ministre de l’économie et des finances, Mme Bouaré Fily Sissoko, sous le régime du Président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), ont été placés sous mandat de dépôt par la Cour Suprême du Mali par rapport à ladite affaire. L’ancien Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, était convoqué devant la section judiciaire de la cour suprême, le jeudi 26 août 2021, selon une source judiciaire. Il a été entendu dans la sulfureuse affaire de l’avion présidentiel et des contrats d’équipements militaires. Contacté, Me Kassoum Tapo a confirmé l’arrestation de son client Soumeylou Boubèye Maïga sans faire trop de commentaire. Tout juste après le mandat de dépôt contre Soumeylou Boubèye Maïga, Président de l’ASMA-CFP (Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques), on apprend de source sûre que l’ancienne ministre de l’économie et des finances, Mme Bouaré Fily Sissoko, est également placée sous mandat de dépôt. Selon la même source, d’autres dignitaires du régime d’IBK doivent être aussi entendus par la Cour Suprême du Mali par rapport à la même affaire.

Tout est partie de la récente sortie médiatique de l’ex- Premier ministre, Soumeylou B. Maïga, qui estimait que les dossiers concernant l’avion présidentiel et des équipements militaires sont clos par la Cour suprême et qu’il n’avait aucune crainte par rapport à une éventuelle réouverture des dits dossiers. «Je ne m’en suis jamais préoccupé ni inquiété. J’ai toujours fait confiance en la justice. Il y a des gens qui sollicitent la justice en permanence, mais dès que la décision ne va pas au sens qu’ils veulent, ils crient au scandale», avait déclaré l’ancien Premier ministre. Dans un flash sur la télévision nationale, le mardi 24 août 2021, le Procureur général de la Cour Suprême du Mali, Mamoudou Timbo, s’est inscrit en faux contre les propos tenus par l’ancien Premier ministre. «Des enquêtes complémentaires ont été menées, des ministres qui devraient être entendus lors de la 1ère enquête et qui n’ont pas été, ont donc été entendus en complément d’enquête. La deuxième phase de l’enquête est venue avec des nouveaux éléments d’appréciations. Au niveau de la cour suprême, on a deux chambres d’instruction : 1ère chambre, 2ème chambre et après on les traduit devant la cour d’assises», a précisé le Procureur général de la Cour Suprême du Mali, Mamoudou Timbo.

Il faut rappeler que lors de l’ouverture de la 2ème session ordinaire d’assises de Bamako, le 23 août 2021, le Procureur général près la Cour d’appel de Bamako, Idrissa Arizo Maïga, a fait savoir dans son réquisitoire qu’il y aura une session d’assises spéciale concernant les infractions économiques et financières d’ici la fin d’année. «Après ces assises, que nous qualifierons d’ordinaires, suivront deux autres qu’on qualifiera spéciales en raison de la nature des affaires qui y seront traitées : une consacrée exclusivement au terrorisme, pour laquelle les dossiers sont déjà prêts sauf à y ajouter, au besoin, des nouveaux dossiers communiqués, et l’autre, c’est-à-dire la dernière de l’année et qui concernera les infractions économiques et financières pour lesquelles il est fait appel aux magistrats en charge du Pôle Economique et Financier, à la communication de tous les dossiers, objet de règlement définitif ou en voie de l’être, pour leur prise en charge par la session en préparation à cet effet », a souligné le Procureur général.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Un avocat ne juge pas. Il défend son client.
    Aux jeunes qui veulent prendre le pouvoir, donnez vous les moyens de constituer vous-mêmes vos partis politiques si les vieux ne veulent pas vous laisser la place. Vous êtes les plus nombreux et
    n’attendez pas comme certains la disparition du pater pour hériter de la maison.

  2. Si IBK et son fils sont libres, toutes les arrestations relève du spectacle pour amuser la galerie.
    Les maliens demandent une justice responsable et digne et non une comedie de justice.
    La corruption ne se combat pas en faisant semblant. Il faut arracher ses racines qui sont profondement implantées dans le coeur des maliens. Arrêter les petites mains ne mènent à rien tant que les têtes pensante demeurent intacte. le policier des ronds points se livre à la corruption parce qu’il est en complicité active avec son superieur hiérarchique. La secretaire d’un bureau administratif prend des dessous de tables parce qu’elle agit sous le couvert de son responsable.
    Mme Fily Sissoko n’a fait que éxecuter les ordres de IBK.
    Un IBK malsain qui a délibérément usé et abuser des caisses du tresor public.
    Dès l’achat de cet fameux Avion, les maliens et tous les maliens devraient descendre dans les rues de partout au Mali pour réclamer sa démission. A prèe cette faute grave, il était indeniable que ce IBK n’avait que l’ambition de satisfaire ses délires de bourgeois inconscient de pays pauvre. Une vie de pacha avec l’argent des plus pauvres.
    Ce même IBK qui est à l’origine des centaines de milliards de dilapidations de l’argent publics est aujourd’hui libre. Comment la justice malienne peut justifier ce fait ?

  3. Pourvu que ce ne soit pas une affaire d’Ego du procureur de la cours suprême pour avoir écouter les commentaires de Boubeye dans la presse!!! Si c’est un vrai travail de justice, beaucoup d’autres doivent être sous mandat de dépôt ( civils et militaires), le retard a profité à certains déjà qui se sont éloignés du Pays. Cessons sinon de devenir Procureur dans certaines affaires et Observateurs dans d’autres!

  4. Accepter d’accompagner IBK,c’est prendre le risque d’affronter régulièrement la justice.
    LES MALIENS SAVENT LES LIENS INTIMES ENTRE IBK ET OUMAR BONGO.
    Avant son investiture,après sa victoire électorale en 2013,il est allé s’incliner sur sa tombe à franceville au Gabon.
    Il ne l’a pas fait pour MODIBO KEITA au Mali.
    C’est indéniablement une indication sur la gouvernance d’IBK.
    Je l’ai rappelé plusieurs fois ici.
    BONGO A UTILISÉ L’ARGENT DU GABON COMME SON HÉRITAGE.
    Ses proches s’en servaient impunément.
    C’était lui l’idole d’IBK,pas MODIBO KEITA.
    QUI PEUT DIRE QU’IL N’A PAS FAIT CE QU’IL A INDIQUÉ EN ALLANT S’INCLINER SUR SA TOMBE?
    Tous les gros marchés de l’Etat étaient gérés par la présidence pour permettre à IBK et ses très proches d’avoir leurs parts.
    Le respect des procédures de marché public est le cadet de leurs soucis.
    Ça se faisait exactement ainsi chez OUMAR BONGO avant que son fils ne vienne instaurer des procédures modernes de passation des marchés publics.
    IBK s’est énormément enrichi pendant sa présidence comme exactement l’a fait OUMAR BONGO.
    Les ministres d’IBK sont certes fautifs d’avoir obéit à IBK,mais ne sont pas les vrais auteurs des malversations financières.
    MME BOUARÉ FILY SISSOKO EST INDÉNIABLEMENT UNE VICTIME DE LA GOUVERNANCE D’IBK.
    Elle,comme trop de cadres maliens,a été naïve de croire qu’Ibk des premières années de la primature en 1994 existe toujours.
    Le IBK qui a séduit ALPHA OUMAR KONARÉ et une grande majorité des maliens.
    AUX CONTACTS DES BONGO UNE AUTRE PERSONNALITÉ D’IBK A ÉMERGÉ:celle qui incarne la PRIMAUTÉ DE L’INTÉRÊT INDIVIDUEL.
    Il a énormément envié OUMAR BONGO de la façon dont il se servait impunément des DENIERS PUBLICS gabonais,de la vie qu’il mènait avec sa famille.
    Il a voulu répliquer ça au Mali.
    C’est pour cela il était pressé de succéder à ALPHA OUMAR KONARÉ.
    Constatant qu’il n’a plus son soutien,il est allé voir ses opposants qui ont accepté de collaborer avec lui CHOGUEL MAIGA et MONTAGA TALL.
    N’ayant pas L’ADEMA PASJ pour l’aider à gagner la présidence,il est allé courtiser les musulmans en changeant de langage.
    Trop de personnes ont averti les maliens qu’Ibk est plus assidu dans les bars,les boites de nuit que dans les mosquées.
    Peine perdue,on a traité ces personnes d’ASSIDI.
    C’est pour dire qu’Ibk était prêt à tous les sacrifices pour être president de la république.
    Son nom est cité à la mort de TIOULE MAMADOU KONATE.
    Après le COUP D’ÉTAT,il a manipulé les SANOGO contre ses concurrents politiques qui ont échappé à la mort:SOUMAILA CISSÉ et MODIBO SIDIBE.
    QU’IBK ait le pouvoir après ces sacrifices,il va de soit il va réaliser son rêve d’imiter OUMAR BONGO.
    C’EST POURQUOI TOUTE SA PRÉSIDENCE A ÉTÉ MARQUÉE PAR LES SCANDALES.
    Il est le vrai auteur des détournements colossaux.
    Certains ont profité.
    D’autres comme MME BOUARÉ FILY SISSOKO voulaient réellement servir le pays sous le leadership d’IBK.
    Ça va être très difficile de trouver une preuve palpable contre les deux anciens ministres d’IBK.
    C’est au niveau de la présidence que tout s’est déroulé.
    Si IBK,son épouse,son fils KARIM KEITA ne sont pas interpellés,la justice malienne est entrain s’excuter les ordres D’ASSIMI GOITA à écarter tout concurrent à la présidence de la république.
    SBM en étant un qui peut gagner les élections présidentielles.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • J’ai particulièrement apprécié vos commentaires cher Mr, IBK a trompé tout le Mali en nous faisant croire qu’il s’est assagit avec les Slogans INCHA ALLAH, Dieu, le Mali, ma Conscience entre autre, très rusé ! Le maitre d’orchestre, le vrai pilleur c’et lui IBK.

    • L’objectivité commande qu’on ne s’acharne pas injustement sur des citoyens non interpellés par ma justice.
      Il ne sert à rien de prendre son désir pour la légalité.
      Mme Bouaré Fily Sissoko, fut le Contrôleur Général des Services Publics. Elle a dans ses prérogatives , audité beaucoup des grands services tout en mettant en exergue les irrégularités et les cas de faiblesses aussi bien institutionnels que financières.
      Elle ne peut se travestir fussent même sur instructions d’un Président de la République.
      Sankingba s’en tient à la balance et au glaive.
      VIVE LA RÉPUBLIQUE

  5. Cette race d’intellectuels maliens ont un pied ici au pays pour voler nos ressources financières et un pied à l’extérieur pour aller investir dans d’autres pays comme la France, le Canada et certains pays africains, avec des agissements comme ça à quand l’émergence de ce pays?, pourtant il y a beaucoup de maliens qui connaissent cette manière de faire de ces malfrats financiers, mais ils maintiennent le silence total, on dirait que ce pays ne les appartienne pas; quelle aberration? Le silence devant un crime a ses implications dans le crime commis, il s’agit d’une complicité passive. Ces malfrats ne songent point à mettre en place de bons services sociaux de base car eux et leurs parents et enfants se soignent à l’extérieur et leurs enfants sont instruits à l’extérieur, comment avec ça un responsable peut-il voir la nécessité de mettre sur place, un hôpital moderne? Ou une école digne de ce nom? Nos biens sont logés à l’extérieur du pays et quand il faut choisir les nouvelles autorités de ce pays, ces malfrats se précipitent pour aller corrompre afin d’être en bonne posture dans la conquête aux postes juteux. Il faut que les vrais maliens ouvrent rapidement les yeux et combattent très fortement cette stratégie de ces malfrats.
    “Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. ” fin de citation. Albert EINSTEIN

  6. C’est honteux ça! A leur âge ils se permettent de jouer encore aux criminels économiques d’un pays en guerre et qu’ils ont presque par terre depuis des années.
    Ces vieux inutiles méritent la guillotine, car c’est plus que criminels ce qu’ils ont fait. Et il en reste des dizaines à arrêter.
    Les jeunes doivent les punir et récupérer tout ce qu’ils ont volé et caché à travers le monde.

  7. C’est une très bonne chose pour ce régime de la transition, mais souhaitons que la montagne n’accouche pas d’une souri, car les juges et les avocats de ce pays n’inspirent aucune confiance, les cas se sont révélés ici sans aucun succès, ils déclarent le non-lieu et ces malfrats recouvrent leur liberté et reviennent se moquer de nouveau à ce peuple courageux. Le Mali est comme un champ en friche avec des mauvaises herbes partout, pour que la récolte puisse se faire avec succès, il faut désherber ces adventices en donnant la chance aux paysans de faire sa moisson dans un grand succès. Nettoyer devrait être le maitre-mot pour sauver notre pays des malfrats, pourtant ce sont de grands intellectuels de ce pays qui ont décidé de le dépaisseleren prenant la part du loup, mais nous sommes certains qu’Allah viendra à notre secours pour punir ces délinquants financiers comme il le faudrait. Donc que les juges et les avocats sachent que le pays est dans leurs mains, mais dans la vigilance totale du tout puissant. Attention! juges et avocats, sachez que le pays va mal et très mal, il a besoin d’être rebâti avec de bons hommes et femmes capables de la sauver des mains des grands déprédateurs qui sont tapis à l’ombre et prêts à en finir avec le Mali.

  8. Boubèye a nargué le peuple malien. Sa sortie médiatique en affirmant que les dossiers ont été classés sans suite veut dire: Nous avons volé l’argent du peuple, on ne peut rien nous faire.
    Ils doivent être jugés, leur retirer tous les biens amassés à l’intérieur comme à l’extérieur du Mali. Ils doivent passer par la guillotine. Ces voleurs sont de vrais criminels, des assassins sans foie, ni loi.
    Je ne terminerai sans adresser un message à l’Imbécile avocat Tapo, qu’il oublie vite ce qu’il a fait au peuple malien. Il a mis des innocents en prison parce que ceux – ci ont demandé un changement. Aujourd’hui, il nous parle de loi pour des grands criminels.
    Pour moi ses études lui ont rien servi, il est une honte nationale.

Répondre à Sankingba Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here