Justice : Cascade de nominations à la Cour suprême

0

Le Conseil des ministres du mercredi 10 mars dernier, a procédé à une série de nominations à la Cour suprême du Mali. Certains magistrats chevronnés se sont vus promus à la plus grande instance juridique de notre pays.

La section judiciaire, la section administrative, la section des comptes et les rapporteurs administratifs comptent ainsi en leur sein des magistrats pétris d’expérience qui ont servi avec loyauté dans l’appareil judiciaire.

Ainsi l’ancien Secrétaire général du ministère de la Justice, Sombé Théra siège désormais à la Section judiciaire, tout comme l’actuel procureur général de la Cour d’appel, Idrissa Arizo Maïga.

On enregistre aussi la nomination de plusieurs magistrats pétris d’expérience au sein de cette section. Il s’agit, entre autres de: Ibrahim Konta, l’ancien procureur général de la Cour d’appel de Kayes et récemment conseiller à la Cour suprême, Diakaridia Touré, Bamassa Sissoko, Noumadi Kanté, Marie Madeleine Koné, Rose Dembelé, et Adama Samaké tous des magistrats expérimentés ont été nommés à la même section judiciaire de la Cour suprême.

Mamadou Lamine Coulibaly a été nommé 1er avocat général au Parquet général de la Cour suprême. Il remplace à ce poste Mohamed Chérif Koné, limogé depuis quelques mois suite à ses multiples sorties médiatiques.

Plusieurs magistrats ont également nommés” Avocat général au parquet général : Daouda Doumbia, Habibatou Maïga, Boubacar Sidiki Samaké, Neguessou Augustin Diarra et Amadou Tidiane Diakité.

Quant à la section administrative elle enregistre l’arrivée de Yacouba Diamoutene, Macky Mamadou Traoré, Mahamadou Thiam et Toumani Coulibaly.

Les nouveaux rapporteurs publics à la section de compte sont Nouhoum Bouaré, Sory Diakité Badra Alou Coulibaly et Gaoussou Keita.

Il y a eu aussi des magistrats nommés au poste de conseiller à la même section de compte. Il s’agit de Ibrahim Sanogo, Oumar Tounkara, Ba Aly Ba Koniba Diarra, Boubacar Diarra et Bouré Koita.

Ces magistrats nommés vont prêter serment pour pouvoir désigner un président à la Cour suprême en remplacement de Wafi Ougadeye, admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here