Lecture du Saint Coran de l’Alliance Djiguiya en ce mois de Ramadan 2021 : Mlle Hawawou Mohamed Doucouré hissée au sommet du podium

0

Dans le cadre du mois de Ramadan, l’association Alliance Djiguiya (représentant plusieurs associations de femmes) a organisé, le samedi 8 mai 2021, une lecture du Saint Coran entre enfants de plusieurs Médersas de la Commune II du District de Bamako, dans la Cour de la Mosquée TSF Baba Sylla  (au quartier San  fil). Membres  du Jury, Imam de la mosquée, notabilités de  la Commune II, les femmes, les enfants et autres invités, ont assisté  avec intérêt à la récitation du Coran entre les 50 jeunes dont 13 filles mis en compétition par la commission d’organisation. Divisés en quatre catégories pour la circonstance, le  jury a fini  par  récompenser  12  d’entre eux. Et parmi ces 12 personnes retenues, Hawawou Mohamed Doucouré a été la prmière. En plus des premiers, les autres participants ont aussi reçu des cadeaux.

L’initiatrice de l’évènement s’est dite émue de l’organisation. Selon Mme Diarra Fatouma Sidibé, présidente de l’Association Alliance Djiguiya (représentant plusieursassociations de femmes), cette cérémonie fait suite à une première  cérémonie qui  a été faite  le vendredi dernier ici, qui a été de faciliter  la rupture  du jeûne à plusieurs fidèles musulmans  du quartier sans fil de la Commune II de Bamako. La seconde étape est cette lecture du Coran à l’endroit des jeunes garçons et filles pour leur permettre de démontrer leurs  talents, leurs savoir faire sur la maîtrise du Coran. L’AllianceDjiguiya est une association  qui a plusieurs femmes. Au vu de cela, dit-elle, nous avons décidé d’initier  cette lecture du Coran pour encourager les jeunes, notamment les filles. La lecture du Coran, dit-elle,  a mis en compétition 50 jeunes dont 13 filles et  37 garçons. Ils  viennent  de  l’ensemble des medersas  des 13 quartiers de la Commune II.  L’objectif visé par  cette lecture du Coran par Alliance Djiguiya, ajoute Mme Diarra, est d’encourager les jeunes dans le cadre de l’éducation, de l’instruction. Et  ce  qui  était important  pour nous, insiste Mme Diarra, est qu’il y a eu des filles. Nous espérons que cela leur permettra de prendre part pleinement au développement du pays. «C’est un sentiment de joie, d’espérance au terme de cette activité. Nous prions Dieu pour que la paix, la sécurité, l’harmonie, la cohésion reviennent dans notre pays ».

Les différents intervenants, notamment l’Imam de la Mosquée, les chefs de quartiers de la Commune II, les membres de la commission d’organisation, les Jury, ont salué l’acte social, solidaire posé par Mme Diarra Fatouma Sidibé. « Qu’elle soit vivement remerciée et bénie avec ses membres » ont-il formulé comme vœux.

A rappeler que cette  activité  est venue  après  beaucoup d’autres initiées par l’association sur les activités génératrices de revenus pour les femmes, de formations professionnelles, etc. Et Mme Diarra d’affirmer qu’elle ne sera pas la derrière.

Hadama B. Fofana

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here