Lettre à grand-père

0

Cher grand-père 30 ans de démocratie ! Félicitations Assimi Goïta !

Cher grand-père, toutes mes sincères félicitations aux Maliens, aux démocrates et surtout à notre armée pour son républicanisme, son respect des institutions dont la première, les Présidents de la République. Félicitations à l’armée malienne pour leur deux fois, deux élections très très démocratiques le 22 mars 2012 et 18 août 2021 !

Félicitations à la « démocratie à la malienne ». Félicitations à ceux qui ont renversé ATT en 2012 pour des coups d’émotions. Félicitations, c’est très bien. C’est comme ça même. Si un camp militaire n’est pas content, il doit renverser les institutions. Il doit bombarder le Palais. Il doit prendre le pouvoir. Quelles urnes plus démocratiques que celles des armes ? Il doit le faire car il sera soutenu par le très très grand peuple très démocratique.

Oui cher grand-père! Mes félicitations aussi au M5-RFP. Ces grands hommes religieux et politiques très très démocratiques. C’est comme ça même la démocratie. Si tu n’es pas content d’une élection ou les initiatives d’un Président, le Mali a une constitution qui ne discerne pas la désobéissance civile de l’insurrection populaire, tu peux jouir de cette ignorance et faire partir le Président élu. On a vu pour l’Imam Dicko et ses hommes politiques en 2020 et vivement une désobéissance civile décrétée par le très respectée Cherif Ousmane. Il  a droit aussi non ? Désobéissance civile.

Ha oui ! Mon grand-père ! 30 ans de démocratie, une armée qui arrête son président pour quelques personnes. Des individus qui ont fait du tort à leur pays. Il faut renverser un pays pour ceux-là. Quelle valeur ! Quelle démocratie ! Félicitation à nos militaires très très gradés ! C’est ça même, votre mission. Le pays ne compte pas. Les institutions encore moins. Deux généraux valent mieux qu’un Président de la République et ses institutions. Et on s’en fout des candidats. On veut un bon Président. Un bon Président. S’il n’est pas bon, il dégage ! « démocratie à la malienne ».

Triste grand-père, à vous je peux dire ça mais aux martyrs de 1991, j’ai honte. La mission a été trahie. Le sacrifice a été vain. Et l’armée et les hommes politiques démocratiques, nous avons failli. Nous n’avons pas respecté le pacte de sang. Ce pacte signé le 26 mars 1991. Ce pacte d’un pouvoir par seulement les élections et que les élections. Ce pouvoir de tous et pour tous. Ce pouvoir où chaque Malienne et Malien a son mot et participe au développement de son pays.

Oui grand-père, j’ai honte. Si avec tout ce potentiel que nous avons en hommes et femmes, nous n’arrivons juste pas à nous regarder dans les yeux, à se donner les mains, à baisser la garde, à se faire confiance et à travailler pour l’avenir. Aujourd’hui, nous avons les parents, imagine,  quand le tour sera à nous, nous seuls, les jeunes d’aujourd’hui. Cette génération tant perdue que confuse. Imagine cher grand-père !

Cher grand-père, mars 91-mars 2021 et ma 91ème lettre, nous devons penser à une nouvelle architecture malienne. N’allons plus par tâtonnement. Ce qui ne cesse d’être repoussé risquera d’arriver. La grande révolution ! Eteignons les braises depuis qu’il est temps. Redonnons confiance aux Maliens et Maliennes par de vrais engagements de politique interne et externe. Une véritable refondation à la pacifique. Ne laissons pas cette chance, de refonder le Mali et de tracer de nouvelles voies de confiance. Saisissons-là ! A mardi prochain ! Inch’Allah !

Lettre de Koureichy

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here