Mamoudou Gassama, le jeune malien qui a sauvé un enfant en escaladant la façade d’un immeuble à Paris, a été naturalisé

6
Le jeune Mamoudou Gassama
Le jeune Mamoudou Gassama à la sortie de l'Elysée où il a été reçu par le président Macron le 28 mai 2018. © Thibault Camus/Pool via Reuters

Mamoudou Gassama, le jeune migrant malien qui a sauvé un enfant en escaladant la façade d’un immeuble parisien fin mai, a obtenu la nationalité française, selon le décret de naturalisation paru au Journal officiel mercredi.

«Cet acte de grande bravoure a illustré de façon exemplaire certaines des valeurs qui contribuent à lier les membres de la communauté nationale tels que le courage, le désintéressement, l’altruisme, l’attention portée aux plus vulnérables», précise le décret qui souligne que «compte tenu de cet acte, du retentissement considérable qu’il a eu tant en France que dans le monde, contribuant ainsi au rayonnement international du pays […], la naturalisation de M. Gassama présente pour la France un intérêt exceptionnel».

Il avait reçu la plus haute distinction de la Ville de Paris
Mamoudou Gassama, 22 ans, rebaptisé Spiderman sur les réseaux sociaux, avait sauvé un enfant suspendu dans le vide en escaladant la façade d’un immeuble du nord de Paris, le 26 mai, suscitant l’admiration générale en France et la fierté au Mali.

Reçu à l’Elysée par le président Emmanuel Macron deux jours après son exploit, le jeune sans-papiers avait vu sa situation régularisée avant une naturalisation annoncée. Il avait reçu début juin la médaille Grand Vermeil de la Ville de Paris, plus haute distinction de la capitale.

Le jeune homme a également été récompensé à Los Angeles pour son courage le 25 juin, lors de la cérémonie des BET Awards qui honorent chaque année des personnalités noires. Depuis début juillet, Mamadou Gassama a entamé un contrat de service civique au sein de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Par 20minutes.fr

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. comrades this communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu. We all agree Mamoudou perform good feat however, why is there so much focus on treatment France gave him afterward. After all he was in France years struggling as illegal migrants before he performed that good feat plus France with world watching decided to deservingly make him citizen plus give respectable job that he could not get before selflessly risking his life to save French child. Our focus should be on people within Mali plus their good feats with very few resources they have available. To focus on Mamoudou only fuel desire for Malians to be where they are unable to go being France legally only accept elite of Mali as immigrants. Perils non elite must go through to illegally migrate are somewhat suicidal plus if same energy is properly put to use in Mali that individual or/plus family will have good life thereto not having overpowering desire to visit France. Look with me coming from United States I view France as loser that have been loser from World War 2 to Vietnam or any other major conflict from World War 2 to this date. I detest Ubuntu of Mali promoting loser as winner thereto promoting loser mentality among people of Mali as being proper. To return to being winners we were in days of Mansa Kankan Musa plus before we absolutely have to promote dominating winner mentality. There are but three or maybe five nations on this planet that possess that mentality. They are United States, China, India, Russia plus Great Britain. If we are to become winners we must be for Ubuntu to survive these are mentalities we collectively should adopt plus constantly put to use.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  2. Mais qu’est-cec qu’on s’en fout…
    Le mali qui est quand-même un pays, n’a pas de chose plus importante qu’un type qui devient frnaSSais?

    ah les pays francofous! toujours aussi minables!

    • Mon frère, il y’a trop de leçons à tirer de la crise Ivoirienne que j’ai bien suivie à travers la Presse Occidentale. C’est effroyable de voir comment les dirigeants Africains se soumettaient à la volonté de la Presidence Française comme au temps des colonies. Et cela pour livrer leur propre fils en l’occurence le President elu Laurent Gbagbo aux puissances Etrangères. Le President Français pouvait appeler la Cedeao, la Ceao et leur faire des injonctions quant à l’issue du reglement du conflit en Cote D’Ivoire, et personne ne trouvait à redire sauf le President de l’Afrique du Sud.
      Depuis lors et personnellement, je continue de m’interroger de la necessité de ces organisations SUPRANATIONALES comme cette CEDEAO ou CEAO et autres.
      L’école coloniale continue de nous dire que les concepts “nation” et “patrie” sont synomyme, cependant le nationalisme est dangereux mais le patriotisme ne l’est pas. Hmmm….. pour éviter que ces batards en Occident endoctrinent nos enfants en les rendant maleable pour les interets des puissances étrangères, il faut dès maintenant de-coloniser le savoir en faisant en sorte qu’on puisse être capable de definir les mots pour notre propre usage, parceque, ce à quoi on assiste n’est plus de l’Education mais de la pure manipulation. Ou est donc cette diversité si on doit se conformer à leur manipulation?
      Vive l’Afrique notre mère Cherie….

      LHomme Faust
      Boston, MA. USA

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here