Minusm actu : La MINUSMA a célébré son 8 mars

0

C’est au cours de la journée internationale des femmes (JIF) de 1975 que les Nations Unies ont commencé à commémorer cette journée tous les 8 mars. Deux ans plus tard, en décembre 1977, l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait une résolution proclamant qu’une journée des Nations Unies pour les droits des femmes et la paix internationale, devrait être célébrée par les États un jour quelconque de l’année, selon leurs traditions historiques et nationales. C’est ainsi que le 8 mars 2019, la MINUSMA a célébré la Journée internationale des Femmes (JIF).

À Bamako à son QG… C’était en présence de plus de 200 personnalités invitées du système des Nations Unies des organisations féminines et de la société civile, et des artistes musiciens. Des célébrations qui se sont également tenues dans les régions du Nord du Mali.

Le thème retenu cette année par les Nations Unies est «L’égalité pour ligne de pensée, des constructions intelligentes et changement par l’innovation». La MINUSMA a choisi comme thème national «Autonomisation des femmes et des filles à travers l’engagement de tous contre les Violences Basées sur le Genre», et comme thème local à Bamako «Les femmes au sein de la MINUSMA : leurs contributions aujourd’hui et demain», afin de réfléchir sur les conditions de travail et les performances du personnel féminin au sein de la Mission.

A Tombouctou, la célébration a été présidée par le Gouverneur de la région, avec la participation de plus de 200 femmes des différentes communautés de la ville. La Directrice régionale de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l’Enfant (DRPFEF), en collaboration avec le Bureau Régional de la MINUSMA à Tombouctou, ont particulièrement souligné la participation des femmes aux opérations de maintien de la paix ainsi que leur contribution dans la restauration de la paix. Au cours de cette journée, un débat sur le thème national retenu cette année a été animé entre les différents participants.

A Gao, la JIF a été célébrée par le personnel, en compagnie des femmes des Forces Armées Maliennes (FAMa) et de la société civile. Cette journée a mobilisé une centaine de femmes civiles, et des composantes police et militaire de la MINUSMA à Gao durant toute une journée. Elle a d’abord commencé par la présentation des expériences féminines dans les missions de maintien de la paix en général, et de la MINUSMA en particulier. L’exposé a été fait en français et en anglais par la capitaine AhlemDouzi, chargée de la question du genre au sein de la Force dans le Secteur Est.

Dans l’après-midi, les participantes se sont rendues au 7e quartier de la commune urbaine de Gao pour donner des consultations médicales et offrir des médicaments au centre de santé communautaire. Ce fut aussi l’occasion de discuter avec les femmes de Gao de la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale. La célébration de la JIF a été clôturée par un dîner offert aux femmes de la MINUSMA. Un défilé en tenue traditionnelle de toutes les régions du Mali a également eu lieu.

Les femmes de la ville d’Ansongo (région de Gao), étaient plus de 400 à se retrouver dans leur salle multifonctionnelle. Le chef de village de Bazi Haoussa, le maire de la commune rurale d’Ansongo, le préfet du cercle ainsi que les représentants des Sections de la MINUSMA, Affaires civiles et Information publique, étaient présents.

La cérémonie a été marquée par plusieurs interventions dont celle du Chef de village de Bazi Haoussa, du maire de la commune rurale d’Ansongo et de la MINUSMA, et de la présidente locale du Collectif des Femmes du Mali (COFEM) Safiétou Touré. Celle-ci déclarera : « Je demande à toutes les femmes d’Ansongo de s’impliquer davantage dans la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, issu du processus d’Alger, et dans la résolution des conflits dans notre cercle ».

A Kidal, le soleil élevé dans le ciel annonçait midi lorsque tous les employés se sont rassemblés devant le Bureau Régional de la MINUSMA pour faire honneur aux femmes par cette réunion. Le Chef du Bureau de Kidal a planté le premier arbre d’une série de 10, mis en terre conjointement avec des femmes. La mi-journée a été marquée par une conférence animée à tour de rôle par les femmes en uniforme et les femmes civiles. Cette conférence a été clôturée par un exposé sur le thème national de la journée « Autonomisation des femmes et des filles à travers l’engagement de tous contre les Violences Basées sur le Genre », présenté par les femmes de la Police des Nations

Bureau de la Communication Stratégique et de l’information publique

[email protected]

http://minusma.unmissions.org

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here