Obtention de la carte NINA : L’opération spéciale d’enrôlement des Maliens de l’extérieur lancée à Abidjan

0

Les ministres de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine qui ont coprésidé la cérémonie, se sont appesantis sur l’utilité de la carte Nina et l’impérieuse nécessité, pour les Maliens, de se faire enrôler afin d’en disposer dans les meilleurs délais.

Dans le cadre du lancement de l’opération spéciale d’enrôlement des Maliens établis à l’extérieur, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga et le ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine, Monsieur Alhamdou Ag Ilyene ont effectué du 2 au 5 septembre 2021, une mission conjointe en Côte d’Ivoire.

La première étape de la mission ministérielle s’est déroulée à Abidjan où les ministres ont lancé officiellement le vendredi 3 septembre 2021, l’opération spéciale d’enrôlement des Maliens établis à l’extérieur en l’occurrence l’enrôlement des Maliens établis à Abidjan. En présence de l’ambassadeur du Mali à Abidjan, du consul général du Mali, du président du Conseil supérieur de la diaspora malienne, du vice-président du Conseil de base des Maliens de Côte d’Ivoire, des communautés maliennes, de la presse malienne et des médias ivoiriens.

Les représentants des faitières des Maliens établis à Abidjan à la suite de l’ambassadeur du Mali, Son Excellence Monsieur Ousmane Ag Rhissa, ont unanimement salué le choix porté sur leur juridiction pour le lancement de cette opération tant attendue par l’ensemble de la communauté malienne.

Dans leurs interventions successives, les ministres ont tenu à transmettre aux Maliens de Côte d’Ivoire, les salutations des plus hautes autorités maliennes notamment du président de la Transition, Son Excellence le colonel Assimi Goïta et du Premier ministre, Dr. Choguel Kokalla Maïga.

Des salutations fraternelles ont été également adressées aux plus hautes autorités ivoiriennes notamment à Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, chef de l’Etat.

S’adressant aux Maliens, les ministres ont insisté sur l’importance de l’enrôlement, les objectifs visés à travers l’enrôlement et l’utilité de la carte Nina, document indispensable pour la traçabilité identitaire de tous les Maliens établis à l’extérieur.

Après l’étape d’Abidjan, la délégation ministérielle conduite par les deux ministres s’est rendue à Bouaké où elle a été accueillie dans la ferveur par le gérant intérimaire du consulat général de Bouaké et les représentants de l’ensemble des communautés maliennes établis à Bouaké.

Le samedi 3 septembre 2021, la forte délégation ministérielle a rendu une visite de courtoisie au chef des autorités coutumières et religieuses de Bouaké, El hadj Ousmane Cissé. Entouré de ses plus proches conseillers, il a salué la visite de courtoisie des ministres et fait des bénédictions pour le Mali et la délégation.

A la préfecture de Bouaké, les échanges ont porté notamment sur les difficultés auxquelles sont confrontées nos compatriotes entre autres :

– l’absence de pièces d’identité maliennes notamment la carte Nina

– les tracasseries et rackets sur les axes routiers ;

– les conflits entre éleveurs maliens et agriculteurs ivoiriens pendant les périodes de transhumance. A l’issue des échanges, les deux ministres ont salué l’engagement et la disponibilité des autorités préfectorales de Bouaké pour la résolution diligente des problèmes soulevés.Au consulat général du Mali de Bouaké, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et celui des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine ont procédé au lancement de l’opération spéciale d’enrôlement des Maliens établis à Bouaké. Tout comme à Abidjan, les ministres se sont appesantis sur l’utilité de la carte Nina et l’impérieuse nécessité, pour les Maliens, de se faire enrôler afin d’en disposer dans les meilleurs délais.

A cet effet, les ministres ont rappelé que dans les mois à venir la carte d’identité biométrique de la Cédéao sera mise en circulation et son obtention est liée à la carte Nina. Après la cérémonie de lancement marquée par l’exécution des hymnes nationaux du Mali et de la Côte d’Ivoire, les interventions et les prières, les ministres ont visité le site d’enrôlement de Bouaké et accordé des interviews à l’équipe de l’ORTM et à la presse ivoirienne.

                           Madame Camara Fata Maïga, Conseiller technique/MATD

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here