Piste de solution de sortie de crise : L’Association des Jeunes pour la Démocratie et le Progrès ouvre les débats

0

« Accord issu du processus d’Alger : quelles pistes de solution de sortie de crise » ; tel est l’intitulé d’une conférence débats organisée, ce week-end à la Pyramide du Souvenir,  par l’Association des jeunes pour la Démocratie et le Progrès(AJDP). Le principal conférencier, Dr. Ousmane Sy, est revenu de long en large sur le processus qui a abouti à la signataire de l’Accord d’Alger. A l’en croire, l’Accord d’Alger est un document politique et non technique.

Le ton de la conférence- Débats qui a enregistré la présence de plusieurs hautes personnalités et d’hommes politiques, a commencé par le chant de l’hymne national du Mali. « A travers la tenue de cette conférence- débats, nous voulons démontrer que nous sommes très soucieux de la crise qui secoue notre pays », a déclaré d’entrée de jeu le président de l’AJDP, Youssouf Maiga.  Avant d’ajouter : « depuis 2012, l’Accord d’Alger a été signé mais malheureusement son application tarde. La crise qui était basée au Nord, est en train de gagner le centre du pays ; il est donc temps d’arrêter l’hémorragie raison pour laquelle nous avons choisi le thème de la conférence- débats : L’accord issu du processus d’Alger, quelles pistes de solution de sortie de la crise ».

Et le président Maiga de poursuivre : « c’est vrai que l’Accord a été signé mais la paix est loin d’être gagnée, il urge d’aller rapidement à la mise en œuvre de cet accord et  pour cela il faut dégager des pistes de solution ».

Pour le principal conférencier de la conférence-débats, Ousmane Sy, qui a brossé de long en large le processus qui a abouti à la signature de l’Accord de la paix et de la réconciliation nationale, une des pistes de solution de sortie de crise, c’est le dialogue. « Il faut impérativement que les Maliens de tout bord acceptent de se parler ouvertement. Il est vraiment temps de mettre la Patrie, le Mali, au-dessus de toutes considérations personnelles ou politiques », a-t-il indiqué.

Toujours selon le docteur Sy, il est temps qu’on sache que l’Accord d’Alger est un document politique dont la finalité est d’aboutir à la paix, la prospérité et l’émergence. « Cet accord est politique et non technique. La déférence entre un document politique et un document technique est que le document politique fixe les cadres politiques et le document technique c’est le choix de la perfection… Il est temps de comprendre l’esprit de l’Accord », a-t-il expliqué.

Avant de lancer un appel pressant : « il est temps que nous sortons de l’illusion, que nous donnions un sens politique à nos faits, que nous regardons notre réalité d’aujourd’hui et acceptions  d’aller de l’avant ;  respectons nos paroles ; que nous allons à la mise en œuvre de l’accord… »

Bref, l’ancien ministre conférencier Ousmane Sy a conclu son exposé en indiquant que des pays ont connu des crises plus graves que celle du Mali mais qu’ils en sont ressortis grands. De son  avis, le Mali peut ressortir grand de cette crise mais à condition que l’ensemble des Maliens se donnent la main, tirent des enseignements positifs de la crise et travaillent pour sortir de la crise.

Rappelons que l’Association des jeunes pour la démocratie et le progrès(AJDP) est une association qui a été portée sur les fonts baptismaux le 15 octobre 1990. Association d’avant-garde de la démocratie, elle œuvre inlassablement à sauvegarder les acquis et idéaux du 26 mars 1991.

Aliou Agmour    

Commentaires via Facebook :

PARTAGER