Politique et religion : Quand les guides spirituels inquiètent en Afrique de l’Ouest !

2

Le Sénégal, la Guinée, le Niger, la Mauritanie, le Mali et maintenant le Burkina Faso avec le Guide Spirituel Cheikh Abdoul Aziz Aguib Soré…Il faut reconnaître que le phénomène de Guide Spirituel est en train de prendre des proportions très inquiétantes dans nos pays au vu et au su de tout le monde.

Un seul dénominateur commun: l’exploitation de la misère populaire corollaire des Programmes d’Ajustement Structurels imposés par la Banque mondiale et le FMI à nos décideurs politiques dans la décennie des années 80.Ce n’est pas avec la bénédiction d’un Guide spirituel que la Chine a combattu la misère sous le président Mao. Le Prophète de l’islam n’a-t-il pas été berger et caravanier avant que l’Ange Gabriel ne lui soit apparu dans la Grotte ? Ce même Prophète, à sa mort, n’a laissé aucun héritage matériel à ses descendants. Qu’en est-il de nos Cheikhs d’aujourd’hui ?

À un moment donné nous devons comprendre que nos pays n’ont pas besoin de miracles religieux pour combattre la misère et le sous-développement. La Nature nous a gracieusement offert tout ce dont nous avons besoin pour être parmi les pays développés. Tout ce dont nous avons besoin d’acquérir afin de pouvoir jouir de ces privilèges naturels c’est la science et la technologie. Or, ce n’est pas auprès de ces vendeurs d’illusions que nous pouvons “apprendre à lier le bois au bois” comme le dit Cheikh Hamidou Kane dans son roman l’aventure ambiguë. Si ces imams et autres Guides Spirituels étaient détenteurs de connaissances véritables comme ils le prétendent nos pays allaient regorger le plus grand nombre de savants détenteurs de prix Nobel dans tous les domaines de recherche visant à dompter la Matière.

L’angoisse des populations

En effet, ce phénomène tire sa justification de l’angoisse des populations, de leur perte de confiance à un système de gouvernance qui s’enferme dans une tour de prospérité au détriment des préoccupations générales. Continuer à indexer les programmes d’ajustement structurels du FMI comme l’unique responsables de tous nos maux est un refrain connu des politiques africains pour justifier leurs mauvaises performances en matière de Développent humain. Le programme d’ajustements structurels a eu certes des conséquences fâcheuses en ce qu’il a contribué à mettre dans la rue de milliers de travailleurs par la fermeture d’unités de production essentielles pour la satisfaction des besoins des populations. Mais ces unités réalisées sur la base d’idéologies socialistes surannées comme: produire ou investir dans ce qui est nécessaire mais si cela n’est pas rentable, n’ont pu tenir le cap dans un environnement international hostile. Les ajustements structurels tombaient donc à point nommé pour sauver une économie exsangue mise continuellement à mal par une pléthore de salariés payes à ne rien faire. Nos politiques n’ont jamais réussi à tirer profit de cette réforme et l’ont exploitée de manière souvent irresponsable par le bradage d’unités de production et de structures offrant des services essentiels pour la régulation socioéconomique.

Par ailleurs, le phénomène des Gourou en religion est une marque déposée du capitalisme international. Le phénomène a pris naissance dans les pays développés avant de prendre des proportions démesurés, comme il était prévisible, chez nous en Afrique noire.

Sambou Sissoko

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. It seems no matter how many times Ubuntu are told that foreign entities that were forced upon their ancestors by conquerors plus traitors among their ancestors who were appointed as overseers to their ancestors disguised as kings of Ubuntu . Those foreign entities were then passed down plus imposed upon children by their parents unto belief became that those foreign entities are in fact Ubuntu however, upon close examination we find those foreign entities that are embedded in our culture serve descendants of long ago conquerors. We deserve better. A better very much like what we enjoyed of what was available when Ubuntu plus Mongoloid of Asia together worked to form largest Empire to this date ever known to humans. As few Ubuntu scholars know information on Ubuntu being partners at every level was written out of history over period of centuries due to Ubuntu led by traitorous Ubuntu embracing Islam plus Christianity. To this date Ubuntu having failed at virtually every turn to rediscover their past status in world largest empire.
    We must evolved away from entities that caused our downfall very much like we evolved to them plus have been trapped in their abyss every since. This is necessary for upgrade in living conditions plus survival. Thus question become will we timely evolve from basis of knowledge of what have led us to go wrong plus what we must do to go right or will it be necessary for us to use violence similar to what our ancestors underwent when they had Islam plus Christianity imposed upon them by foreigners plus traitorous Ubuntu among our ancestors? Our moment of truth is here.
    Soon religion of Ubuntu when Mansa Kankan Musa left Africa on expedition is to return. Mansa was not Muslim. that is lie I have plus will continue to challenge any scholar of any religion on. Mansa Kankan Musa was Ubuntu Beliefs Religion (UBR) Julu. Soon modern day version of our holy book will go to print so that Ubuntu may rediscover themselves. You will see wonder of Ubuntu transfer of knowledge.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  2. Monsieur Cissoko, le sujet de votre article est très intéressant mais dommage que vous ne l’ayez simplement survolé. Votre dénonciation de ce phénomène dangereux reste néanmoins très courageuse.

    Chez nous, on a toujours compris que “seul le travail libère l’homme” comme nos ancêtres en étaient pourtant convaincus. “Dieu prospère dans la misère”, c’est ce que nos gourous modernes ont parfaitement bien compris. Leurs businesses ont donc des beaux jours devant eux. Les gourous ont déjà réussi à embobiner et plumer nos populations. Maintenant, ils menacent de s’emparer du Pouvoir Politique. C’est tous le sens des récentes démonstrations de force dans les rues bamakoise des Dicko et consorts. La citadelle de Koulouba reste le dernier rempart de notre Maliba qui, en dépit de ses nombreuses tares amplifiées par un Président de la République devenu impotent, demeure encore à peu près laïc et démocratique. Le succès de la conquête du pouvoir politique par nos religieux businesmen signerait l’arrêt de mort du Mali que nous avons tous connu, aimé et adoré depuis notre naissance. Les portes de l’intolérance, du chaos bref de l’enfer nous tendent leurs bras à nous tous Maliens. Il faut craindre que les récents évènements tragiques du centre de notre pays ne soient qu’une ébauche d’un danger exponentiel qui nous guette tous, Mali, Maliens et Maliennes. Plus que jamais, la vigilance et la mobilité générale de tous les démocrates s’imposent pour que notre Mali ne devienne qu’une simple nostalgie de notre bonheur perdu; de notre passé commun. En ce cela, votre article est largement à saluer. Nous devons tous, chacun à son petit niveau, essayer de sensibiliser autour de nous, de sonner la mobilisation générale pour sauver notre destin commun: le Mali qui hélas n’est plus aussi éternel comme nous l’avions tous longtemps cru!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here