Pour avoir refusé leur statut d’« esclave » : Quatre personnes sauvagement assassinées à Djandjoumé

16

Après le lynchage des militants anti-esclavagistes dans la localité de Djandjoume (Nioro du Sahel) ayant occasionné la mort de quatre personnes et plusieurs blessés dont deux graves, le Mouvement pour la sauvegarde des droits de l’Homme (Msdh) et d’autres organisations de défense des droits de l’Homme ont organisé, le mercredi 2 septembre, une conférence de presse, à la Maison de la presse pour dénoncer cet acte barbare et digne d’une autre époque. Ladite conférence était principalement animée par le président du Mshd, Boubacar N’Djim.

Selon le conférencier, les organisations de défense des droits de l’Homme ont appris avec consternation le lynchage de plusieurs personnes dans la localité de Djandjoume, cercle de Nioro du Sahel (région de Kayes) dans la nuit du 1er Septembre 2020 ayant occasionné la mort de plusieurs personnes et plusieurs blessés dont deux graves.

A le croire, le seul péché des victimes a été de convoqué l’imam du village à la gendarmerie pour des faits de discriminations raciales, car l’imam en question avait tenté de retirer leur terre de culture pour avoir tout simplement refusé de reconnaitre leur statut d’esclave. Et de poursuivre que n’ayant digéré cette convocation l’imam esclavagiste a ordonné aux jeunes du village de la « classe des maitres »d’encercler le domicile des militants anti-esclavagistes et les ligoter pour leurs infliger une correction à la hauteur de l’affront.

C’est ainsi qu’aux alentours de 21h, après les avoir ligotés, ils ont été battus à sang pendant plusieurs heures. Et aux environs de 2 heures du matin, plusieurs personnes avaient déjà rendu l’âme dont Mountaga Diarisso, un vieux de 69 ans qui avait suivi le même sort en juin 2018 et ses bourreaux n’ont été condamnés qu’à une peine de 12 petits mois avec sursis sans être placés sous mandat. En plusieurs du vieux Mountaga, trois autres personnes ont perdu la vie. Il s’agit de Youssouf Sissoko, Hamet Sissoko et Moussa Sissoko, tous des militants anti-esclavagistes. Aussi, les membres de leurs familles ont été lynchées à coups de machettes.

Aux dires du conférencier, il n’a pas surpris de ces crimes indescriptibles, les autorités compétentes ont été sourdes aux différentes campagnes de communication et d’information menées parles organisations de défense de droitsde l’Homme pour dénoncer ses pratiques horribles dans la région de Kayes surtout en milieu soninké aux autorités nationales et organismes internationaux.

Ainsi, il dira que son organisation condamne avec la dernière énergie ces graves atteintes à la vie humaine et exige que toute la lumière soit faite sur cette affaire afin de situer toutes les responsabilités.

A cet effet, il invite l’Etat Malien à voter une loi criminalisant la pratique de l’esclavage et les autorités judiciaires compétentes à mettre aux arrêts immédiatement les auteurs de ces crimes. Aussi, les organisations de défense des droits de l’Homme exhortent le Gouverneur de la région à tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité des membres restant de leurs familles et le Conseil supérieur de la Magistrature du Mali à s’impliquer davantage afin que justice soit rendue de la manière la plus indépendante.

L’occasion étaient aussi opportune pour le conférencier d’interpeler les organismes internationaux de défense des droits de l’homme sur la situation des droits de l’homme au Mali qui est en état d’alerte en termes de violation des droits humains. « Nous présentons nos condoléances les plus attristées aux familles des défunts et réaffirmonsnotre ferme volonté de vaincre l’impunité et l’injustice sociale », a-t-il conclu.

Mama PAGA

Commentaires via Facebook :

16 COMMENTAIRES

  1. Maliweb.net, publie sur son Site des articles sur les cas d’esclavages…

    C’est bien… !

    Mais, les censeurs de maliweb.net, n’aiment pas trop nos commentaires sur le sujet.

    C’est pourquoi des articles sur le sujet de l’esclavage, qui sont très commentés restent rarement longtemps à la UNE du SITE.

    Ils nous infantilisent.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  2. L’on ne doit plus se contenter des condamnations verbales et verbeuses…
    “… un vieux de 69 ans qui avait subit le même sort en juin 2018, ses bourreaux n’ont été condamnés qu’à une peine de 12 petits mois de prison avec sursis sans être placés sous mandat… ”

    C’est donc des récidivistes qui ne sont pas impressionnés par la JUSTICE Malienne qui ont recommencé et tué.
    S’ils avaient été condamnés à de la vraie prison et si les tueurs avaient été condamnés à la peine capitale et exécutés… D’autres soit disant maîtres d’esclaves ne recommenceraient pas.

    Si la JUSTICE de la République continue d’être inopérante, en ne distribuant que des peines de sursis à des auteurs d’assassinat prémédités et gratuits. Les dits esclaves n’ont plus qu’à prendre eux même les armes pour se libérer de l’injustice.

    La liberté ou la mort, il faudra vaincre et se libérer.

    Cette ânerie d’esclavage n’existe plus nulle part dans ce XXI ème siècle, que chez nous. Et on n’arrête pas de nous raconter des ” KURUKAN FUGA ” et je ne sais quelle civilisation qui serait la plus en avance sur les autres…
    Il ne faut pas compter sur les Gouverneurs, les Préfets et les Sous-Préfets pour faire appliquer les lois de la Républiques dans le domaine de la traite des Personne, du respect de la dignité de ces dits esclaves. Les Gouverneurs, les Préfets et les Sous-Préfets de la Région de kayes n’y feront rien. Ils sont complices. Ils ne peuvent pas faire condamner les auteurs, parce qu’eux même sont issus de ces même Familles ” aristocratiques ” que ces attardés du XXI ème siècle qui tuent encore d’autres Personnes parce que ces derniers ne veulent ni être esclaves ni qu’on les appelle esclaves ou qu’on les fasse travailler gratos pour qui ce soit.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  3. ” … A le croire, le seul péché des victimes a été de convoqué l’imam du village à la gendarmerie pour des faits de discriminations raciales, car l’imam en question avait tenté de retirer leur terre de culture pour avoir tout simplement refusé de reconnaitre leur statut d’esclave… ” … ///…

    :
    Le Mouvement pour la sauvegarde des droits de l’Homme (Msdh) et d’autres organisations de défense des droits de l’Homme ont organisé une conférence de presse pour dénoncer cet acte barbare et digne d’une autre époque…
    C’est bien !
    Mais, j’espère qu’ils ne se sont pas contentés de ça et qu’ils ont porté plainte…!

    Ces Chefs coutumiers ne vivent pas dans le même monde que les Maliens modernes d’aujourd’hui.

    Ils ont encore leurs Griots, leurs Forgerons, leurs cordonniers et bien entendu leurs Esclaves.

    Les autorités compétentes ( les Agents décideurs de l’ETAT ) ne sont pas sourds, mais indifférents et complices des tenants de la continuation de l’esclavage par ascendance.

    La plupart de ces Agents de l’ETAT sont issus des Familles qui perpétuent l’esclavage.

    Les Autorités Maliennes sont au courant de ces pratiques horribles dans la région de Kayes surtout en milieu soninké,
    en milieu Peulh
    et en milieu Khassonké.
    C’est les Familles régnantes dans ces trois Ethnies qui continuent de bafouer impunément les lois de la République,
    qui continuent de semer la terreur,
    de priver des Citoyens de leurs droits fondamentaux.

    Des parasites qui vivent du labeur de ” leurs esclaves “.

    La corruption qui règne dans l’Administration Malienne ne permet pas
    de faire voter une loi criminalisant la pratique de l’esclavage
    et à mettre aux arrêts immédiatement les auteurs de ces crimes.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  4. Mandenka ou Malien tu es vraiment un Raciste et un méchant jaloux. T’as un vrai problème de raisonnement. La majorité des africains noirs ou arabes se trouvent dans des situations difficiles. Rien de spécifique au soninkés. Ils sont très communautaires. L’esclavage et aboli et ne doit plus exister. Je le condamne. Si t’as un différent avec quelques soninkés , je peux l’entendre mais mettre tous les soninkés dans le même sac est malhonnête. Au paravent, les gens comme toi ne parlaient qu’au bar et ne causaient aucun tort à la communauté. On les faisait taire tout de suite et maintenant avec les réseaux sociaux , ils ont le même droit de parole qu’un prix nobel.

  5. Mandenkha ou le Malien
    il y a plein de vérités dans ce que vous dites
    Mais seulement vous ne faites pas de différence entre les victimes et les auteurs de ces crimes qui appartiennent tous d’ailleurs à la même ethnie soninkké
    il faut faire attention à ne pas culpabiliser les victimes du fait d’appartenir à la même ethnie soninkhé que les auteurs de ces crimes
    C’est les soi disant maîtres d’esclaves qui se sont donnés à ces actes odieux
    l’administration judiciaire malienne doit être en mesure de trouver les auteurs
    elle doit se rendre compte que les condamnations de 2018 des mêmes auteurs pour les mêmes faits n’ont pas produit d’effets significatifs
    les sentences à la matière doivent toujours servir la jurisprudence et non le contraire
    le monde entier observe la suite de cette affaire

  6. Mandenkha ou Malien
    il y a plein de vérités dans ce que vous dites
    Mais seulement vous ne faites pas de différence entre les victimes et les auteurs de ces crimes qui appartiennent tous d’ailleurs à la même ethnie soninkké
    il faut faire attention à ne cas culpabiliser les victimes du fait d’appartenir à la même ethnie soninkhé que les auteurs de ces crimes
    C’est les soi disant maîtres d’esclaves qui se sont donnés à ces actes odieux
    l’administration judiciaire malienne doit être en mesure de trouver les auteurs
    elle doit se rendre compte que les condamnations de 2018 des mêmes auteurs pour les mêmes faits n’ont pas produit d’effets significatifs
    les sentences à la matière doivent toujours servir la jurisprudence et non le contraire
    le monde entier observe la suite de cette affaire

  7. Mandenkha ou Malien
    il y a plein de vérités dans ce que vous dites
    Mais seulement vous ne faites pas de différence entre les victimes et les auteurs de ces crimes qui appartiennent tous d’ailleurs à la même ethnie soninkké
    il faut se faire attention à ne cas culpabiliser les victimes du fait d’appartenir à la même ethnie soninkhé
    C’est les soi disant maîtres d’esclaves qui se sont donnés à ces actes odieux
    l’administration judiciaire malienne doit être en mesure de trouver les auteurs
    elle doit se rendre compte que les condamnations de 2018 des mêmes auteurs pour les mêmes faits n’ont pas produit d’effets significatifs
    les sentences à la matière doivent toujours servir la jurisprudence et non le contraire
    le monde entier observe la suite de cette affaire

  8. Mandénka ou le Malien 4 Sep 2020 at 12:18 ;

    Vous êtes Malien… ?

    Si vous êtes Malien, vous saurirez que les TRAORE sont des Bamanan et que les Bamanan et les Khassonké sont issus de l’Ethnie Manengue ou Mandenka , comme les COULOUBALY, comme les DIARRA.

    SI des TRAORE, COULOUBALY, DIARRA, SISSOKO, DEMBELE ou KONATE, parlent Soninké. C’est parce que à l’intérieur même du Mali, les Populations migrent.

    Des TRAORE, COULOUBALY, DIARRA, SISSOKO, DEMBELE ou KONATE qui s’installent dans des Villages à dominante Soninké, parlent Soninké, mais c’est pas des Soninké.

    Je te conseille de te documenter sur le sujet sur l’origine des noms de Familles au Mali, en Mauritanie, en Gambie ou au Sénégal. Tu vas avoir des surprises… !

    Il y a des Bambara qui parlent Soninké, Ouolof, Peulh… et vice versa.

    Combattons l’esclavage et l’asservissement d’où qu’ils viennent. Quels qu’en sont les auteurs.

    Non au racisme
    Non à l’ostracisme.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  9. Les Soninké ont rendu la vie difficile à tous les Maliens en France. Ils sont nombreux et occupent 80% de la banlieue Parisienne. Ils aiment personne: ils disent qu’ils sont Maliens et ils représentent la communauté Malienne en France alors qu’ils n’aiment pas les Maliens. Dans les foyers des travailleurs Maliens en France, si tu parle le Bamanankan (la langue Bamanan) on est pas la bienvenue on te répond en langue Soninké, qu’on le veuille ou pas. Les Soninkés aiment les réfugiés Mauritaniens, les Gambiens, parce qu’ eux ils parlent la la langue Soninkés. Les Soninkés et les Khassonkés ont gâté le travail de beaucoup de gens en France par jalousie et égoïsme. Les Soninkés ont rendu tout les noirs méchants par le mauvais regard, le regard de travers, l’indifférence totale, la haine gratuite. Ils ont pourri la vie Française avec la polygamie, 4 femmes, 5 femmes pour des enfants innombrables à cause des allocations familiales (baiser pour être payer), alors que c’est l’argent du contribuable Français, ils ne savent pas. Ils remplissent les appartements avec des enfants qui ne peuvent plus étudier et faire les devoirs à la maison parce que il n’y a pas de place. Les enfants sont obligés de descendre dans les espaces publiques pour détruire et tout cassés. Toutes les violences urbaines qu’on voit en France, ce sont les enfants de Soninkés. Ils n’ont pas d’activités, ils ne savent ni lire ni écrire et leur activité principale c’est de vendre la drogue pour les Arabes, et le football pour être vu un jour à la télé. ils disent qu’ils sont musulmans, le musulman doit être propre de corps et d’esprit, le Soninké est très sale en France: les appartements sont sales, ils ne savent pas utilisé les WC de toilette, le quartier est sale ils ne connaissent pas l’hygiène publique. En France les Soninkés puent, les femmes soninkés puent et les enfants Soninkés puent partout où ils se trouvent. Ils ont la haine et la rage contre les autres Maliens.
    Cet acte qu’ils ont commis ne sera pas impunis. Tous les Maliens qui sont en France ont appris ça. Et prendrons des mesures contre les Soninkés. après IBK, tous les Soninkés doivent préparer à quitter le Mali. Et à l’aéroport on va trié les passagers et les Soninkés vont payé ce qu’ils ont fait aux autres Maliens en France. En France les enfants Soninké ne sont pas mariés et n’ont pas de compagnons (filles et garçons). ils vivent chez les parents dans des appartements jusqu’à l’âge de 30 ans. Après ils sot pris en charge par l’état Français: RSA revenu de solidarité active (pour ne pas mourir de faim), l’argent du contribuable que le Général De Gaule a instauré après la guerre mondiale; les APL: aide pour le logement(pour dormir au chaud et ne pas mourir de froid), être logé à moindre frais dans les foyers. Avec le RSA ils vendent de la drogue et après ils se retrouvent en prison. Les prisons Françaises sont sont remplies d’enfants Soninkés. C’est le cas de la famille Adama Traoré: 4 femmes et 17 enfants. Des enfants qui ne vont pas à l’école et qui ne travaillent pas, ils vendent de la dogue et terrorisent les gens dans le quartier, des violeurs homosexuels (Adama Traoré violaient ses codétenu et ils vont enterrer un individu pareil au Mali soit disant qu’il est Malien, une ethnie du Mali qui n’aime pas les Maliens, il devait être incinéré en France parc qu’ils se disent Français et les autres Maliens sont des bledard d’après eux.
    Cet évènement veux dire que les Soninkés ont signé leur acte de mort comme ça. La langue Soninké ne sera plus parlée au Mali et les Soninkés vont quitter le Mali pour aller en Mauritanie faire l’esclavage, comme ils se disent Musulman

    • Impossible de nier que ce que vous dites sur cette communauté et sur son mode de vie en Occident,
      Après plus de 40 ans en France et plusieurs générations nées en France , contrairement aux autres africains, ces gens là n’arrivent pas à évoluer,
      Effectivement quand j’ai dit mon nom de famille un jour à un soninke il m’a traitée d’esclave devant des européens qui sont restés sans voix. Dans mon entourage professionnel, vous vous rendez compte de l’humiliation quand on lutte chaque jour pour montrer aux collègues blancs
      que nous sommes leurs égaux ?

      J’ai juste voulu être sympa avec un compatriote et voilà le remerciement

      Je confirme qu’ils ont importé cette pratique même en Occident.

      • J’invite tous les Maliens résident en France de dénoncer le comportement des Soninkés en France. Dans les transports en commun, ils se font rapidement remarqué quand ils parlent aux téléphone. Les Français ne disent rien par respect. Mais le Soninké ne se respecte et ne respecte pas les autres. Dans les quartiers les enfants Français et les enfants Arabes disent bonjour à tous les africains qu’ils croisent, mais les enfants Soninkés ne disent pas bonjour à un noirs ni à personne. J’ai beaucoup remarqué. Dans les hall d’entrée des immeubles et dans les ascenseurs , on croise les Soninkés, ils ne nous parlent pas et ils nous regardent de travers parce que nous aussi, nous sommes venus en France. Cela veut dire que les Soninkés n’ont pas eu une bonne éducation Malienne. Au Mali on dit BONJOUR à ses parents d’abord avant de sortir de la maison. Et après on dit BONJOUR à toute personne qu’on croise sur son chemin. Cela est de l’humanisme. Les soninkés n’ont pas d’humanisme, ils n’ont que l’esprit de supériorité dans la tête. Alors que on voit les soninkés à Bamako et Kayes entrain de faire le manœuvre, cireur de chaussure, cordonnier, tous les sales boulots des grandes villes ils sont destinés à faire ça. C’est pourquoi arrivés en France ils n’ont pu faire que continuer à faire les mêmes sales boulots. ILS n’ont pas cherché à apprendre à lire et à écrire la langue Française, apprendre un métier sérieux pour préparer l’avenir et le retour au pays non, ils sont restés encastrés à 10 ou 20 personnes dans les foyers pour économiser dans un projet de marier la 2ème femme, la 3éme femme et la 4éme femme et les faire venir clandestinement pour les allocations familiales. construire des mosquées ou aller à la Mecque. Ces gents là ne verrons jamais le paradis.
        Après cet évènement, tous les Maliens qui vivent en France et qui ont été victime d’un Soninké, doivent prendre des mesures contre ces gens là. Depuis l’aéroport de Bamako, on va chercher à savoir si c’est un réfugier Mauritaniens, ou un citoyen Malien. Parce qu’ils prennent la carte de réfugier Mauritanienne et voyager avec le passeport Malien. Ils sont en combine avec les gens de IBK. Je voudrais dire aux Soninké que dans peu de temps la langue Soninké ne sera plus parlée au Mali. Tous les Maliens comprennent le <> et c’est le Bamanankan qui sera la langue officielle du Mali qu’on le veuille ou pas, et notre développement en dépendra. Dans tous les pays du monde il n’ y a qu’une seule langue officielle. Mais au Mali il y a plusieurs langues officielles. A la télé, à la radio il faut que toutes les ethnies du Mali entendent leur langue parlée et ça ce n’est pas bon pour l’unité du pays, cela amène la division. alors que nous avons besoin d’unité pour le développement et le progrès du Mali. En France il y’a plusieurs langues, mais le Français est la langue officielle et tous le la parle qu’on le veuille ou pas. Donc au Mali aussi c’est le Bamanankan qui est notre langue nationale et notre langue officielle. On va la parlée jusqu’aux NATION UNIS à New York. Et ça sera la langue de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur pour que nos élèves et étudiants sachent ce qu’ils sont entrain d’apprendre. TOUTES les matières dispensées seront traduite en langue Bamanan ( LE BAMANAN KAN ) surtout les mathématiques, les sciences physiques et chimiques et la géographie.
        Mes chers frères Mandénkalou, réfléchissez bien sur ma proposition notre réussite en dépendra. Les Chinois ont copié toutes les technologies occidentales qui ont été délocalisées chez eux en Chine là bas. Ils ont tout refait dans leur langue, en traduisant les autres langues ( Français, Anglais, Espagnole, Arabe).Ils sont l’un des grandes puissances mondiale aujourd’hui. Parcequ’ils parlent une seule langue. Quand est ce que les Maliens vont comprendre.
        De toute façons les Soninkés ont signé leur acte de mort. La langue Soninké ne sera plus parlée au Mali, et si les Soninkés ne sont pas d’accord on va les renvoyer en Mauritanie comme ils ont le refugiés Mauritanienne et ils aiment l’esclavage en Mauritanie et se montre NOBLE au Mali alors qu’ils n’aiment pas les Maliens en France.

  10. ERRATUM ;

    ” … A le croire, le seul péché des victimes a été de convoqué l’imam du village à la gendarmerie pour des faits de discriminations raciales, car l’imam en question avait tenté de retirer leur terre de culture pour avoir tout simplement refusé de reconnaitre leur statut d’esclave… ” … ///…

    :
    Le Mouvement pour la sauvegarde des droits de l’Homme (Msdh) et d’autres organisations de défense des droits de l’Homme ont organisé une conférence de presse pour dénoncer cet acte barbare et digne d’une autre époque…
    C’est bien !
    Mais, j’espère qu’ils ne se sont pas contentés de ça et qu’ils ont porté plainte…!

    Ces Chefs coutumiers ne vivent pas dans le même monde que les Maliens modernes d’aujourd’hui.

    Ils ont encore leurs Griots, leurs Forgerons, leurs cordonniers et bien entendu leurs Esclaves.

    Les autorités compétentes ( les Agents décideurs de l’ETAT ) ne sont pas sourds, mais indifférents et complices des tenants de la continuation de l’esclavage par ascendance.

    La plupart de ces Agents de l’ETAT sont issus des Familles qui perpétuent l’esclavage.

    Les Autorités Maliennes sont au courant de ces pratiques horribles dans la région de Kayes surtout en milieu soninké,
    en milieu Peulh
    et en milieu Khassonké.
    C’est les Familles régnantes dans ces trois Ethnies qui continuent de bafouer impunément les lois de la République,
    qui continuent de semer la terreur,
    de priver des Citoyens de leurs droits fondamentaux.

    Des parasites qui vivent du labeur de ” leurs esclaves “.

    La corruption qui règne dans l’Administration Malienne ne permet pas
    de faire voter une loi criminalisant la pratique de l’esclavage
    et à mettre aux arrêts immédiatement les auteurs de ces crimes.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  11. ” … A le croire, le seul péché des victimes a été de convoqué l’imam du village à la gendarmerie pour des faits de discriminations raciales, car l’imam en question avait tenté de retirer leur terre de culture pour avoir tout simplement refusé de reconnaitre leur statut d’esclave… ” … ///…

    :
    Le Mouvement pour la sauvegarde des droits de l’Homme (Msdh) et d’autres organisations de défense des droits de l’Homme ont organisé une conférence de presse pour dénoncer cet acte barbare et digne d’une autre époque… C’est bien !
    Mais, j’espère qu’ils ne sont pas contés de ça et qu’ils ont porté plainte…!

    Ces Chefs coutumiers ne vivent pas dans le même monde que les Maliens modernes d’aujourd’hui.

    Ils ont encore leurs Griots, leurs Forgerons, leurs cordonniers et bien entendu leurs Esclaves.

    Les autorités compétentes ( les Agents décideurs de l’ETAT ) ne sont pas sourds, mais indifférents et complices des tenants de la continuation de l’esclavage par ascendance.

    La plupart de ces Agents de l’ETAT sont issus des Familles qui perpétuent l’esclavage.

    Les Autorités Maliennes sont au courant de ces pratiques horribles dans la région de Kayes surtout en milieu soninké,
    en milieu Peulh
    et en milieu Khassonké.
    C’est les Familles régnantes dans ces trois Ethnies qui continuent de bafouer impunément les lois de la République,
    qui continuent de semer la terreur,
    de priver des Citoyens de leurs droits fondamentaux.

    Des parasites qui vivent du labeur de ” leurs esclaves “.

    La corruption qui règne dans l’Administration Malienne ne permet pas
    de faire voter une loi criminalisant la pratique de l’esclavage
    et à mettre aux arrêts immédiatement les auteurs de ces crimes.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  12. Cela ne doit pas rester impuni. Il y a toujours une justice au Mali elle doit agir vite et fort. Les auteurs doivent servir de leçon.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here