Pour faire renaitre le rayonnement du Mali ainsi que son respect parmi les nations sérieuses : L’association « Devoir de Génération » portée sur les fonts baptismaux

0

Le stade Mamadou Konaté a servi de cadre, le samedi 14 juillet 2018, à la cérémonie de lancement de l’association « Devoir de Génération », sous l’égide de son président, Djiby Nancouma Kéita.

Ils étaient nombreux à prendre d’assaut les gradins du stade Mamadou Konaté pour assister à l’évènement. Fondée en 2017, l’association « Devoir de Génération » a pour objectif de promouvoir le développement humain, social, économique et culturel du peuple malien, avec un accent particulier sur la jeunesse qui constitue l’avenir et le pilier du Mali. « Devoir de Génération » se dédie à valoriser les langues et les cultures dans les affaires publiques. Cette association œuvrera pour que « la politique soit au service du peuple et non qu’elle se serve du peuple ; que le mérite, le travail, la morale soient les seuls référentiels reconnus à tous les niveaux. »

Le président de l’association « Devoir de Génération », Diby Nancouma Kéita, dans un discours à l’allure d’un procès contre l’ère démocratique, a déclaré que « la médiocrité est la résultante grandissante de certaines de nos habitudes que nous trouvons normales. » Elle nous fait et continuera à nous faire régresser, précise-t-il. Ces maux, explique-t-il, ont retiré tous les charmes et les rayonnements du Mali.

Aujourd’hui, poursuit-il, « on affiche un  Mali en piteux état, un Mali malade.» Qui ont été les vecteurs réels de ces maux ? Qui a mis au sol les valeurs morales qui faisaient jadis la grandeur de notre nation ? Qui a fait croire que la vertu n’a plus de rôle à jouer face à l’argent ? S’interroge-t-il. En réponse à ces questions, l’orateur pointe du doigt les acteurs du Mouvement démocratique, qui ont mis à genou le pays, selon lui. C’est pourquoi, les hommes et les femmes qui animent l’Association ont envie de faire renaitre le rayonnement du Mali, ainsi que son respect parmi les nations sérieuses.

L’association « Devoir de Génération » est apolitique et poursuit un but non lucratif. A noter que notre confrère Alpha Yaya Diallo, directeur de publication du journal « A DAY » a été élu président d’honneur de l’association « Devoir de Génération. ».

Abdrahamane Sissoko

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here