Pour la réussite de la Transition : la coalition pour le soutien à la Transition appelle à plus de patriotisme

0

Pour la réussite de la Transition au Mali, des jeunes leaders comme Moussa Ouattara, coordinateur, Aliou Alhousseini Bretaudeau, porte-parole de la coalition, Moussa Bocoum, 2e porte-parole, ont procédé au lancement d’un mouvement dénommé «coalition pour le soutien à la Transition (C.S.T)». Cette information a été donnée au cours d’un point de presse le samedi 12 juin 2021 à l’hôtel Colibri de Bamako.

En effet, le Mali traverse depuis 2012 la plus grande crise de son existence depuis son accession à l’indépendance. Cette crise est multidimensionnelle : identitaire, politique, institutionnelle et ensuite économique et sociale.

En plus, comme tous les autres pays du monde, il fait également face aux conséquences de la pandémie de COVID-19. Mais l’urgence de la situation qui interpelle aujourd’hui tous les Maliens est sans nul doute la «Transition» suite aux événements du 18 août 2020 et du 24 mai 2021.

À cet effet, la Coalition pour le soutien à la transition (C.S.T) aimerait qu’il ne plaise au peuple du Mali, de savoir que l’heure n’est pas à des querelles futiles, à des débats stériles et à des considérations personnelles, mais plutôt à plus de discipline, à plus de patriotisme, à plus d’efforts, à plus de sérieux et à plus de travail pour se tirer d’affaire, a expliqué le coordinateur Moussa Ouattara. «Que le peuple conscient du Mali ait à l’esprit que la seule chose qui est vraie et devant l’alarmer, est que le Mali va mal et à ses maux, un remède collectif doit être trouvé», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, la Coalition pour le soutien à la transition invite l’Union africaine et la Cédéao à se maintenir dans la nouvelle dynamique qu’elles ont amorcée tout récemment, qu’elles doivent être, quoi qu’il advienne, au côté du peuple. Elle appelle donc à plus de responsabilité et à plus d’implication de part et d’autre, selon le coordinateur.

Pour la coalition, cette période difficile de l’histoire du Mali doit être une occasion pour le  peuple de rompre avec les habitudes qui ont valu au Mali d’être, non pas un acteur mais plutôt un spectateur dans le concert des Nations.

Quant à l’appel lancé par le nouveau président de la Transition, en l’occurrence le colonel Assimi Goïta, la coalition, à travers son coordinateur, dit être disposée à l’accompagner chaque fois que cela est de l’intérêt de la Nation malienne.

«Peuple du Mali, travaillons à rendre à nos autorités, la tâche plus facile, dans leurs efforts de permettre au patrimoine commun de se rétablir de ses nombreuses fractures», a conclu le coordinateur de la coalition.

Mantan Koné

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here