PRAPS-Mali : La deuxième phase officiellement lancée pour renforcer les acquis

0

Les résultats de la première phase (2016-2022) ayant été jugés satisfaisants au Mali comme dans les 5 pays concernés, les PTF (partenaires techniques et financiers) du Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel ont systématiquement lancé la seconde phase afin d’optimiser les acquis et booster un secteur névralgique du développement durable en Afrique subsaharienne.

La deuxième phase du Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel-Mali (PRAPS 2-MALI) a été officiellement lancée le 12 août 2022 à l’hôtel de l’Amitié de Bamako. La cérémonie de lancement a été présidée par le ministre délégué chargé de l’Elevage et de la Pêche, M. Youba Ba, accompagné de son homologue de la Culture, du Tourisme et de l’Hôtellerie, Andogoly Guindo, dans le cadre de la solidarité gouvernementale. Etaient également présents le représentant des partenaires techniques et financiers tirés par la Banque mondiale.

Avec un financement de 35 658 000 000 F Cfa, PRAPS 2-Mali cible 5 350 000 bénéficiaires directs, dont au moins 30 % de femmes. Les résultats de la première phase (2016-2022) ont été satisfaisants au Mali comme dans les 5 pays concernés.

Le Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel se fixe comme objectif d’améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agro-pasteurs dans les zones transfrontalières et le long des axes de transhumance des 6 pays sahéliens. Il vise également à améliorer la capacité des gouvernements concernés à répondre efficacement aux crises pouvant affecter le pastoralisme, notamment les cas d’urgence.

Le Mali, le Sénégal, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso sont les six pays du Sahel où le projet est mis en œuvre pour une durée de 6 ans.

Oumar Alpha

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here