Projet MIQRA : Pour améliorer la qualité et les résultats de l’éducation au Mali

0

MIQRA (Mali Improving Éducation Quality and Results for All) est un projet d’amélioration de la qualité et des résultats de l’éducation pour tous au Mali. D’un montant cumulatif de 140,7 millions USD,  il est le fruit d’un partenariat entre le Ministère de l’Education Nationale, la Banque Mondiale et le Partenariat Mondial pour l’Education. 

La salle Balla Moussa Kéita du Centre international de Conférences de Bamako a abrité, le jeudi 14 août 2023 à 15h, la cérémonie de lancement officiel du projet MIQRA. C’était sous la présidence du Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maiga qui avait à ses côtés les ministres de l’Education nationale, Dr. Amadou Sy Savané ; de la Justice et des Droits de l’homme, Garde des sceaux, Mamoudou Kassougué ; du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social, Fassoum Coulibaly ; de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo. La cérémonie a également enregistré la présence des représentants de la Banque mondiale et des partenaires de l’Education, notamment l’UNESCO.

MIQRA (Mali Improving Éducation Quality and Results for All) est un projet d’amélioration de la qualité et des résultats de l’éducation pour tous au Mali. Il est le fruit d’une  collaboration entre le Ministère de l’Education Nationale, la Banque Mondiale et le Partenariat Mondial pour l’Education.

Selon le ministre de l’Education Nationale, Dr. Amadou Sy Savané, l’objectif du Projet est d’améliorer les résultats d’apprentissage dans les premières classes du Fondamental et dans les zones ciblées. Il s’agit également, a-t-il ajouté, de promouvoir l’accès des filles au fondamental et à l’enseignement secondaire général dans les zones mal desservies. MIQRA vise à améliorer la gouvernance du système éducatif, a précisé le chef du département en charge de l’Education nationale.

Plus de 4 millions de bénéficiaires

S’inscrivant dans le cadre du Programme Décennal de l’éducation PRODEC 2, le projet MIQRA est financé à hauteur d’un montant cumulatif de 140,7 millions USD et devrait bénéficier directement à plus de 4 millions de personnes (élèves, enseignants des établissements du préscolaire, du fondamental et des lycées à travers ses cinq composantes). Sa mise en œuvre s’inscrit sur la période 2021 – 2027 et va procéder à la construction de lycées; l’Équipement de cantines scolaires… Également, l’assurance de la continuité de la scolarité dans les zones où sévit l’insécurité.

Depuis sa mise en œuvre, a-t-il ajouté, le projet MIQRA a cumulé d’importantes réalisations telles que : la mise en œuvre d’activités environnementales et sociales, l’ouverture de cantines et de points d’eau; l’organisation d’activités de formation continue et initiale des enseignants etc. Le projet MIQRA porte une attention particulière à la scolarité des enfants dans les zones à risque sécuritaire et s’assure de la continuité de la scolarité des jeunes filles.

Le Chef du gouvernement a adressé ses félicitations au ministre de l’Education nationale et aux acteurs du secteur pour le travail abattu dans la mise en place d’un projet qui vient à point nommé. «En 2021, on dénombrait 1700 écoles non fonctionnelles, 500 mille enfants et 10 mille enseignants hors des classes. Aujourd’hui, nous construisons une école plus forte », a-t-il noté. C’est dans cet élan que le Chef du gouvernement a rappelé les opérations de construction et de réhabilitation de plus de 2000 classes effectuées par le Président de la Transition à travers le pays. Il a ensuite mis un accent particulier sur la situation sécuritaire avant de solliciter l’accompagnement des acteurs et partenaires de l’Education nationale.

Un atelier de 3 jours est prévu avec les acteurs et les partenaires de l’éducation pour une meilleure appropriation du projet MIQRA.

Moussa Diarra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!