Prolongation de la transition : Comment éviter les sanctions brandies

10

Les plus hautes autorités de la transition sont aujourd’hui engagées dans la logique du report des élections générales. Ce que ne veulent pas entendre les dirigeants de la CEDEAO, de l’UE et les autres partenaires.

Dans un récent chronogramme élaboré par le ministère de la Refondation Nationale, la tenue des assises nationales de la refondation (ANR) est prévue pour mi-novembre prochain. Ce qui acte de facto la prolongation de cette période transitoire, dont la fin était attendue pour février 2022 avec les élections générales. Comme c’est dans les résolutions des ANR que sortira le nouveau chronogramme électoral, l’on peut désormais affirmer sans risque de se tromper que la transition en cours ne prendra plus fin en février 2022. Ce, d’autant que le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, annonçait récemment qu’il faudra envisager désormais la possibilité d’ajouter quelques semaines ou mois au délai précédemment arrêté à la transition.

Or, il n’est pas exclu que les partenaires internationaux du Mali en viennent à décréter des sanctions contre le Mali, en cas de décision prolongeant la transition. Ces sanctions, le cas échéant, pourraient impacter gravement le quotidien des Maliens.

En effet, pour un pays aussi éprouvé par une crise multidimensionnelle aux conséquences déjà suffocantes, d’autres mesures de rétorsion ou des mesures économiques devraient asphyxier dangereusement le peuple, voire ses dirigeants. Comment pourrait résister les douanes maliennes, les impôts et d’autres secteurs vitaux en cas d’embargo de sanctions éventuelles de fermeture de frontières avec des pays voisins pour un pays continental comme Mali ? Le peuple peut-il faire preuve d’une résilience à cette éventuelle épreuve d’étouffement ? Rien n’est moins sûr, car un peuple affamé a souvent tendance à se révolter. Et une révolte populaire dans le contexte actuel doit être évitée à tout prix !

Il est donc hautement souhaitable que les autorités de la Transition mettent tout en œuvre pour arriver, rapidement, à une certaine décrispation, tant à l’interne qu’avec les partenaires étrangers pour l’amorce d’un dialogue constructif sur la transition. Ceci, en vue de déboucher sur un consensus, véritable bouée de sauvetage du pays. Il urge donc de tout entreprendre, à tous les niveaux possibles, pour aller au dégel et mettre fin à la guéguerre en cours à propos de cette prolongation en force de la période transitoire. Cela s’impose et devient une nécessité vitale surtout dans le climat actuel de tension entre les dirigeants maliens et les dirigeants d’une France, le premier partenaire stratégique du Mali en proie au terrorisme.

Cette recherche de décrispation doit passer par une offensive diplomatique d’envergure tant à l’extérieur qu’avec les acteurs des forces vives de la Nation. Ce qui permettra au chef de l’Etat et à son Premier ministre de tendre sincèrement la main à la classe politique et à la société civile nationale en vue de sauver les meubles de la Nation en péril.

Boubou SIDIBE/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. MaliMali tu es tres mal eduque, sans connaisssance, sans dignite et sans vertu tout comme Sangare Djeli, il faut etre patriote et aimer ce pays qui souffre depuis 2012 des mains des terroristes du dedans (tous ces corrompus politiciens des regimes successifs de Boua le ventru IBK mais aussi de tous ces faux democrates comme AOK qui a cree les premiers milliardaires fonctionnaires au Mali) et du dehors (les terrorites et jihadistes).

  2. La transition doit respecter les délais.
    C’est vrai CHOGGEL et les militaires sont enclin à la prolongation sous prétexte de bien préparer ce qui est faux .
    Mais comme il a appris l’art de vaincre sans avoir raison , le voilà vantant la fibre patriotique , parlant de souveraineté pour être soutenu par une population crédule et naïve ?
    La honte ne tue plus au Mali !!!
    Si non comment comprendre qu’on ose parler de souveraineté alors que depuis une dizaine d’année ce sont des armées étrangères qui sont présente au Mali afin que l’état puisse exister ?
    Comment parler de souveraineté alors qu’il y’a quelques mois “notre vaillante armée était interdite de séjour à KIDAL ?
    Et ces français que le régime attaque , on oublie que si ce n’était pas elle le Mali serait déjà une autre république .Heureusement Mr TRAORE a su lancer un appel aux français pour stopper l’avancée des rebelles .
    Ils l’ont fait par amitié ou pour d’autres raisons ? Le résultat dans tous les cas , on existe aujourd’hui en tant que pays , ce qui n’était pas évident il y’a peu .

  3. La transition doit être prolongée, c’est le seul moyen pour remettre le Mali sur pied.
    Ces qui concernent les embargos et aux fermetures des frontières, nous devons nous attendre à tout, car notre pays est sous une crise interminable qui est pire que les sanctions que vous avez cité ci-dessus.
    Le Mali doit prolonger la transition car la souveraineté de notre pays en dépend,
    Le Mali doit prolonger la transition car l’unité de notre pays en dépend,
    Le Mali doit prolonger la transition car la survie de notre Nation en dépend,
    Le Mali doit prolonger la transition car la bonne gouvernance aux gestions de notre ressource humaine en dépend,
    Le Mali doit prolonger la transition si nous voulons être un État fort et responsable,
    Le Mali doit prolonger la transition…..
    Nous ne devons plus avoir peur à quoique ce soit, car nous avons subit et nous continuons de subir de quoi nous avons peur.
    Si nous renonçons la prolongation de la transition aux motifs de crainte d’embargo ou aux cessations des aides internationales, c’est de fuir sa responsabilité.
    N’oubliez pas que nos soldats se donnent la mort pour défendre notre nation, nos villages sont entièrement détruits d’une façon quotidienne, sans parler des massacres humains et autres, je crois que tout ça sont dures que des embargos que l’on nous menace en cas de prolongation de la transition.
    C’est à nous de choisir, soit nous prolongeons la transition pour finir une bonne fois pour toute à touts les dangers qui menaces et retrouvent notre souveraineté, soit nous choisissions de ne pas prolonger la transition et nous allons vivre dans la situation actuelle que notre Pays traverse depuis presque 10 ans

  4. Pas un seul jour de prolongation Mr les pustchistes et Co. Sachons que sous aucun prétexte de prétendue souvairneté, nous ne pouvons plus nous moquer des autres dans le monde, notamment de notre communauté commune que représente la CEDEAO. Nous ne les voulons pas, cela est simple, il faut adresser une correspondance aux autres afin qu’ils quittent notre pays. Mais de vouloir être dans les organisations qui ont des règles pour lesquelles nous avons volontairement adhérées, et de venir jouer aux populistes tout en voulant faire un mandat sans avoir le mandat du peuple. Nul ne vous a élu pour vous exprimer en notre nom, alors organisez nos élections et partez, autrement nous vous ferons partir comme vous étiez venus. C’en est assez de toute cette indiscipline au plus haut niveau de l’État. Chacun applaudit les ragots du PM, en revanche personne ne s’interroge sur les répercussions positives ou négatives de ses sorties.

  5. Kinguiranke le dérangé
    Indépendance ne veut pas dire IRRESPONSABILITÉ car nos COLONELS semblent guidé à CONFISQUER le POUVOIR qu’ à favoriser l’épanouissement de la démocratie.
    UNE TRANSITION SE FAIT AVEC TOUT LE MONDE C’EST À DIRE UN GOUVERNEMENT INCLUSIF DIRIGÉ PAR UN APOLITIQUE ET UN CNT REPRÉSENTATIF.
    Le gouvernement est formé,non par le M5-RFP,mais par les PARTISANS de CHOGUEL MAIGA et les amis et parents des COLONELS.
    Le CNT est formé des obligés des COLONELS.
    Un CAMP s’impose contre un autre CAMP que CHOGUEL MAIGA lui-même appelle les éléments de l’ancien régime dont il était le porte parole.
    On n’est plus dans la transition,mais un POUVOIR INSTALLÉ.
    IL RESTE MAINTENANT À MANŒUVRER POUR GAGNER FRAUDULEUSEMENT LES ÉLECTIONS COMME LE FONT TOUS LES POUVOIRS EN AFRIQUE FRANCOPHONE.
    Ce qui est en cours.
    Ça commence par engager une lutte contre la corruption pour écarter les concurrents,ensuite le populisme pour caresser la FIBRE PATRIOTIQUE des maliens.
    Des naïfs comme kinguiranke le dérangé et ses semblables sont entrain de coller à l’hameçon.
    L’ACHARNEMENT CONTRE SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA TRAHIT L’INTENTION DE S’IMPOSER AUX MALIENS.
    Dans un régime démocratique,on N’ENFERME pas un HOMME POLITIQUE,on le POURSUIT EN JUSTICE.
    DANS LES GRANDES DÉMOCRATIES LES HOMMES POLITIQUES EXERCENT LEURS ACTIVITÉS POLITIQUES TOUT EN RÉPONDANT AUX SOLLICITATIONS DE LA JUSTICE.
    NETANYAHOU,en irsael, est l’exemple palpable.
    Il est poursuivi depuis plusieurs années,mais il continue à poursuivre ses ACTIVITÉS POLITIQUES aussi bien comme CHEF DE GOUVERNEMENT qu’ actuellement comme CHEF DE FIL DE L’OPPOSITION.
    Il n’est écarté des ACTIVITÉS POLITIQUES qu’après sa condamnation après jugement.
    C’EST À PARTIR DE CE MOMENT,ON DIRA QU’IL EST COUPABLE.
    Pas avant comme on est entrain de le faire à SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA.
    Des pratiques d’un PAUL BIYA,qui à force D’ENFERMER tous les candidats sérieux,n’a plus d’opposants capables de contester sa présidence.
    EN ENFERMANT SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA,ON VA À L’ENCONTRE DE L’ESPRIT DU M5-RFP.
    La réalisation de la SÉPARATION DES POUVOIRS n’est pas respectée par les COLONELS.
    La JUSTICE est manipulée.
    Les JEUNES qui se disent gardiens de L’ESPRIT DU M5-RFP préfèrent supporter bêtement CHOGUEL MAIGA qu’à dénoncer des pratiques qui contestent les raisons pour lesquelles ils ont mobilisé des milliers de maliens à sortir du 5 juin 2020.
    ON DOIT FAVORISER LA SOUVERAINETÉ DU PEUPLE,MÊME SI ON DOIT PASSER LE TÉMOIN À UN TRÈS PROCHE D’IBK.
    C’est pour aider à favoriser la SOUVERAINETÉ DU PEUPLE que L’AIDE de l’ONU est sollicitée.
    S’il est avéré que les COLONELS veulent confisquer,les sanctions doivent tomber.
    Des milliers de maliens ne se sont pas mobilisés à partir du 5 juin 2020 pour permettre à d’autres de confisquer le pouvoir.
    Des mesures doivent être prises pour favoriser la SOUVERAINETÉ DU PEUPLE.
    Cela passe par des RÉFORMES STRUCTURELLES souhaitées et nécessaires depuis le deuxième quinquennat D’AOK.
    On ne peut réussir ces RÉFORMES SOUHAITÉES ET NÉCESSAIRES qu’avec un gouvernement inclusif et un CNT représentatif.
    À défaut,il faut laisser à un POUVOIR incarné par la légitimité populaire de le faire.
    Ce qui n’est pas sûr compte ténu de l’expérience des POUVOIRS ATT et IBK
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Mr ou Madame Sangaré, vous êtes trop en avance pour ce pays. On a vraiment du chemin á faire. Dans ce pays, tellement l´ignorance est devenue la norme que la vérité elle devient péché comme dirait l´autre. Sans être un partisan d´un parti politique, je suis particulièrement sidéré par le cas de l´ancien PM, Ms SBM. Nous ne prenons garde, tout cela se terminera par des drames dans ce pays.

  6. You see. In truth when our nation is one of Negroid African whores whole world for most part speak softly as they mistreat us as human beings.
    Goal for delay in elections is too better align Mali for elections that results to electing of needed leadership by actual vote count. There must be governance mechanisms put in place to insure non corrupt election. International community including ECOWAS are making veiled threats of promoting conditions that further insecurity plus would cause violent uprising that under circumstance would further terrorists/ jahadists/ violent criminals achieving their goals unless uprising is met with kind of violence used in Europe, Saudi Arabia plus United States. We would not like for that to occur. Form of blackmail being imposed on Mali clearly is not with intent of bettering living conditions for Malians. It is to promote destruction of Mali as we know it.
    It is clear if we Negroids are to be saved plus live well unto Global Warming destroy life on earth we must save ourselves. As whores to other nations we will not save ourselves. We must transform quickly to something better.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

    P S
    Unknowingly I am coming of contact with more powerful bacteria that have not been used against before. Methods formerly providing temporary relief are much less effective.
    I very much look forward to our November reunion plus my escape from this hell hole known as United States.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  7. Le Mali est un etat independant et une Nation libre, alors le Mali doit savoir combien de emps la transition va prendre et aux partenaires de suivre et d’aider ce pays a terre!!!!

    • C´est quoi selon vous une indépendance ou souveraineté? Connaissons nous dans ce pays le sens de ces mots qu´on utilise pour activer la fibre patriotique? Avoir fait 5 coups d´état contre nos institution dans un jeu démocratique, c´est cela que vous appelez indépendance?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here