Promesse de créer 200 000 emplois en 5 ans : le Collectif «Bi-Ton » dénonce et s’insurge contre la méthode comptage utilisée par le Ministère de l’Emploi

0
Collectif Bi-Ton : «IBK, nos 200. 000 emplois promis !»
Collectif Bi-Ton

 Le collectif «Bi-Ton », une organisation de jeunesse du pays,  était face à la presse, jeudi dernier, où elle a animé un point de presse qui s’est déroulé dans les locaux de la Maison de la presse.

Maliweb.net- Face à un parterre de confrères ayant effectué le déplacement, les responsables de l’organisation, ont interpellé le pouvoir face au problème d’emploi qui, aujourd’hui plus qu’hier, frappe de plein fouet la jeunesse du pays. Pour le principal conférencier, Séga Diarrah, président du collectif, leur mouvement (qui n’a aucune motivation politique) entend mener le combat pour que le problème du sous emploi, du chômage des jeunes dans notre pays, ait une réponse adéquate. Occasion aussi pour Séga Diarrah et ses camarades de dénoncer la démarche utilisée par certaines structures publiques (observatoire de l’emploi, Apej, Anpe…) pour comptabiliser les emplois crée. «Le pouvoir entend créer 200 000 emplois en cinq ans, alors que chaque année, ce sont plus de 200 000 demandeurs d’emplois qui arrivent sur le marché », a laissé entendre le président du collectif. Pour lui, le problème va être difficilement résolu avec l’opération de déguerpissement qui a également occasionné des milliers de nouveaux chômeurs.

Dans cette lutte, les responsables du collectif, mettent le régime face à ses responsabilités, exigeant du président IBK, les 200 000 emplois promis. Le collectif se veut une organisation de veille au moment où, indique t-on, le pouvoir en place étonne par certaines pratiques. «Aujourd’hui, le régime estime avoir déjà crée 121 000 emplois ; ce que nous ne comprenons pas. Nous voulons qu’on nous dise comment ils sont arrivés à de telles statistiques ; car si on doit comptabiliser même les contrats de stage, on n’est pas d’accord…. », martèle une jeune dame, membre du collectif.

Papa Sow/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER