Réalité politique au Mali : La témérité de Choguel Kokala Maiga peut-elle être le billet pour proroger la transition ?

5

Si le premier épisode de la transition n’est pas parvenu à indiquer le cap pour sortir le Mali de l’ornière, force est de reconnaître que le deuxième en cours affiche une hardiesse à faire trembloter de peur. En effet, la posture téméraire des nouvelles autorités de Transition aux affaires depuis cinq mois éberlue plus d’un, tant au plan national qu’à l’international. L’homme symbolisant cette révolte infructueusement populiste pour certains – et patriotiquement grandeur-nature pour d’autres – est bien l’actuel Premier ministre Choguel Kokala Maiga. Depuis le leadership du père de l’indépendance de notre pays, en la personne de l’icône Modibo Keita, aucun leader malien ne s’était hasardé à braver de façon frontale et ostentatoire la France et par ricochet la communauté internationale. Une impressionnante réalité qui exalte dans sa grande majorité le peuple malien, lequel, il faut l’admettre, a une inclination pour le dessein du Premier ministre de proroger la période transitoire. Cependant, l’obstacle le plus sérieux à la réalisation de ce dessein est l’hostilité d’une majorité écrasante de la classe politique, qui ne se reconnaît pas forcément aux visées politiques du chef du gouvernement. Toutes choses qui dénotent de la prévalence d’un pinacle de discordances annonciatrices d’un tournant existentiel du Mali.

On reste happé, par ailleurs, par les diatribes dont l’actuel Premier ministre est la cible alors qu’il pourrait consenti d’ultime sacrifice politique en tant que dirigeant africain, à en juger du moins par son intrépide discours à la tribune de l’assemblée générale des Nations-Unies le 25 septembre 2021 ou encore ses fracassantes allégations accusant la France de former des terroristes à Kidal, à la faveur d’une interview accordée à l’agence Russe RIA Novosti en marge de la journée mondiale du coton à Genève. D’autre part, dans ce contexte particulier, bon nombre de Maliens voient dans l’adversité de certains compatriotes au Premier ministre un aveu de trahison de la cause nationale. Certains analystes politiques vont jusqu’à affirmer que Choguel porte, comme par la providence, ce qui motivait ardemment l’adhésion de ses désormais plus fervents détracteurs à la lutte du mouvement hétéroclite M5-RFP dont ils sont tous issus.

En tout cas, clivant ou pas et machiavélique ou non, le docteur Premier ministre donne l’impression de savoir tirer son épingle du jeu tant dans la situation socio-politique actuelle du pays que dans sa guerre ouverte avec l’ex puissance coloniale qui donnerait tout pour écourter son séjour à la Primature. Quant à sa volonté notoire de prolonger la transition, les conclusions des assises nationales de refondation viendront juste confirmer le souhait de la majorité des Maliens qui a tort ou à raison retrouvent en l’actuel chef du Gouvernement leader idéal de la situation.

 

Ousmane Tiemoko Diakité

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Choguel, à ce que je sache, ne fait pas partie des civils, il n’a pas non plus bouffé d’argent, en tout cas pas plus que les 700 millions qu’il a volé et a reconnu d’avoir volé, et promis de rembourser.

  2. Prime Minister Choguel Maiga is highly intelligent person who realize Mali is at pivotal moment of do or die condition. Like intelligent person who is not coward before world he have bought to light some of murderous plus criminal evils of France plus Europe in Mali while pretending their only goal is to do good. But they provide safety plus murderous military training to terrorists/ jahadists /violent criminals in hope they will leave Europe to take over all or parts of Mali as nation for terrorists/ jahadists/ violent criminals to dwell safely. All of Africa must witness this evil plus criminal conspiracy but most of all as Prime Minister Choguel Maiga know we should not allow condition to be removed from light unto Mali is completely under Malians government control plus authority free of terrorists /jahadists/ violent criminals. Anything less is intentional betrayal of Malian people showing willing to keep them in psychological slavery few no good religious nigger leaders will stay in to keep power. Again we witness failure to consider Malians people long term best interest .Psychological freedom for Negroid Africans to be all they are capable of being is near under Negroid Julu Religion. However, nigger slaves to foreign religions will work feverishly to keep all Negroids slaves to foreign religions.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. OUSMANE!

    C EST PAS LA TEMERITE DE CHOGUEL MAIS CELLE DU PEUPLE MALIEN, DECIDE A METTRE FIN AU POUVOIR DES CIVILS LARBINS CHIENS DE COURS DES OCCIDENTAUX QU ILS SERVENT INCONDITIONELLEMENT…

    MERDE AUX CIVILS POLITICIENS AFFILIES AUX OCCIDENTAUX < NOUS EN AVONS MARRE!

    🙂 MEME AU SOUDAN ON NE VEUT OLUS DE CES CIVILS VOLEURS ET IDIOTS EGOISTES 🙂

    • Monsieur/Madame,
      J’apprécie beaucoup la pertinence de vos analyses politiques! Je ne sais pas si vous êtes en activités et où pas, je pense que vous seriez très utile pour enseigner des cours de sciences politiques (sociologie-politique) dans nos universités (Afrique). Je dis cela car la nouvelle génération a besoin de formations politique idéologisées qui soient en adéquation avec le changement dont l’Afrique a besoin pour jeter les bases de son indépendance et de la souveraineté de nos peuples. Mon analyse est que les leaders politiques actuels n’ont reçu que la formation politique conceptuellement colonisée. C’est pour cette raison que le système néocolonial fait parti de leur référentiel de gouvernance. Ils l’ont si intégré qu’ils sont intuitivement réfractaire à tout concept déviant. Je pense que cela explique aussi toutes les réactions fatalistes qu’ils éprouvent devant la position du Peuple Malien exprimée par le PM Choguel Maiga à la tribune de l’ONU et face au Colon.
      Je ne connais rien sur vous (âge, lieu de résidence, etc.) mais, conscient que nous n’appartenons qu’au passé et que l’avenir appartient aux enfants, je vous demande de consacrer un peu de votre temps pour animer quelques cours magistraux ou des conférences dans nos universités et au profit de nos enfants. Tout en vous souhaitant d’avoir le temps et la force nécessaire.
      Merci cordialement.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here