Rencontre du Haut Conseil Islamique à Bamako : La situation sociopolitique et religieuse du pays au centre des préoccupations

8

Les activités récentes du Haut Conseil Islamique du Mali, à savoir les actions du Haut Conseil depuis la crise de 2020(sa médiation dans le cercle de Niono) ; les besoins sociaux de la communauté musulmane du Mali (le mariage religieux ; l’intégration des écoles coraniques dans le système éducatif) ; le rôle et place des leaders religieux ont été entre autres sujets au centre de cette rencontre de la communauté musulmane du Mali.

Selon les organisateurs, les conclusions concoctées seront soumises aux autorités de la transition dans le cadre de la participation des religieux pour la refondation de l’Etat. C’était au CICB, en présence du représentant du maire de la commune III, du ministre des affaires religieuses, du culte et des coutumes, Dr. Mahamadou Koné, du président du HCI, Cheick Chérif Ousmane Chérif Madani Haïdara, du vice-président, El hadj Ibrahim Kontao, de Cheick Mohamed Macky Bah, le président national de contrôle, le Cheick soufi Bilal, le samedi 31 juillet 2021 au CICB.

Le contexte général du pays, caractérisé par l’insécurité, le ralentissement des activités économiques, la dégradation du tissu social, n’a pas laissé le Haut Conseil Islamique indifférent. Une rencontre attendue par le monde musulman, selon Mohamed Macky Bah, où le statut des leaders religieux qui a une importance capitale aujourd’hui à leurs yeux, sera débattu, pour leur permettre de jouer pleinement leur rôle dans la stabilisation de l’Etat.

Le HCI ne demande qu’une carte de priorité pour ces leaders qui consacrent la plupart du temps à servir les populations (mariage, décès, règlements de conflits etc.). Il a indiqué qu’une décision avait été prise dans ce sens,mais qui est restée jusqu’à présent dans les tiroirs et n’est pas encore appliquée. Par ailleurs, il a fait savoir que le mariage religieux, bien que légiféré par les autorités, n’est pas encore reconnu sur toute l’étendue du territoire. Pour ce faire, le HCI pense qu’il faut formaliser ce document. Aussi, le cas des écoles arabisantes est devenu une préoccupation majeure.

Ces écoles, va-t-il faire remarquer, sont confrontées à d’énormes problèmes, des dépotoirs qui ne permettent pas à tous les enfants du pays de participer à la construction nationale. Les autorités doivent créer des filières techniques et scientifiques pour permettre l’insertion de ces enfants de la nation dans le tissu économique, va-t-il faire savoir.

Pour lui, il faut que les autorités réparent cette injustice entre les mêmes fils de la nation pour la stabilité du pays. Il n’a pas oublié non plus le cas des imams que l’Etat a envoyés en formation au Maroc. Selon Macky Bah, les autorités doivent voir comment ces imams peuvent intégrer la fonction publique. Selon lui, le Haut Conseil va faire des propositions concrètes au gouvernement dans le cadre de la refondation de l’Etat.

Dans son intervention, la présidente de l’UNAFEM a vivement remercié le président du Haut Conseil qui n’a jamais cessé d’offrir aux femmes musulmanes la parole afin de participer aux débats et de faire des propositions lors des rencontres religieuses. Elle a indiqué que cette crise affecte surtout les femmes et les enfants en premier plan. Elle a donc demandé l’entente et l’union de tous les religieux pour faire face à cette crise qui n’a que trop duré. Le président du HCI lui-même, dans toute son intervention, n’a cessé de lancer un appel en demandant l’union sacrée de toutes religieuses et tous les religieux, le respect mutuel, l’entente. Il a demandé aux musulmans du Mali de se donner la main, d’échanger même si c’est dans la différence dans les confessions.

Le ministre des affaires religieuses quant à lui, va emboiter le pas au chérif en disant qu’unis, rien ne peut résister aux musulmans. Il a appelé aux sens de la clairvoyance, de l’unité pour faire face aux défis et de ne pas écouter ceux-là qui tentent toujours de les opposer les uns aux autres, ceux-là qui tentent de les diviser alors qu’il n’ y a pas de division entre eux. Il se dit persuadé que la compréhension existe entre les religieux au Mali. « Je suis un ministre comblé de voir toutes les tendances religieuses au sein de ce regroupement », a fait savoir Dr. Mahamadou Koné. Il a enfin pris l’engagement que les conclusions issues de ce forum seront soumises aux nouvelles autorités pour une mise en application.

Fakara Faïnké

 

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Si le djihade cessait, beaucooup de problèmes trouveraient leur réponse. Il faut dénoncer le djihade au lieu de chercher à en trouver une nouvelle définition. De tous les temps, le djihade est compris comme la guerre pour propager la réligion. Ceux qui ont récemment inventé un nouveau sens à ce mot, en se basant sur un hadith qui ne fait même pas autorité, se moquent de l’histoire et de l’intelligence des autres.

  2. Chez les Catholiques,nous celebrons les deux mariages:Le mariage civil pour nous conformer a la loi et le ,mariage religieux exige par la religion Catholique parce que impose par le Christ.Ce mariage n’a aucun effet aupres de l’Etat.Quand nos amis musulmans veulent que le mariage islamiique ne soit que le seul valable pour les citoyens musulmans,il y a des consequences graves qui vont contre la Constitution laique du Mali.Tu ne peux pas repudier ta femme.Tu ne devrais pas forcer ta fille de 15 ans de se marier au lieu de poursuivre ses etudes secondaires,voire universitaires.Nous sommes une Republique Democratique.Ca veut dire ce que ca veut dire.Les femmes sont egales a l’homme, Elles l’ont prouve au Mali.Dieu n’a jamais dit que la femme etait l’esclave de l’homme.C’est un blaspheme que de dire cela.Si cela nous choque ,nous qui sont des pauvres pecheurs ,Dieu qui est la perfection ,la saintete ,la source de la verite,de la Justice,n’a rien de commun avec de telles notions qui d’ailleurs humilie l’hjomme.Dieu nous a donne la terre entiere pour que nous la dominions par notre savoir,notre science et en jouir honnetement,Ne laissons pas d’autres faire ce travail pour nous.Contribuont a la prosperite du ,monde.

  3. It appear to us that High Islamic Council of Mali is very very skilled at initially in explicit language or by acquiesce giving approval for creation of turmoil that it later correct giving some moral or social agenda that was designed before we had automobiles. Worst of all those agendas did not fit conduct adhered to then nor do they fit conduct held to now. But it is their way to show they have power to keep Malians so developmentally far behind developed world it is most fitting for us to be of first to Global Warming genocide.
    Stupid ideas always appear stupid when they are viewed from feasible overwhelming power point of view. View High Islamic Council from higher point.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  4. Ce ne sont pas seulement les Catholiques et les Protestants qui supportent le laicisme,mais toute la classe Moyenne du Mali, eduquee,eprise de la liberte et jaloux de leurs droits de citoyen.Comme en Algerie,ils se dresseront comme un seul homme.Voila un pays qui se bat pour son unite, beaucoup de morts deja ,des refugies par centaine de mille ,et des religieux musulmans veulent presenter des propositions qui vont a l’encontre du principe sacre du laicisme en Afrique Noire.Ce pays ne sera pas divise en deux entre une Republique Democratique et une Republique Islamique.Organisez-vous et prenez en charge vos Imams ,Le budget de l’Etat enfreindrait le principe de laicite si le budget devait prendre en charge les salaires des Imams.Le Roi du Maroc a invite ces Imams pour leur enseigner un Islam tolerant.L’Etat du Mali a encourage cela ,Cela ne signifie pas que l’Etat est oblige maintenant de supporter ces Imams.Le President de la Republique Democratique du Mali est un militaire .Son premier devoir c’est de preserver l’Unite Nationale.Comme en Algerie,l’armee a supportera l’Etat et la classe Moyenne.Des familles ont mis leurs enfants dans des Ecoles Arabisantes ,sachant bien que la langue Nationale du Mali est le Francais,.S’ils cherchaient une formation technique ,cette formation existait en Francais,Ils ont cree un ptrobleme supplementaire.L’Etat du Mali doit etre ferme avec les partisans de l’Etat Islamique.Ces chefs religieux ne connaissent rien dans le domaine de la gestion de l’Etat .Ne parlons de la croissance et de ;l’emergence economiques.Ne nous roulons pas dans la boue,.Formez moralement vos fideles dans les mosquees.Ce sera un grand bien

    • Ce pays ne sera pas divise en deux entre une Republique Democratique et une Republique Islamique.Organisez-vous et prenez en charge vos Imams ,Le budget de l’Etat enfreindrait le principe de laicite si le budget devait prendre en charge les salaires des Imams.Le Roi du Maroc a invite ces Imams pour leur enseigner un Islam tolerant.L’Etat du Mali a encourage cela ,Cela ne signifie pas que l’Etat est oblige maintenant de supporter ces Imams.

      CHER SANGARE , MOI ET D AUTRES MALIENS, NOUS SOMMES CONTRE LE FAIT QUE L ETAT VERSE DES SALAIRES AUX IMAMS FORMES PAR LES ARABES ET PLUS NOUS DEVONS TOUT FAIRE QUE LES ARABES NE LES PAIENT, AU CONTRAIRE, LES IMAMS DOIVENT TRAVAILLER, OUI T R A V A I L L E R COMME MOI ET MON VOISIN TIENEKEH DIARRA, NOUS NE VOULONS PAS DE PARASITES SUR NOS TAXES ET IMPOTS!

  5. LE PEUPLE MALIEN,
    LE PEU9LE NOIR,
    L AFRIQUE TOUTE ENTIERE ,
    DOIT SE SOULEVER CONTRE TOUTES LES RELIGIONS DES FILS D ABRAHAM.

    ☺LA RELIGION MUSULMANE ET CELLE CATHOLIQUE SECTES DU JUDAISME VIRULENT SONT PARTICULIEREMENT GENOCIDAIRES APRES UN CULTUROCIDE SYSTEMATIQUE, ET UNE DESTRUCTION SYSTEMATIQUE DE LA CERVELLE.☺

  6. Vous êtes en train de détruire le pays pour vos intérêts égoïstes. Vous mentez au peuple, aux populations. Si vous travaillez à faire du Mali une république islamique dont vous-mêmes et 120 pour cents de Maliens seront exclus et réduits à l’état d’esclaves serviles. Vous êtes allés dans des écoles arabes où on ne vous a enseigné que des fables du 7eme siècle arabe. Vous êtes les premiers ennemis des Maliens. Et le colonel Assimi Goïta doit se méfier de vous, lui qui sait que c’est au bon vos idéologies bornées que des dizaines de jeunes militaires maliens désarmés, les meilleurs d’entre nous, ont été égorgés à Aguelhoc, certains, castrés.
    J’en ai rencontré, un de ces castrés, moi. Et je peux vous dire que le récit de son calvaire m’a donné envie de vomir…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here