Résiliation du contrat du DG de l’Agetier : Le PCA Sanoussy Bouya Sylla en toute irrégularité ?

1

Le DG Zana Coulibaly est au chômage depuis bientôt un mois. En cause, une violation de son contrat par le président de l’Apcam, qui assure la présidence tournante de l’association pour la gestion des travaux d’infrastructures et d’équipements ruraux (Agetier). Dans une correspondance en date du 26 mai 2021, M Bouya Sylla, fraîchement élu à la tête de l’Apcam, a décidé de mettre fin à la collaboration entre l’Agetier et son DG. Sans formellement résilier le contrat, il a demandé au DG Coulibaly « de bien vouloir prendre des dispositions idoines pour ne plus engager l’agence auprès des partenaires et des tiers à partir de la fin de son contrat ». Cette décision de Bouya, il faut le dire, sonne comme un abus de pouvoir qui viole les clauses du contrat liant Zana Coulibaly à l’Agetier ainsi que les textes régissant les associations en République du Mali.

En effet, le PCA a pris une décision qui ne relevait pas de ses prérogatives, mais plutôt du conseil d’administration, dont le membres sont : l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM), l’Association des Municipalités du Mali (AMM), la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM), la Compagnie Malienne de Développement des Textiles (CMDT), le Secrétariat de Concertation des Organisations Non Gouvernementales Maliennes (SECO-ONG), l’Office du Niger, les Exploitants Agricoles de l’Office du Niger, le Conseil de Concertation et d’Appui aux ONG au Mali (CCA-ONG), l’Office de la Haute Vallée du Niger (OHVN) et la Coordination des Associations et ONG Féminines du Mali (CAFO). Le conseil d’administration, a-t-on appris, de source bien introduite, ne s’est jamais réuni pour débattre de telle question. Et ce n’est pas tout. Bouya a mis fin au contrat de travail en violation également des dispositions et des clauses dudit contrat. Le DG Zana Coulibaly est en effet lié à l’Agetier par un contrat d’une durée de cinq ans qui arrivait à terme le 20 mai 2021. Et c’est à partir du 26 mai 2021 que le PCA de l’Agetier, par lettre 000003, a décidé de mettre un terme à leur collaboration. Ce en violation de la tacite reconduction dûment précisée dans le contrat.

Le hic est que cette décision de M. Sylla serait motivée par une correspondance qui lui a été adressé par l’Ordre des Architectes du Mali, l’Ordre des Ingénieurs Conseils du Mali, l’Ordre des Urbanistes du Mali et l’Organisation Patronale des Entreprises de Construction du Mali dénonçant des faits de mauvaise gestion à  l’AGETIER, en dénonçant un défaut de transparence et de crédibilité dans ses passations de marchés passés par le DG, l’ambiguïté dans la clôture des travaux et une baisse de performance de la structure sous sa direction. En effet, sans être membres du conseil d’administration, ce sont ces derniers qui semblent avoir poussé M. Sylla à vouloir se débarrasser de Zana Coulibaly. Il s’agit là encore d’un autre manquement à la gestion d’une association.

A  suivre….

Amidou KEITA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Sanoussi BOUYA SYLLA a raison. Zana est un profiteur. Il a fait écrire cet article pour Se manifester . Le PCA à droit de regard sur la gestion de AGETIER. C est avec la complicité de BAKARY TOGOLA que ce contrat à été validé.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here