Session du comité de pilotage du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako et environs : Urgence signalée !

0

Après sa visite des installations du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako et environs à partir de la localité de Kabala pour se faire une idée de l’avancement des travaux du projet, le ministre des Mines, de l‘Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré a présidé le jeudi 26 novembre 2020, la session du Comité de pilotage dudit projet. Aux dires du ministre, “le projet d’eau potable de Kabala est en très bonne voie…”

Au cours du Comité de pilotage du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako et environs à partir de la localité de Kabala, il s’agissait d’échanger, entre autres, sur l’état de la mise en œuvre des recommandations du Comité de pilotage du 28 août 2019 ; sur l’état d’avancement du projet de Kabala phase 1 et 2 ; sur les aspects environnementaux et sociaux du projet ; sur les aspects fonciers du projet et la présentation des PTBA 2012 par bailleur.

Pour le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako et environs est d’une importance capitale et s’inscrit au cœur de la mission assignée à son département, à travers la fourniture des services sociaux de base, socle de bien-être des Maliens. “La problématique d’accès durable à l’eau potable des populations maliennes demeure un défi majeur. Le projet de Kabala est l’espoir, sinon, la seule alternative disponible pour juguler le stress hydride dans la capitale et ses environs dans un esprit de durabilité.

 Nous devons faire en sorte que toute la ville de Bamako et ses environs puissent accéder à de l’eau potable. Et si nous n’arrivons pas à donner de l’eau potable à la population de Bamako, comment allons nous faire pour donner de l’eau aux populations de l’intérieur ? C’est pour dire que la mise en œuvre du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako et environs à partir de la localité de Kabala est très importante”, a-t-il dit.

Il a fait savoir que le projet d’eau potable de Kabala, inédit de par son envergure et son architecture de financement et de fonctionnement, est en très bonne voie car, de nos jours, tous les financements nécessaires à la réalisation de la première phase du projet sont mobilisés et la mise en œuvre de la seconde phase du projet bénéficie du soutien des partenaires techniques et financiers.

Il a rendu un vibrant hommage aux partenaires techniques et financiers qui ont accompagné le gouvernement malien dans la mise en œuvre et le fonctionnement du projet. Il a invité tous les acteurs du projet à jouer leurs partitions pour diligenter les autres phases du projet. Il a renouvelé l’assurance de son département de tout mettre en œuvre pour répondre aux attentes.

    Siaka DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here